Sujet
auteur
le 11 mai à 17:59

Nous ne sommes pas les agités du casque, nous sommes la FFMC !

C’est par une lettre ouverte et par la voix de Fabien Delrot, son coordinateur, que la FFMC a choisi de s’adresser au Premier Ministre Édouard Philippe pour avoir l’honneur de ne pas lui demander audience. La missive de la Fédération rappelle tout le travail effectué par ses bénévoles pour pallier aux manquements des autorités en matière de sécurité des utilisateurs de 2 roues.
Le Premier ministre dit vouloir sauver des vies, la FFMC en sauve, et ce depuis 40 ans.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
tomtomnantes

le 14 mai à 18:01

Nous ne sommes pas les agités du casque, nous sommes la FFMC !

Le seul argument qui atteigne les politiques est le vote des électeurs. Il faut agir là où cela fait mal et que chacun écrive individuellement à son député pour lui signifier son refus de la loi et sa décision de ne pas voter pour lui/elle s’il n’obtient pas du gouvernement l’abrogation de cette nouvelle loi. Tous les partis ont un pouvoir d’action, qu’ils en fassent un bon usage et qu’il sorte de la territoire de confort démagogique.
Pour cela, allez sur le site : https://www.nosdeputes.fr/

Répondre à ce message
auteur
Phil35

le 12 mai à 19:47

Nous ne sommes pas les agités du casque, nous sommes la FFMC !

Courrier on ne peut plus clair.
Malheureusement, un 1er ministre ne s’abaisse pas à prendre en compte l’avis des motards. Vous savez, ces gens qui sentent le cuir et la sueur. Qui boivent et qui tapent leurs mômes.
Les solutions toutes faites, qui font croire aux citoyens qu’on se préoccupe d’eux, alors qu’on cherche juste à les taxer un peu plus.
Il est étonnant que l’état se désengage de l’entretien des départementales, mais qu’il est toujours là pour y mettre des radars, mobiles et autres, et imposer à des millions d’utilisateurs une mesure qui n’aura comme conséquences que de ponctionner des sous, et de retirer des permis.
Je suis écoeuré par ces politicards.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 mai à 17:28

Nous ne sommes pas les agités du casque, nous sommes la FFMC !

Bien bonne lettre, cependant une majorité d’élus ne comprennent que lorsqu’il se font botter le cul (et pan dans l’urne)
Un politique qui tient compte de l’avis de ses administrés => c’est de la fiction.
Imaginez le sujet traité par le roi Arthur dans Kaamelott, avec toute la bande de casqués, la pour le coup il y aurait du PANACHE !

Répondre à ce message
auteur
Ricky

le 12 mai à 09:24

Nous ne sommes pas les agités du casque, nous sommes la FFMC !

Ça c’est un courrier on ne peux plus clair, je ne pense pas que cela ne serve à rien.
Soit Môssieur le premier sinistre ne répond pas et continu d’afficher son mépris pour la démocratie (et oui !) Soit il répond (lui ou un de ses sous-fifres ou pff pff barbe) et comme à l’habitude nous étale une prose maniant la langue de bois comme seul les politiques savent le faire.
Rester accroché à un projet si controversé sans être à l’écoute de l’ensemble des acteurs et donc des personnes vraiment concernées c’est quand même dingue !
Plus aucun dialogue ? Pensent-ils vraiment que les français leur on donné carte blanche ?
Pensent-ils vraiment que nous souhaitons être mieux taxé, réprimandé, puni ?
Ils voudraient nous prendre pour des cons ils n’agiraient pas autrement.
Longue route à la FFMC bien plus utile et active que ces baratineurs.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 11 mai à 21:23

Nous ne sommes pas les agités du casque, nous sommes la FFMC !

Et toc ! Ca ne servira évidemment à rien, mais c’est dans les gencives et on en reparlera.

Répondre à ce message
Publicité