Sujet

David Anser
le 18 avril à 12:08

Christophe : "Tant qu’on frime, c’est qu’on existe"

Le chanteur Christophe nous a quittés jeudi 16 avril. L’interprète d’Aline et des Mots bleus était aussi un passionné de moto et nous l’avions croisé à différentes reprises sur des salons. C’est ce qu’il expliquait également en 1982 à cette journaliste au guidon de son énorme Harley. Cette vidéo publiée sur le site de l’INA témoigne aussi de l’image des motards au début des années 80, au lendemain de l’insurrection contre la vignette qui allait donner lieu à la naissance de la FFMC. Ne passez pas à côté des 40 dernières secondes de ce reportage d’une autre époque. Savoureux.

Lire l'article
Tous les messages

Lonewolf

le 25 avril à 14:16

Christophe : "Tant qu’on frime, c’est qu’on existe"

Ben oui, à l’époque, (sur route) "vite" ça commençait à 180... Mon 550 prenait 190 (compteur), et à ce rythme même en solo je me faisais doubler par des 350RDLC dotées d’une passagère ;-) Ahhh, Paris Poitiers en moins de deux heures et demi.... Que de bons souvenirs ! J’avais la même coupe de cheveux ;-D

PS : je ne trouve pas cette vidéo, un lien serait bienvenu.

Répondre à ce message

Ternet

le 20 avril à 17:21

Christophe : "Tant qu’on frime, c’est qu’on existe"

"Et avec ça, on va vite ?"
"Non, c’est fait pour rouler sur la route à 140 de croisière ..."

Quelle belle époque que l’on a plus hélas.

Répondre à ce message