Essais

Résultats


Must des sport-GT, la Honda 1000 CBR (1986 - 2000) a marqué son époque et reste une valeur sûre du marché de l’occasion.

Démarrage : un coup de démarreur et le 4 cylindre à injection de 1 199 cm3 s’ébroue... Presque silencieusement, tellement le moteur est régulier et l’échappement discret. La première claque, puis les autres rapports trahissent (...)

Exit le carénage intégral et le monobras de la ST et place à un semi-carénage au look plus sportif et à un bras oscillant classique. La ligne est classique et agréable, la position de conduite "naturelle". Le dos supporte (...)

Beaucoup plus S que GT, cette Yamaha 1000 GTS (1993 - 1999) atypique fait toujours apprécier ses qualités de routière sportive de premier ordre. Même s’il lui manque le cardan de toute moto de grand tourisme qui se respecte, (...)

La grosse GT 4 cylindres de la firme bavaroise reprend le châssis en aluminum coulé, le système télélever et la motorisation de la K 1200 RS retravaillée pour les bas régimes.

Avec l’Hayabusa, Suzuki tente de marier un moteur impressionnant et une partie cycle facile. Si le quatre cylindres répond au cahier des charges, le poids de l’ensemble handicape la Suzuki GSX-R (...)

Après six ans de bons services, la Triumph 955 Sprint ST change en profondeur. Moins confortable mais beaucoup plus performante. Elle vient bousculer la Honda 800 VFR et la Ducati ST grâce à son moteur trois cylindres au (...)

Economie d’utilisation record pour cette championne de la fiabilité qui risque surtout d’avoir été malmenée par un professionnel (coursier) ou quasiment jamais entretenue. Son moteur twin en V à refroidissement liquide semble (...)

Attention ! Une giboulée de K 1100 LT (1991 - 1998) s’est déversée sur le marché de l’occasion fin 90/2000. L’arrivée de la K 1200 GT a séduit en effet nombre d’anciens propriétaires qui consentirent à délaisser leur destrier (...)