En vidéo

A l’issue d’une réunion tenue en présence d’un représentant de la FFMC et de Sébastien Poirier, président de la FFM, ainsi que du député (LREM) de la Vienne Sacha Houlié, Jean-Baptiste Djebbari, Ministre des Transports, a rappelé que le contrôle technique émanait d’une directive européenne prévoyant des possibilités d’exemption et que ses services allaient travailler à une proposition simplifiée, ayant pour but de répondre aux problématiques de nuisances sonores, de pollution et de sécurité routière.


Un calendrier serré

Pour l’instant, le CT ne se fera pas sous forme d’une visite chez des opérateurs comme pour l’automobile et le décret publié courant août et aussitôt "suspendu" par le président a de fortes chances de se voir purement et simplement abrogé avant la fin de l’année. D’autres mesures concrètes, donc plus pertinentes que la proposition de CT "classique" en faveur de la sécurité et de l’environnement (pollution et bruit) devraient prendre le relais d’ici-là. Les différentes parties ont prévu de se revoir à court terme, dans quelques semaines. Le dossier devrait donc avancer rapidement. Motomag vous tiendra au courant...

Publicité