Sujet

Eric
le 25 juillet à 17:01

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Le Conseil d’État a rendu ce mercredi 25 juillet 2018 son jugement sur 2 recours en référé-suspension du décret portant les 80 km/h. Il avait été saisi la semaine dernière par un particulier soutenu par la FFMC, et par 57 députés accompagnés de l’Automobile Club des Avocats,

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Pips86

le 29 août à 16:58

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

A mon sens, le passage à 80 km/h n’est pas lié à la sécurité routière - je raisonne ici en technocrate - mais au fait que les voitures autonomes arrivent et qu’elles ne dépasseront pas des poids-lourds qui eux aussi rouleront à 80 km/h. Ca aurait été sans doute la même chose si la limitation était restée à 90 km/h, mais là, il n’y aura pas photo. On s’achemine graduellement vers des " trains roulants ". Une remarque : ce sera plus difficile avec les motos (même si ça arrivera aussi un jour), ce qui ennuie à mon sens nos gouvernants.

Je me demande également si le deuxième objectif est de ne pas dissuader les automobilistes d’emprunter les autoroutes. En effet de plus en plus de tronçons sont limités à 110 km/h quand ce n’est pas 90. Au prix du km, on peut être tenté d’emprunter les routes nationales (ou départementales, ce que je fais en moto). Il sera alors facile d’augmenter régulièrement le coût du péage. Le lobby autoroutier est un groupe de pression qui doit bien compter quelques amis dans les sphères gouvernementales.

Le troisième intérêt est évidemment financier.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 10 août à 14:34

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Bernard Darniche le dit réguliérement. une régle ne peut être efficace que si elle est comprise. Ici c’est loin d’être le cas. Il préconisait aussi une simplification du code de la route. Et la on fait quoi on le complique. Résultat une départementale en trois voix se retrouve dans un sens à 90 et dans l’autre à 80.
Concernant les résultats de cet été quoi qu’il se passe nous auront tord. Soit les gens ne respectaient pas, voyez plus X % de PV, soit les gens n’ont pas compris donc forcément...., soit les français sont des vache à lait et on a bien profiter. On fait dire ce que l’on veut aux statistiques. Ils ne reconnaitront jamais qu’ils ont eu tord.
A aujourd’hui les routes les plus sures sont les autoroutes. Qu’est ce qu’on fait ? On renouvelle la concession au privé pour que ca coute encore plus cher. Premières causes d’accident, l’endormissement et l’alcool. On fait quoi ont réduit la vitesse.
Les voitures diesel polluent parfait ont interdit de rouler à l’huile de friture les anciennes voitures, qui avec ce carburant polluent encore moins que la plus petite des citadines. Donc même les foyer les plus modestes se voient imposer de changer leur véhicule.
Quand on sait qu’en 1950 les Francais faisaient en moyenne 5Km pour aller travailler et qu’en 2016 la moyenne est à 45Km on voit bien la poule aux œufs d’or.
Quant aux motards les autorités nous donnent l’impression de vouloir nous éradiquer.
Et même à 80Km/h un face à face correspondra toujours à 160Km/h contre un mur (test euro ncap réalisé à 64Km/h) chercher l’erreur.

Répondre à ce message
auteur
J-M

le 26 juillet à 13:06

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Devant le comportement idiot de nos gouvernants, j’en arrive à souhaiter que le nombre d’accidents et de morts augmente , peut- que ça leur fera comprendre l’immensité de leur bêtise pour rester poli.
Nous sommes gouverné par des ânes qui ne pense qu’au fric, et malheureusement la majorité du peuple Français se comporte comme des moutons.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 26 juillet à 12:05

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

A vrai dire , en ce qui me concerne , je n’y comprends plus rien !
Entre les 2 voies 3 voies , avec séparateur ou sans , dans le même sens ou pas , sans parler des panneaux 90 dont certains ne sont toujours pas changés (on respecte le panneau laissé délibérément ou on applique quand même le 80 ?) , les routes à 70 ou 50 voire 30 , sans parler des celles à 110 ni des autoroutes , se déplacer d’une ville à une autre devient un vrai casse-tête où l’attention est en permanence retenue par les indications de vitesse du GPS (pas toujours à jour) , les incohérences des panneaux en fonction de la voie et la législation appliquée confusément...
Bref c’est un b....l sans nom !
Et je ne serais pas surpris d’entendre un jour que cela serait aussi délibéré ....

Répondre à ce message
auteur
Motorman

le 26 juillet à 09:38

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Le décret "80" ( 2018-487) prévoit que la limite de vitesse des routes ayant 2 voies au moins dans le même sens de circulation soit relevée sur ces seules voies, à 90 km/h.

Quid de toutes les voies d’entrée des agglomérations limitées à 70 ?

Avez-vous constaté ce relèvement ? Pas moi.

Mais le décret à une nuance, ne sont concernées par ce relèvement que les voies sans séparation, en clair, les 3 voies, celles qui sont les plus dangereuses, alors que les 4 voies séparées qui sont limitées à 70 vont rester à 70.

Personne ne dit rien là dessus ?

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2018/6/15/INTS1800012D/jo/texte

Répondre à ce message
auteur
Taz61263

le 25 juillet à 21:18

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Ce n’est pas compliqué l’histoire, comment voulez-vous faire abroger une mesure décidée depuis "belle lurette" car elle ne rapportera de l’argent qu’à l’état, qui en aura bien besoin histoire de calmer le peuple de l’affaire Benella le "pote" à Emmanuel, et surtout d’engrossir les caisses du Pays vidées par ceux pour qui nous avons voté ?
Non en fait la question de mortalité n’est qu’un prétexte pour nous cacher la triste vérité, celle d’un sbires qui a des intérêts dans le fabrication des panneaux ou ailleurs.
Deux choses font tourner ce monde : le fric et le cul. !Simple pourtant la vie des Français...on verra plus tard

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
Eric

le 25 juillet à 19:02

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Le titre n’est pas "faux", c’est la requête en "référé-suspension" (intitulé exact) qui a été rejeté, reste le jugement au fond qui va être examinée dans les mois qui viennent, ce qui est bien expliqué dans l’article

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juillet à 18:55

Le Conseil d’Etat rejette la requête en suspension du 80km/h

Le titre de l’article est faux.
La requête n’a nullement été rejeté, seul le caractère d’urgence l’a été.
« le décret du 15 juin 2018 demeure applicable jusqu’à ce que le Conseil d’Etat se prononce définitivement sur sa légalité », indique la plus haute assemblée précisant que « l’appréciation portée par le juge des référés ne préjuge nullement de l’appréciation que portera le Conseil d’Etat sur la légalité du décret ».
Certes les chances sont faibles mais si on se déclare battu avant la fin du combat.....

Répondre à ce message
Publicité