Sujet

David Anser
le 28 février à 17:46

2000 motards défilent à Vincennes contre le stationnement payant

Malgré les vacances scolaires et un froid de canard ce samedi 24 février, les motards sont venus en masse sur l’esplanade du château de Vincennes à l’appel des antennes FFMC d’Île-de-France. L’importance de l’enjeu n’était sans doute pas étranger à cette forte mobilisation. La petite commune de l’Est parisien entend imposer le stationnement payant aux motos et scooters à partir du 1er avril. Une première en France !

Lire l'article
Tous les messages
auteur
phil03

le 8 mars à 10:02

2000 motards défilent à Vincennes contre le stationnement payant

tu bloques pas Paris ( un jour de semaine) ON T ENTEND PAS ..... ON TE VOIT PAS ... ON T ECOUTE PAS ; ; ; ; ; alors faire du vroom vroom le dimanche ca amuse les badots et c est tout

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 4 mars à 15:11

2000 motards défilent à Vincennes contre le stationnement payant

On ne va pas manquer de nous évoquer l’égalité entre usagers... Je l’attends bien, celle-là ! En tout cas, chapeau, je m’attendais à ça depuis plus de 20 ans ; il a fallu attendre 2018 pour qu’ils osent....

Répondre à ce message
auteur
Collec

le 2 mars à 12:35

2000 motards défilent à Vincennes contre le stationnement payant

ATTENTION, l’Ile de France sert traditionnellement de test pour se voir par la suite étendu au reste de la France ! Voir les radars, les restrictions de circulation, que beaucoup estimaient n’être qu’un phénomène parisien : on voit aujourd’hui le résultat ! Ce stationnement payant, ce n’est pas un hasard, concerne deux communes de "petite couronne", entendez par là des banlieues qui sont contre Paris. Or, Paris est une ZCR "exclusive" au vrai sens du terme, étant la seule ville au monde à interdire certaines catégories de véhicules à la circulation parce que ne répondant pas aux dernières normes euros (ce qui va s’aggraver en 2020 avec l’interdiction des véhicules de plus de 5 ans !). Quel rapport direz-vous ? Très direct : Paris étant interdite aux anciens véhicules, les communes de petite ceinture craignent l’arrivée massive de véhicules stationnant aux abords de la capitale en raison de cette interdiction. Donc cet afflux va générer du chiffre via le stationnement payant d’une part, et dégouter les moins nantis d’autre part. Et ce dernier point, c’est par définition (encore) exclusif...

Répondre à ce message
Publicité