Sujet

David Anser
le 1er septembre à 16:36

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Le Dr Christian Martinet, est médecin généraliste membre du Moto Club médical. L’homme qui roule en BMW R 1200 R ne s’exprime habituellement pas dans la presse. Il a fait une exception afin de nous livrer son sentiment sur l’obligation faite aux motards et scootéristes de Paris et proche banlieue de porter un masque. Une situation accidentogène et sans fondements scientifiques à ses yeux. Interview.

Lire l'article
Tous les messages

Lonewolf

le 21 septembre à 16:02

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Ce qui compte, c’est que cette obligation stupide et absurde ait sauté.

Répondre à ce message

Lonewolf

le 21 septembre à 16:01

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

L’avis de FRED est complètement irresponsable. C’est la négation de l’évidence. Un de plus pour contester des faits. Mais peut-être monsieur a-t-il 5 ou 10 ans d’études de médecine ou de biologie derrière lui ? Nous ne savons pas. Néanmoins, le monde médical mondial (excusez du peu) n’est ps tout à fait du même avis...
.
Parce que la "grippe espagnole" de 1917 a fait entre 60 et 100 millions de morts, peut-être faudrait-il considérer toute autre épidémie ou pandémie comme de la douce rigolade....

Répondre à ce message

FRED

le 7 septembre à 22:27

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

(suite)
Non, ce n’est pas une simple grippe. Cependant, c’est un peu une boite de pandore : on confine tout un pays pendant 2 mois (fait unique dans l’histoire...) pour quelques dizaines de milliers de morts , on rend obligatoire des équipement de protection individuels avec punitions à la clé. Du coup, pourquoi ne pas faire de même pour la grippe, même si elle tue moins ? Pourquoi 30000 morts justifieraient ils de remettre en cause des libertés individuelles, mais pas 15000 ? Y’a un seuil en dessous duquel les morts deviennent acceptables ? Imaginons que dorénavant, chaque année, une maladie du même acabit se pointe, on va rester masqués le reste de notre vie ? On va s’interdire de voyager, d’avoir des loisirs, bref, de vivre ? on va détruire des millions d’emplois dans une tentative désespérée d’éviter une contagion qui se produira de toutes façons ?

Répondre à ce message

FRED

le 7 septembre à 22:26

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Salut Nikopol, je ne minimise rien, je donne juste des faits. 30000 victimes, dont 93% sont des personnes agées, ce n’est absolument pas un évènement marquant dans l’histoire de l’humanité puisqu’il suffit de remonter à 50 ans pour retrouver qqch de similaire. Et je ne parle que des pays développées hein, parce que les pays du tiers monde, ils connaissent pire que cela tous les ans via le paludisme ou la famine.
Evidemment, quand t’es touché ou l’un de tes proches, cela a forcément un impact plus grand pour toi. Tout comme des parents perdant un enfant d’une maladie orpheline par exemple. Il n’en reste pas moins que cette maladie orpheline reste totalement marginale en matière de santé publique.

C’est, d’une certaine façon, un peu comme les fameuses 40000 personnes qui meurent chaque année de la pollution de l’air. Et quand on creuse l’étude en question, on s’aperçoit que ces personnes seraient mortes de toutes façons à court terme.
La vraie façon pour juger de l’impact réel d’un fait (maladie, pollution, accidents) à l’échelle d’une société (et là on parle de politique de santé publique, pas du coté affectif), c’est de combien cela diminue l’espérance de vie de l’ensemble de la population. Si une maladie tue 30000 personnes agées, c’est pas tout à fait la même chose que si elle tue 30000 ados. Ni que si elle en tue 200 000 personnes de façon totalement indifférenciée.

Répondre à ce message

Nikopol

le 6 septembre à 22:40

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Fred, je suis étonné de te voir minimiser les dangers du Coronavirus, qui a fait quand même plus de 30.000 victimes en France. Peut-être devrais-tu parler relativisation (puisque c’est ce que tu fais en évoquant la grippe de Hong-Kong) avec les familles des victimes… Ou à mon amie, qui a été contaminée lors du confinement parce qu’elle faisait partie des ces personnes indispensables au fonctionnement du pays et que donc elle était obligée d’aller bosser. Elle a mis plus de trois mois à s’en remettre. Enfin, quand je dis « s’en remettre », je dois préciser qu’elle avait un terrain « favorable » et que le virus a accéléré les choses : elle a développé un emphysème et se retrouve avec une espérance de vie de moins de dix ans. Elle en a 46.

Bien sûr que le gouvernement a été en-dessous de tout depuis le début de la crise sanitaire. Bien sûr qu’il continue à faire n’importe quoi, le port du masque à moto n’en étant qu’un énième exemple (on peut aussi parler des flics armés pour faire respecter le port du masque à l’école, pas stressant du tout pour les gamins). Mais il ne faut pas pour autant minimiser les dangers de ce virus, qui n’a rien à voir avec une petite grippe.

Répondre à ce message

RR

le 4 septembre à 22:07

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Les gens qui obligent a porter un masque à moto sous le casque ont un petit vélo dans la tête.

Répondre à ce message

FRED

le 4 septembre à 18:45

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

petite précision "grippe de hong-kong qui a fait tout autant de morts, avec une population mondiale 2 fois moindre".
31000 morts en France alors qu’il n’y avait que 51 millions d’habitants. Ce qui en ferait 41000 rapporté à la population actuelle

Répondre à ce message

FRED

le 4 septembre à 18:40

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Crise sanitaire avérée ? Pas plus que le grippe de Hong-Kong en 1968 qui a fait tout autant de morts sans qu’on en fasse un tel cirque. Mais bon, faut dire qu’en 1968, ceux qui criaient "il est interdit d’interdire" sont les premiers à réclamer des restrictions de libertés (dédicace à Cohn-Bendit...)
Cette crise n’existe que par les conséquences qu’elle va engendrer sur le plan de l’emploi et des conséquences économiques qu’elle entraine. Elle est surtout l’exemple type du nivellement par le bas, où ceux qui se font dessus imposent à l’ensemble de la population de subir les conséquences de leur peur. Un gosse est testé positif ? hop, on ferme la classe pour l’ensemble des élèves, et tant pis pour le niveau scolaire déjà exécrable, alors que le risque que l’un d’eux développe une forme grave est infime. Et c’est pareil avec le masque : les trouillards peuvent se protéger, mais ça suffit encore pas, faut qu’ils imposent des mesures à l’ensemble de la population, y compris des millions de personnes qui n’ont absolument rien, voire même des personnes qui sont déjà immunisées. Donc je ne pense pas que le terme "liberticide" soit stupide, non...

Répondre à ce message

Lonewolf

le 4 septembre à 14:41

Dr Christian Martinet : à moto le port du masque n’a aucun sens

Avant d’être "liberticide" (ce qui est une notion un peu stupide dans cette situation de crise sanitaire avérée), c’est avant tout complètement inadapté, voire dangereux. Le port du masque limite la respiration. Or la conduite moto génère une implication physique consommatrice d’oxygène. La limitation de respiration due au masque va à l’encontre de la nécessité d’une vigilance haute et d’une activité physique bien plus intense que la conduite d’une voiture.

Répondre à ce message