En images

Journée de la femme : sur le mode anxiogène Journée de la femme : le MFEMI à moto aussi Journée de la femme : Toutes en moto

A l’occasion de la journée de la femme, le 8 mars, plusieurs initiatives touchent la circulation et la moto. La Sécurité Routière gouvernementale y va naturellement de son grain de sel, en pondant un slogan alambiqué : « Tant qu’il y aura des hommes pour mourir sur la route, il faudra des femmes pour que ça change. » C’est gai !

Anges gardiens
Le but de cette campagne ciblée, inciter les femmes à faire attention aux hommes. Les mâles représentent en effet 75 % des tués et deux tiers des blessés sur la route. Des femmes célèbres ont donc signé un manifeste, qui sera rendu public le 8 mars. Suspens : que contiendra-t-il ? Qu’il faut s’équiper d’éthylotests et de brassards fluo, qu’il faut rouler moins vite...

Trajets différents
Des statistiques, tempérées par Yoann Demoli, doctorant à l’Observatoire national du changement, dans l’édition du 7 mars de Libération : « Les hommes ne conduisent pas plus mal. Mais leurs trajets sont différents. Davantage conduisent la nuit parce qu’ils sont plus nombreux à travailler à ces heures-là. Et leurs trajets sont plus longs. » Pas de quoi en faire un fromage, donc…

Rassemblements festifs
Nous préférons la sagesse des organisatrices de Toutes en Moto, qui renouvellent leurs défilés, le dimanche 11 mars dans 5 villes de France. La manifestation, initiée il y a deux ans, gagne du terrain. S’y retrouveront des femmes qui prennent plaisir à rouler, à se montrer casquées sans honte d’être pointées du doigt, par certains, comme de dangereux conducteurs.

Faites de la moto !
Sans faire l’apologie de la vitesse ou de la conduite en état d’ébriété, on peut aussi célébrer le plaisir de rouler, de circuler, ce qui reste le meilleur moyen de découvrir des paysages et de rencontrer des gens. Que l’on soit une femme ou un homme, c’est en définitive plus recommandable que de rester chez soi.

[(Consultez aussi :

Publicité