Sujet
auteur
le 7 mars à 16:15

La FFMC auditionnée au Sénat : quels enseignements ? (+vidéo)

Nouvel épisode dans le bras de fer qui oppose sénateurs et gouvernement sur le 80 km/h. Après avoir envoyé un courrier au Premier ministre, après avoir constitué un groupe de travail, les sénateurs ont reçu des représentants de la société civile pour avoir leur éclairage sur ce dossier brûlant. La FFMC a été reçue dans ce cadre par les parlementaires hier, mardi 9 mars. Nous avons interrogé Marc Bertrand, chargé de mission sécurité routière pour la fédération, au sortir de l’institution. Alors Marc, que faut-il retenir de cette audition ?

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 7 mars à 22:57

La FFMC auditionnée au Sénat : quels enseignements ? (+vidéo)

Bravo Marc et merci de représenter le monde cyclomotoriste. Il ne faut pas baisser la garde et se faire entendre. Je serais toujours présent dans les manifs de la FFMC. A quand une mobilisation automobiliste aussi impliquée que les motards ?

Répondre à ce message
auteur
Phiphi

le 7 mars à 22:56

La FFMC auditionnée au Sénat : quels enseignements ? (+vidéo)

Tout d’abord bravo à la FFMC pour sa ténacité et pour ses actions menées dans toute la France. Je suis Belge et pas directement concerné par cette mesure mais voyageant souvent à travers votre superbe pays, je serai à un moment donné confronté à ces mesures inadaptées. Voilà 40 ans que je parcours vos merveilleuses départementales et jamais je n’ai frôlé la mort ni tué quelqu’un et pourtant je l’avoue jamais au grand jamais je n’ai respecté les limitations de vitesses. Je ne roule pas comme un sauvage et j’ai un profond respect des autres usagers qu’ils soient motards ou automobilistes (que je suis également). La route a toujours été un plaisir pour moi et à l’aube de mes 66 ans elle l’est toujours et j’espère qu’elle le restera. Votre réseau routier est en bon état et bien aménagé en terme de sécurité comparé au nôtre. Je n’ai jamais respecté le 90 km/h et je ne respecterai pas plus le 80km/h. J’estime que faire de la sécurité de cette manière c’est un peu facile. Il y a beaucoup d’autres manières de protéger l’usager mais cela demande une étude profonde des causes d’accidents. Comme vous dites "faire de la sécurité routière mais pas de la sécurité rentière"

Répondre à ce message
Publicité