Sujet

François
le 22 octobre à 18:21

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Le fabricant de motos électriques californien Alta Motors a mis sa structure en sommeil vendredi dernier, faute de financement.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
FRED

le 30 octobre à 18:24

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

"Je parlais de la conquête de la Lune pour te démonter que, lorsque des décideurs décident, on trouve toutes les solutions techniques voulues ; donc les objections "technologiques" sont souvent un simple prétexte" : la solution technologique, elle existe, puisque les véhicules électriques sont déjà commercialisés. C’est juste que c’est de la daube et que personne n’en veut. En clair, la voiture électrique, c’est comme aller sur la Lune, on sait faire...mais ça sert à rien.

Pour la découverte de l’Amérique, c’était pas l’objectif pour rappel. L’objectif, c’était une route plus courte pour rejoindre l’Asie. Si au lieu de l’Amérique, ils avaient trouvé un continent désertique, ils auraient vite arrêté les aller/retours...

Et curieusement, la voiture électrique est aussi vieille ou presque que le véhicule thermique. A l’époque, les compagnies pétrolières étaient bien moins puissantes, et pourtant, les voitures electriques ne se sont pas développées. Sans compter que pour les nombreux pays (dont le notre) sans ressources pétrolières, il aurait été bien plus intéressant de pouvoir se passer de pétrole importé.

"les pétroliers ne sont pas là pour grappiller les quelques millions" : euh, c’est pas des millions, mais des milliards. Des dizaines (centaines ?) de milliards injectés par tous les pays développés (et même par certains pays en développement). Et quand tu peux cumuler la rente pétrolière et les subventions, c’est tout bénef. C’est toujours plus sain économiquement de ne pas dépendre que d’un produit.

"l’électrique risque fort un jour ou l’autre de faire cesser la croissance de la demande de pétrole." : ça c’est LA blague du post. Le seul jour où la demande diminuera, c’est parce que la ressource aura disparu. Et le pétrole est loin de ne servir qu’aux déplacements. Donc je ne m’inquiète pas du tout pour Total et consorts, leurs barils ne vont pas leur rester sur les bras...

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 30 octobre à 13:18

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Tout est systématiquement dévoyé... Je parlais de la conquête de la Lune pour te démonter que, lorsque des décideurs décident, on trouve toutes les solutions techniques voulues ; donc les objections "technologiques" sont souvent un simple prétexte. Pareil pour la "découverte" de l’Amérique, c’est le choix de s’y jeter qui a permis d’en tirer profit ; on n’a pas attendu que ce soit effectivement rentable pour se jeter dans l’inconnu.
.
Ensuite, bravo pour ta démonstration au sujet des dictatures, je n’en attendais pas moins ; sauf que je dois rappeler le lien indéfectible qui existe entre le capitalisme et dictature. Tu en a bien montré les aspirations communes et la parenté des moyens, n’oublions pas leurs liens "affectifs".
.
Ce que tu dis au début, à propos du véhicule électrique est EXACTEMENT ce qu’on peut dire de toute nouvelle possibilité ; on a pu dire ça fin 19ème/tout début du 20ème pour l’automobile. 30 bonnes grosses années avant sa véritable diffusion "grand public".
.
Enfin, les pétroliers ne sont pas là pour grapiller les quelques millions à rafler dans l’électrique ! Ils ont dépensé d’énormes investissements dans les nouvelles techniques de prospections et d’exploitation, de nouveaux espaces à saloper, et ils ont le feu au derche parce que l’électrique risque fort un jour ou l’autre de faire cesser la croissance de la demande de pétrole.
.
Mais bon, je vais arrêter là parce que ça me saoule...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 30 octobre à 12:56

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Lonewolf, tu retiens bien ce que tu veux car j’ai bien parlé de besoin du client REEL OU PERCU. Le véhicule électrique, c’est un véhicule plus cher, avec des contraintes, et pour un avantage que même le marketing a du mal à justifier.

Quant aux dictatures précitées, je ne vois pas en quoi le systeme politique aussi pourri soit-il serait une entrave au développement d’une technologie si elle s’avère prometteuse. Les Allemands l’ont très bien démontré entre 1935 et 1945. Je dirais même que la dictature est très efficace pour développer une technologie à moindres couts, vu qu’elle permet de s’affranchir de règles élémentaires du respect des droits humains.

Quant aux pétroliers qui sautent sur les energies renouvelables, ils ont surtout senti qu’il y avait un max de blé à se faire grace à des energies grassement subventionnées. Le solaire et l’eolien, c’est à l’energie ce que les emplois aidés sont à l’emploi en général : une façon pour les entreprises de récupérer une partie des impots qu’elles ont payé.

Enfin, la découverte de l’Amérique, je te rappelle juste qu’il y avait un interet economique, qui s’est très vite retrouvé rentable (cf la puissance de l’Espagne les siècles qui ont suivi). quant à la Lune, c’était dans le cadre d’une competition dans le cadre de la guerre froide. Tu auras remarqué que ça fait un moment qu’on n’y va plus, faute d’en avoir trouvé l’intéret économique.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 30 octobre à 09:53

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

@Fred : je ne pensais pas que quelqu’un oserait penser "opposer" au capitalisme décomplexé un bel échantillon de dictatures ! C’est lamentable, et ça fait "flop" car l’un et l’autre ont des menées et des ambitions tout à fait semblables (tu as zappé le débat sur la société du contrôle, les objets connectés, Linky, toussa ?). Tu ne comprends vraiment rien à rien, et je suis inquiet parce que tu n’es pas le seul... Pareil quand je lis qu’on croit encore que les productions industrielles seraient censées "correspondre au besoin du client" : doit-on s’esclaffer ou étouffer de colère, devant une telle "naiveté" ? C’est affligeant de voir qu’on en est encore là, alors qu’on sait très bien depuis longtemps que "les besoins" sont une invention ex-nihilo pour toujours "fabriquer" de nouveaux marchés, générateurs de nouveaux profits (et les prix aussi, sont "inventés", en fonction de divers critères qui n’ont rien à voir avec la vision obsolète du commerce d’avant). J’avais compris ça dès le premier Salon de la moto où j’ai entendu le vocabulaire "segment", "marché", "niche", "produit" au lieu de "motard, moto, usage, route" etc.. Et ça vaut bien évidemment pour TOUT, du plus basique (nourriture, logement) jusqu’aux gadgets plus ou moins débiles (et débilitants) dont on nous inonde depuis ce millénaire.
.
Tu as raison sur un point, mais tu le manipules mal dans ton esprit. Oui, le meilleur "produit" est celui qui "tue" le concurrent. Mais tu n’as pas compris que c’est ce qu’avaient fait les pétroliers. D’ailleurs tu remarqueras que, "curieusement", aujourd’hui les pétroliers sautent dans le train en marche de la transition énergétique (sentent le vent tourner, les 5 ans à venir pourraient mettre un terme à la demande croissante de pétrole, alors qu’ils ont investi des fortunes dans la prospection Version 2.0).
.
Pour résumer, il est évident que si le choix s’était porté sur l’électrique au début du 20ème siècle, il est certain que le "nécessaire" technologique serait arrivé. Tes objections sur "toutes les raisons possibles pour que ça ne marche pas" n’ont pas de teneur. Quand les humains décident quelque chose, même (et souvent) de peu rationnel, ils y arrivent à chaque fois. Que ce soit pour découvrir l’Amérique ou pour atteindre et explorer en personne une lune du système solaire.
.
Il n’empêche que je ne suis pas du tout pour le "tout-électrique" (pas plus que le "tout pétrole" d’il y a un siècle), c’est ce que je voulais dénoncer au départ, tout comme la schizophrénie de cette société qui voudrait produire "du propre" aujourd’hui tout en procédant aussi stupidement qu’il y a un siècle.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 30 octobre à 08:53

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Exemple , Ford et son modèle T : "rationalisation" de la fabrication = baisse du coût de revient = prix de vente abordable = la demande se crée toute seule....et on connaît la suite. Avec l’électrique on en est très loin , entre les différents formats et composants des accus , les différents formats de charge et de chargeurs , les rares points pour le faire , l’autonomie encore nettement insuffisante , et le coût très élevé. Ce type de véhicule ne répond pas à une demande point barre (et je ne parle pas du recyclage ou de la production des batteries)
Eriger l’électrique en dogme et à grands coups de subventions et/ou d’obligations , c’est faire la même erreur qu’il y a 50 ans avec le diesel , à croire que nous ne retenons rien de l’histoire .....

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 30 octobre à 08:38

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

J’ai dit la meilleure AUSSI : la nature de toute entreprise est de faire du profit (ou du bénéfice selon ses croyances) et croître : le marketing et l’optimisation du coût de revient en sont deux leviers importants. Créer un besoin ou y répondre en s’adaptaant , vanter les qualités de son propre produit et le vendre avec la marge la plus importante : la voiture électrique ne répond pas (encore) à un besoin déjà rempli par le moteur thermique à tous points de vue (coût , autonomie , ...etc) tant pour les constructeurs que les usagers finaux.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 29 octobre à 23:50

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

non Ludo, ça ne se résume pasà une histoire de cout de fabrication, sinon on en serait encore à la carriole à cheval et au nokia 3310...

Faut que le produit réponde au besoin du client (réel ou percçu grace au merketing). Et clairement, même avec tout le marketing du monde, il semblerait que le consommateur ne soit toujours pas convaincu par le véhicule electrique : moins bien que le thermique, et plus cher (malgré tout l’argent public dilapidé...)

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 29 octobre à 23:44

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Et la meilleure aussi pour eux (les industriels) , c’est aussi celle qui coûte le moins cher à produire et donc plus facile à vendre , le nombre diminuant d’autant le coût de revient/vente.... Ce qui est loin d’être le cas pour l’électrique il me semble ?

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 29 octobre à 22:09

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

la meilleure pour eux. Et la meilleure pour eux, c’est celle qui rend le produit du concurrent obsolète pour le tuer. Si la voiture électrique rendait le thermique obsolète, ça se saurait. Au bout de 100 ans, c’est toujours pas le cas. On se donne rdv dans 100ans ?

PS : le mechant capitalisme, je veux bien, mais j’ai pas vu le vehicule electrique se développer en URSS, en Corée du Nord ou a Cuba...

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 29 octobre à 15:02

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Avec des "si", tu mettrais Paris dans un petit pois creux. Tes hypothèses n’existent pas, alors que les ententes existent, elles, bel et bien. Tu vois, même jusqu’au prix du jambon ! Visiblement, tu n’es pas encore au courant de comment la société capitaliste libérale fonctionne, et tu crois encore que les industriels font des plans sur la comète pour chasser la solution la meilleure. La meilleure pour qui ??

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 29 octobre à 14:58

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

C’est pénible, cet usage permanent du "complot" pour disqualifier ses contradicteurs. Quand on n’a que ça, c’est qu’on n’a pas grand chose....

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 29 octobre à 12:28

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

si l’electrique était une bonne solution, l’industriel qui serait le premier à le lancer prendrait un avantage certain sur la concurrence. Des exemples comme ça, y’en a un wagon : ford et son modèle T, microsoft et windows, etc. Mais comme ils savent tout que ça n’a aucun avenir (du moins à court-moyen terme), ils ne vont pas y investir des centaines de milliards pour que cela fonctionne dans 50 ans.

Comme tu le dis, la voiture electrique a 100 ans, et si elle ne s’est toujours pas développée, nul complot mais juste parce que ça n’a jamais été au point au regard de ce qu’on attend d’un véhicule individuel. L’electrique s’est développé sur les moteurs dans l’industrie, dans le ferroviaire, sur tout ce qui était chariot élévateur etc pour une simple raison : il y était efficace.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 29 octobre à 11:11

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Aaah, si c’était si simple... Ton intervention est particulièrement naïve. Ca n’est JAMAIS l’industrie qui choisit les BONNES solutions, bien au contraire. Je te rappelle qu’aux débuts de l’automobile (il y a à peu près pile 100 ans), l’électrique existait tout aussi bien que le moteur thermique ; mais qu’a-t-on fait ? Tout misé sur le pétrole. Et détruit toute velléité d’alternative ensuite. L’alliance des 7 soeurs n’y étant pas pour rien.
.
Aujourd’hui que fait-on ? Idem, tout dans le même panier. Maintenant, c’est le tout électrique qui est supposé la panacée, et on est bien parti pour faire la même c*nnerie qu’il y a 100 ans !
.
Pour autant (merci Japa...), ce que je voulais dire c’est que à peu près tout le monde veut une mutation radicale, mais personne ne lève vraiment le petit doigt pour que l’industrie le fasse vraiment.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 29 octobre à 10:52

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

bah peut-etre parce que si c’était une solution d’avenir, les constructeurs auto et moto habituels l’auraient déjà fait ?

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 28 octobre à 18:55

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Indirectement, on voit les effets néfastes d’une économie qui vante l’initiative industrielle et l’absence "d’état providence". Comment peut-on penser prendre un virage technologique aussi indispensable si de telles entreprises doivent se démerder toutes seules ?

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 23 octobre à 14:17

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

Ouaip ....Et à mon avis , ce n’est que le début : entre l’offre de plus en plus pléthorique (ya du pigeon à pigeonner !) et la demande qui peine à décoller , on n’a pas fini ...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 23 octobre à 10:27

Alta Motors, le constructeur de motos électriques californien, en mal de fonds

tiens, donc, une société produisant des véhicules électriques, soi-disant en pleine ascension et qui finalement est incapable d’assurer la commercialisation de son produit, ça rappelle un peu Tesla non ? ça sent la bulle prête à éclater ça...

Répondre à ce message
Publicité