En images

Choisir son antivol : Un bon U = NF/FFMC Choisir son antivol : le cache poussière A fuir…si vous tenez à votre moto Choisir son antivol : point fixe

Loin d’être universel, un antivol de ce type se choisit avec sa moto sous le coude.
Les nombreux U se distinguent en effet par des longueurs, des écartements et des diamètres variables. Il doit être assez large pour enserrer un garde-boue enveloppant et assez long pour passer à travers fourche et jante pour s’accrocher ensuite à un point fixe (impératif pour prévenir l’enlèvement).
La question de la longueur est d’autant plus importante qu’un U se brise plus aisément s’il est monté « rigide ».
Une fois en place, il doit laisser un peu de jeu pour compliquer la tâche aux voleurs.
Ne coupez pas la protection caoutchouc si elle gêne, vous risqueriez de marquer les tubes de fourche de votre moto. …

Si votre deux-roues possède un point d’ancrage (très fréquent sur les scooters), soyez attentif aux dimensions du U. Trop long ou de diamètre trop conséquent, il peinera à se frayer un chemin à travers l’anneau cémenté.

Transport :

Ultime vérification de taille, assurez-vous que les coffre ou compartiment aménagés sous la selle permettent de loger le U (il se peut qu’il n’y rentre qu’en position ouverte). En l’absence de tels espaces, il faudra accrocher l’antivol sur le porte-paquets, sur la selle, ou investir quelques euros dans un porte-U. Rejetez impérativement le transport dans un sac à dos : en cas de chute, la colonne risque de graves traumatismes.

Alarme en sus :

Certains U intègrent un détecteur de mouvements déclenche une sirène lorsque l’antivol change de position. Quelques secondes suffisent à neutraliser ces dispositifs. En terme de sécurité, ils n’apportent rien. Leur seul intérêt est d’avertir les étourdis qui oublieraient de retirer leur U avant de démarrer (qui ne l’ a jamais fait ?).

Normes :

Il faut se fier à l’étiquette "certifié NF, recommandé FFMC" qui garantit une résistance à l’effraction de 10 minutes minimum en situation. Né en 2000 du rapprochement entre l’Afnor (Association Française de Normalisation) et la commission Stop Vol de la FFMC, ce label doit logiquement guider votre achat.
Vous pouvez trouver aussi un logo "Classe SRA" qui correspond à un classement des assureurs mais aucunement à une norme certifiée.

Les chaînes :

Longtemps boycottées par Stop-vol pour leur résistance symbolique, les chaînes honorent aujourd’hui le cahier des charges. Leur souplesse et longueur conséquentes les rendent particulièrement adaptées aux scooters (elles passent sous le tablier pour s’accrocher ensuite à un point fixe). Les progrès réalisés sont tels qu’il est désormais possible de produire des chaînes de qualité en ne recourant qu’à des maillons de 13 mm de diamètre (contre 14 mm par le passé). Le gain de poids est appréciable mais l’objet reste fort encombrant antivol.

Publicité

Commentaires (12)

Infos en plus
Publicité