Yamaha

La sécurité des employés de Yamaha Motor Europe étant prioritaire, la firme annonce la suspension temporaire de la production de deux usines : celle de moteurs Motori Minarelli à Calderara di Reno, en Italie, et celle d’assemblage MBK Industrie à Saint-Quentin, dans l’Aisne. Les deux sites resteront fermés, dans un premier temps, jusqu’au 22 mars. La situation sera réévaluée chaque semaine.

Conformément aux directives des autorités italiennes et françaises, Yamaha Motor Europe garantira également la sécurité financière des deux sites.

« La santé de nos employés et notre responsabilité sociale sont nos priorités à ce stade, c’est pourquoi nous avons pris la décision de suspendre la production de ces deux sites face à la pandémie de coronavirus en cours », explique Eric de Seynes, le PDG de Yamaha Motor Europe.
« Nous apprécions également hautement les compétences et l’engagement d’un personnel qui a fait preuve d’une grande loyauté envers Yamaha, mais qui fait maintenant face à une situation sans précédent en dehors de son lieu de travail. Pour leur tranquillité d’esprit, nous nous efforçons de faire en sorte qu’aucun employé ne soit en difficulté financière d’ici le retour à une situation stable en Italie et en France. »

KTM, Husqvarna et Gas Gas

À partir du 30 mars, Pierer Mobility AG (groupe KTM, Husqvarna et Gas Gas) qui emploie 4300 personnes, dont 80% en Autriche, interrompra le fonctionnement de ses usines de production jusqu’au 10 avril.
Compte tenu de l’importante implantation de fournisseurs dans le nord de l’Italie - région gravement affectée par le Covid-19 - le groupe souhaite éviter l’interruption brutale et incontrôlée de ses activités. Cette période de mise en arrêt différée sera l’occasion de mettre les employés en congés, pour stabiliser la chaîne d’approvisionnement sur le long terme.

La distribution des motos et des pièces détachées ne sera pas affectée par ces mesures : la vente et le SAV resteront accessibles au public dans le respect des règles sanitaires, comme l’autorise le décret n° 2020-259 du 15 mars 2020.
Les distributeurs agréés peuvent donc rester ouverts, selon la volonté de leurs dirigeants, garants de la sécurité des employés et des clients. Les clients sont toutefois invités à téléphoner à leur concessionnaire avant de faire le moindre déplacement.

La situation sera réévaluée quotidiennement.

MàJ 24/03 :

Au vu de la crise sanitaire liée au coronavirus, les usines de KTM à Mattighofen et Munderfing (département course de la marque) en Autriche ont fermé leurs portes. Malgré des mesures prises en amont, la pandémie s’est accélérée, imposant à la firme autrichienne de prendre des décisions plus radicales.

Avec l’application des congés, du chômage partiel et du télétravail, KTM s’organise au mieux pour sécuriser les emplois de ses 4200 employés.

MàJ 29/03

Malgré la crise sanitaire, KTM met à disposition un réseau de distributeurs agréés au service des « personnes indispensables » (personnel de santé, pompiers, livreurs etc.) . En cas de panne moto, le réseau propose réparation et prêt de moto de remplacement.

Ducati

La firme italienne prolonge jusqu’au 25 mars la fermeture de ses lignes de production. Ces mesures, initiées le 13 mars, visent à établir de nouvelles normes sanitaires pour la sécurité des employés. Les structures et les règles seront modifiées pour réduire tout risque au minima.

La recherche et le développement restent actifs en télétravail, tout comme le service client Ducati pour les pièces détachées.

« Je suis fier de la façon dont les travailleurs de Ducati font face à ce moment difficile pour notre pays. » - a déclaré Claudio Domenicali, PDG de Ducati Motor Holding.
« Pour leur sécurité, des mesures et des choix sont nécessaires. Cependant, tous les services de soutien à nos clients sont maintenus. Nous garantissons avant tout l’approvisionnement en pièces de rechange. Nous voulons rassurer les clients Ducati et nos concessionnaires du monde entier : nous nous organisons pour être prêts au redémarrage et, même en cette période d’indisponibilité, nous ne manquerons pas de vous accompagner. »

MV Agusta

En suivant le décret du 11 mars du Premier ministre italien et les directives sanitaires, l’usine MV Agusta à Schiranna, au nord de l’italie, reste ouverte. La production est garantie avec un personnel opérant limité en nombre et une mise en vigueur de toutes les mesures nécessaires à la sécurité des employés sur place (masques, gants, gels hydroalcooliques).
Les distances de sécurité entre les travailleurs sont respectées dans toutes les zones de l’usine, grâce à la réduction temporaire des effectifs sur le site.
Les autres salariés de la firme sont désormais en télétravail ou en congé.

Aucun symptôme lié au Covid-19 n’est à déplorer pour le moment. L’activité de MV Agusta se poursuit donc, mais avec toutes les précautions nécessaires nous dit-on.

« Nous pensons qu’il est de notre devoir de ne pas abandonner dans cette situation de crise, afin que l’économie de notre entreprise puisse se rétablir une fois l’urgence terminée » commente Timur Sardarov, président de MV Agusta Motor.
« Nous avons pris cette décision avec un grand sens des responsabilités, envers nos employés en premier lieu, mais aussi envers notre communauté locale, qui ne peut se permettre une panne de sa capacité de production, et envers toutes les industries connexes dont dépendent tant de travailleurs. L’entreprise a mis en place toutes les mesures d’information, de prévention et de confinement requises par les circonstances. Nous sommes déterminés à continuer de faire de notre mieux pour soutenir cette communauté, en respectant pleinement les règles en toute sécurité. »

MàJ 24/03 :

MV Agusta annonce qu’à partir du jeudi 26 mars et ce, jusqu’à la levée de l’interdiction de production, les activités de son usine de Schiranna seront suspendues. Une décision conforme aux nouvelles mesures plus restrictives de maîtrise de l’épidémie du Covid-19, imposées par le Premier ministre italien.

Honda

Suite à la fermeture de ses réseaux de distribution (auto, moto, équipement et marine), Honda Motor Europe met en place un service d’astreinte et d’urgence pour ses clients. Même si la priorité est donnée aux professions prioritaires (santé et sécurité), les clients de la firme ayant besoin de leur véhicule pour raison professionnelle peuvent également bénéficier des services d’urgence. On vous en dit plus ici.

Kawasaki

Malgré le dispositif de confinement, les activités du siège de Kawasaki et de certaines concessions sont toujours actives.

Concernant le service client, la firme nous indique l’adresse mail à laquelle s’adresser : kmf_customer@kawasaki.fr
Pour toute demande, il faudra communiquer ses coordonnées complètes et toutes les informations liées à sa moto, afin de favoriser une réponse optimale aux besoins du client.

Une fois la situation stabilisée, la marque indique qu’elle mettra tout en œuvre pour faire découvrir ses nouveautés 2020 aux intéressé(e)s.

Triumph

Pour la sécurité des clients et des équipes, l’ensemble des concessions Triumph on été fermées temporairement en France.

En revanche, sur rendez-vous, les ateliers restent ouverts pour les services d’entretien d’urgence. De plus, l’ensemble de la flotte « Parc Presse » de Triumph est spécialement ouverte aux personnels soignants, aux policiers et aux pompiers pour faciliter leurs déplacements. Pour en savoir plus, voir notre article à ce sujet.

BMW

Malgré la fermeture de leurs structures - repoussée jusqu’au 4 mai -, BMW assiste les corps de métiers essentiels à la sécurité en leur fournissant une assistance technique.

Harley-Davidson

La majorité de la production de la firme est suspendue temporairement afin de soutenir la santé des employés et renforcer les efforts de confinement.

« Nous reconnaissons la nature sans précédent de cette crise mondiale. Afin de soutenir au mieux nos employés et conformément aux directives de distanciation sociale émises par les autorités de santé publique, nous suspendons temporairement la majorité de la production dans nos usines de fabrication », a déclaré Jochen Zeitz, PDG et président par intérim de Harley-Davidson.
« Nous continuerons de surveiller la situation et de prendre les mesures nécessaires pour prioriser la santé et la sécurité des employés. »

Conformément aux directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), la majorité de ses employés de production aux États-Unis sont placés au chômage technique avec des avantages médicaux. Durant ce laps de temps, l’entreprise continuera à désinfecter ses zones de production communes afin de mieux protéger les travailleurs à leur retour.

Le siège social de Milwaukee, à l’exception des rôles essentiels à l’entreprise en présentiel, a mis en place le télétravail.

Tous les événements organisés par Harley-Davidson ont été annulés jusqu’à mi-avril, en attendant une réévaluation de la situation.

Publicité