JPEG - 45.7 ko
Troy Corser est parti pour remporter la 3ème manche du championnat Mondial Superbike de Valence. Il est nettement un ton au dessus de ses adversaires.

Troy Corser (Suzuki N°11) survole actuellement le championnat du Monde Superbike : Lors des essais qualificatifs, il colle une demi-seconde à son concurrent le plus proche, Chris Vermeulen (Honda N°77). Lors de la Superpole, le pilote Australien ne faiblit pas et décroche le meilleur temps pour la 1ère fois cette saison. « Je suis très confiant sur le potentiel de la Suzuki. Cette machine est fantastique et nous sommes prêts pour la course. » déclare Corser.

Régis Laconi (Ducati N°55) parvient à prendre la 3ème place sur la grille et semble avoir trouvé de bons réglages : « Je peux mieux faire, mais finir 3ème c’est bien. Le team a bien travaillé et la moto va beaucoup mieux que la veille » déclare le Français. « Il sera très dur d’aller chercher Troy (Corser) demain, mais je ferai de mon mieux » ajoute-t-il.

Le pilote Allemand Mark Neukirchner (Honda N°76) n’en fini plus d’étonner : Il signe le 4ème temps de la Superpole et partira de la 1ère ligne...

Coté Français, Sébastien Gimbert (Yamaha N°32) s’est loupé lors de la Superpole : Un problème de freins l’oblige à rouler 1 seconde moins vite que son meilleur temps : Il se retrouve 15ème sur la grille. A noter que le champion en titre, James Toseland (N°1) n’arrive même pas à se qualifier en superpole. C’est la première fois que ce genre de fait de course se produit depuis que le championnat existe. Le pilote britannique partira à la 23ème place !

Classement de la 2ème séance d’essais qualificatifs : 1er Troy Corser (Suzuki) ; 2ème Chris Vermeulen (Honda) ; 3ème Régis Laconi (Ducati) ; 4ème Max Neukirchner (Honda) ; 5ème Andrew Pitt (Yamaha) ; 6ème Karl Muggeridge (Honda) ; 7ème Chris Walker (Kawasaki) ; 8ème Norifumi Abe (Yamaha) ; 9ème Yukio Kagayama (Suzuki) ; 10ème Norick Haga (Yamaha)

Supersport : Charpentier meilleur temps !

JPEG - 41.7 ko
Sébastien Charpentier, a pleinement rempli son contrat chez Ten Kate : la vraie fabrique à champion du monde supersports. Le français est bien parti pour remporter la course de Valence.

On a craint le pire dans le stand Ten Kate Honda : Sébastien Charpentier (Honda N°16) perd l’avant et chute lors de la seconde session qualificative... « C’est ma 1ère chute dans ce team ! Ca arrive forcement quand on titille la limite » relativise Charpentier. Le leader du championnat repart un quart d’heure plus tard, le couteau entre les dents : Il signe alors le meilleur temps en 1’38’’351 et relègue son co-équipier et principal adversaire Katsuaki Futjiwara (Honda N°21) à 2 dixièmes de seconde.

Fabien Foret (Honda N°99) confirme son excellente forme et vient arracher le 3ème temps, à 4 dixièmes des leaders. « On a fait du très bon travail aujourd’hui. Les Honda de Charpentier et Fujiwara ne sont plus très loin maintenant. » affirme Foret, optimiste pour la course.

Stéphane Chambon (Honda N°8) réalise le 9ème temps et Christophe Cogan (Suzuki N°24) est 17ème.

Classement de la 2ème séance d’essais qualificatifs : 1er Sébastien Charpentier (Honda) ; 2ème Katsuaki Fujiwara (Honda) ; 3ème Fabien Foret (Honda) ; 4ème Kevin Curtain (Yamaha) ; 5ème Michel Fabrizio (Honda)

Formidable Checa !

JPEG - 45.7 ko
David Checa, du team GMT 94 a lui aussi étonné plus d’un. Pour sa première participation au championnat de superbike, il se classe 11ème après la superpole.

Avant même d’avoir disputé les deux manches du superbike dimanche 24 avril, le team GMT a déjà gagné son pari. En effet le team parisien a réussit à rentrer dans les 15 premiers en qualifiant la Yamaha N°94 à la 11ème position.

Lors de la deuxième séance qualificative du samedi matin, David Checa claque un impressionnant 1’36’’626 qui le met en 11ème position, juste derrière son co-équipier en endurance : Sébastien Gimbert, qui court lui pour Yamaha Motor France.

Cette deuxième journée n’a plus rien à voir avec la précédente. La nuit a été profitable au GMT 94 et Michel Guerre, le chef mécano, a revu sa copie. L’assiette de la moto a été corrigée, les ressorts de fourche ont été changés pour des plus « soft », la ligne d’échappement a été revue pour éviter que le moteur soit trop agressif dans les bas régimes. Cela a permis à la moto de moins glisser dans les ré-accélérations.

« Ca serait une mauvaise surprise de ne pas disputer la superpole » commente Christophe Guyot. « Ce n’est pas le pilote qui est en cause, c’est la moto. Donc on a fait ce qu’il fallait pour ».

Car le suspense n’est pas terminé pour autant. Les seize premiers issus des essais qualifs, doivent disputer la « superpole ». Après un tour de warm up, le pilote, seul sur la piste doit se battre avec le chrono et confirmer ses prétentions. Dans le cas contraire il régresse sur la ligne de départ.

A 16H30, après avoir passé son tour le verdict tombe : David Checa partira bien en 11ème position. Ultime satisfaction, il devance son co-équipier d’endurance Sébastien Gimbert, qui ne partira qu’en 15ème position.

Et encore le catalan pouvait faire mieux « J’ai loupé une vitesse ! » . Christophe Guyot peut être fier de son équipe et de son pilote surtout pour une première.

lire les essais de vendredi 22 avril

Publicité

Commentaire (0)