Ce n’était pas encore la finale mais, à la mi- saison ce 14 juillet à Villecomtal, Bruno Schiltz est venu contrarier Julien Toniutti dans sa course au titre de champion de France des Rallyes 2018. Pour autant, la course ne s’est pas résumée à ces deux-là et n’a pas manqué d’animateurs !

1ère étape : Bruno Schiltz ouvre le score
Au Rallye du Dourdou, on commence traditionnellement par l’étape de nuit, et cette année 167 km de parcours routier. Deux spéciales à Golinhac (3,2 km) et St Félix de Lunel (2,8 km) ont corsé le programme des 141 partants.
Dès le premier passage à Golinhac, le champion de France en titre Bruno Schiltz, (Aprilia 1100 Tuono) ouvre donc le score en s’adjugeant le scratch, suivi par Romain Cauquil (KTM 690 Duke) à 74 centièmes. Derrière, les écarts se creusent déjà : Julien Toniutti (Aprilia 1100 Tuono), leader du championnat, reste prudent et concède plus de 5 secondes, tandis que Luc Breban (Husqvarna 701) est à plus de 6 secondes et Damien Lauret (BMW S1000R) à 7 secondes.
Romain Cauquil confirme ensuite que la spéciale de Saint Félix de Lunel est bien appropriée aux monos en devançant Bruno Schiltz de 96 centièmes. Luc Breban (Husqvarna 701) pointe son nez à 1’’84, devant Frédéric Galtier à 5’’86 et Tanguy Brebion (Husqvarna 701) à 7’’17.
Bruno Schiltz marque un nouveau but à Golinhac devant Julien Toniutti à 1’’31 et Luc Breban à 4’’48. Romain Cauquil et Damien Lauret suivent à 6’’.
Au dernier passage à Saint Félix, les écarts sont beaucoup plus serrés : Luc Breban souffle le scratch à Julien Toniutti pour 3 centièmes, Bruno Schiltz se classant aussi dans la même seconde. Romain Cauquil et Damien Lauret ne lâchent quant à eux respectivement qu’une et deux secondes.
Bruno Schiltz empoche donc les trente points de la victoire d’étape. Il réalise une bonne opération au championnat puisqu’il devance Romain Cauquil (premier Rallye 2) de 6’37, Luc Breban de 11 secondes. Julien Toniutti, à 12 secondes, doit se contenter des 18 points de la quatrième place. « Il y en a marre du hibou ! » déclarera Bruno sur le podium avec humour, faisant allusion à la réputation d’invincibilité de son grand rival dans les étapes de nuit. Kevin Cheylan (Ducati 939 Hypermotard) 8e à 32 secondes, est le premier Rallye 1 et le jeune Mathias Courtaud (Honda 500 CB) le meilleur Rallye 3. Eric Fortin (BMW R80 GS) gagne la catégorie Classiques. Galvani/Bresse (Choda ZX12R) s’imposent en side-car.
Cette étape de nuit s’est avérée particulièrement sélective : parmi les 125 partants, 16 ont abandonné et seuls 36 pilotes se sont joués d’une navigation complexe sur des petites routes gravillonnées en réussissant à pointer à l’heure.

2ème étape, Julien Toniutti égalise
Samedi 14 juillet, le jour de gloire n’est pas arrivé pour tout le monde puisque le paddock se réveille sous la pluie pour une étape de 235 Km et 6 spéciales. La route de Golinhac est mouillée quand les premiers y posent leurs roues et le classement va s’en trouver chamboulé. C’est ainsi que Maxime Mettra, parti plus tard sur une route séchante, impose sa KTM 790 Duke dans la première spéciale du jour, laissant Luc Breban et Romain Cauquil à 3 secondes. La Yamaha MT-10 SP de l’étonnant duo composé de Fabien Assemat et Caroline Gratiot réalise le quatrième temps et Bruno Schiltz, en difficulté avec une crevaison lente, le cinquième à 5 secondes.
A Saint-Félix, les monos de Luc Breban et de Romain Cauquil mènent la danse devant Julien Toniutti suivi comme son ombre par Bruno Schiltz à une seconde du premier. Le duo Assemat/Gratiot prend la cinquième place.

Au deuxième passage de jour à Golinhac, Julien Toniutti reprend les commandes devant Romain Cauquil, Bruno Schiltz, Luc Breban et Kevin Cheylan. Il s’impose de nouveau à Saint-Félix devant Bruno Schiltz, Romain Cauquil, Damien Lauret et Kevin Cheylan tandis que Luc Breban, victime d’une chute, a dû abandonner.
Dans l’avant-dernière spéciale de la journée, Julien Toniutti réalise encore le scratch de justesse devant Bruno Schiltz à 33 centièmes. Romain Cauquil s’accroche à 2 secondes, le duo Assemat-Gratiot et Kévin Cheylan complétant de nouveau le quinté de tête.
Enfin, Toniutti inflige quatre à zéro à son adversaire en scratchant dans l’ultime passage à Saint-Félix. Bruno Schiltz et Romain Cauquil concèdent trois secondes, Kevin Cheylan 7’’ et Damien Lauret 9’’.
C’est donc au tour de Julien Toniutti de s’octroyer les 30 points de l’étape. Il devance Romain Cauquil (1er Rallye 2) d’une petite seconde. Bruno Schiltz, troisième à trois secondes, ajoute 21 points à sa cagnotte du championnat. Kevin Cheylan, 4e de l’étape, est le premier Rallye 1. Mathias Courtaud reste en tête des Rallye 3 et Galvani/Bresse des side-cars. En revanche, chez les Classiques, Johan Daval (Honda 600 CBR) remporte l’étape de jour tandis que Richard Pigeat (Suzuki GS 1000 S) s’impose chez les Anciennes.

Les classements par catégorie
Au total des deux étapes, fort de l’avance prise la nuit, Bruno Schiltz remporte donc la troisième épreuve de la saison devant Romain Cauquil et Julien Toniutti auquel il reprend trois points au classement Elite. En catégorie Maxi Rallye-SW Motech on retrouve les mêmes Schiltz et Toniutti devant Damien Lauret qui progresse à chaque épreuve. En Rallye 1, Kevin Cheylan prend sa revanche de l’Ain et décroche sa première victoire de la saison devant Pierre Bompart (Triumph 675 Daytona) et Maxime David (Kawasaki ZX6R). Chez les Rallyes 2 le trio de tête est Romain Cauquil, Tanguy Brebion et Emmanuel Gonzales (KTM 690 Duke R), tandis qu’en Rallye 3 derrière le jeune Mathias Courtaud on retrouve Raphael Groland (Honda 500 CB) et Fabrice Dion (KTM 390 Duke). En Classique Eric Fortin est l’homme fort du week-end devant Robert Degaudez (Honda 600 XLR) et Gregory Palicot (Honda 600 CBR). Grosse bagarre en catégorie Ancienne entre Richard Pigeat et Thierry Pras (Kawasaki S1) à peine séparés de 2 secondes et qui terminent devant Jouan Salah (Honda 900 BO). Moindre participation en side-car et trois roues, Galvani / Bresse enfoncent le clou, et c’est ensuite le Canam 1300 de Bastien Boujot qui devance Berthomieu / Reynes (Suzuki 1340 SGR).

Pour ce qui concerne les Trophées, Julien Quentin (KTM 1290 Super Duke), 14ème au scratch, gagne la catégorie Espoirs. Sonia Maurel (KTM 790) est la meilleure féminine et Christophe Overney (Husaberg 450) le meilleur vétéran, tandis que Fabien Assemat et Caroline Gratiot dominent la catégorie Duo.
Après la trêve de l’été, rendez-vous le 8 septembre pour la « demi-finale », le deuxième rallye des Coteaux qui se déroulera en Ardèche à Mauves.
Tous les résultats sur www.ffmoto.org

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité