Sujet

David Anser
le 4 octobre à 15:29

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, ferait-il marche arrière ? Après avoir crié haut et fort que les radars seraient désormais installés en virage - et avoir inauguré le concept au Bol d’or -, l’homme est revenu sur sa déclaration inventant au passage le radar de virage pas en virage.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Lonewolf

le 7 octobre à 11:33

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

oui, plus ces radars vont être dans des coins perdus, plus ils vont subir des outrages (souhaitons les irréversibles..).

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 7 octobre à 00:24

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

et moi , hors de toute considération politico-économico-philosophique , j’y mettrais bien le feu à tous ces machins , qu’ils soient en virage ou en ligne droite .... Vive la Corse libre !!!

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 6 octobre à 18:07

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Il faut avoir l’honnêteté de le reconnaître : le radar est un impôt comme tant d’autres, la CSG, la TVA ou l’IR. D’une certaine manière, cet impôt-là est plus juste socialement que l’impôt sur le revenu, car, avec plus de 15 millions de flashs annuels, il concerne, en deux ans, la quasi-totalité des foyers français, alors que l’IR, année après année, ne s’attaque toujours qu’à même la moitié d’entre eux.

L’honnêteté de le reconnaître et le courage d’en tirer les conséquences : je suis obligé de me constituer une cagnotte adhoc pour répondre à cette dépense supplémentaire, et pour ce faire, puisque ma bourse n’est pas extensible, je me contrains à faire quelques entorses à mon éthique de contribuable. Eh oui, je rogne sur mon IR. J’aurais pu faire le choix de limiter le remplissage de mon caddy au supermarché, mais je me voyais mal, à ma petite échelle, favoriser une consommation, et donc une croissance, atone.

Voilà pourquoi je préfère, certes indûment, payer moins d’impôts que je ne le devrais - je précise que contrairement au premier Florent Pagny venu, j’ai fait le choix de rester en France. De la sorte, en diminuant les recettes attendues par l’Etat, je participe à la diminution de ses dépenses, et partant, à la régression de l’endettement.

Je n’attends bien sûr ni félicitation ni récompense pour ce comportement, dicté à l’origine par des considérations égoïstes, mais je me réjouis en pensant que je travaille, ainsi, à favoriser la prospérité des générations futures., qui ne partiront pas dans l’existence avec une dette exorbitante.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 octobre à 21:26

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

L’article du Point confirme parfaitement le ressenti de chacun(e). Je suis profondément convaincu que si les gouvernements de toutes tendances politiques se focalisent autant sur les motards depuis plusieurs années, c’est bien parce qu’ils voient dans la hausse constante de notre moyenne d’âge une manne financière potentielle.
Même principe qu’en taxant les pensions des retraités après 4 ans de gel.
Dont acte, l’Etat tel un bandit de grand chemin (pas Suzuki on est d’accord ?) déploie des trésors d’imagination pour se servir toujours davantage dans la poche des motards, le tout sous des prétextes pseudo-sécuritaires.
Et ils n’ont même pas honte des âneries qu’ils nous servent. La courbe du nombre de tués en 2RM est sensiblement descendue depuis la fin des années 2000 alors qu’en parallèle celle du nombre de motos en circulation n’a fait qu’augmenter. Il n’y aurait pas comme un hiatus dans les interventions zélés de l’Etat au chevet de notre sécurité ? Qu’il commence déjà par statuer sur l’état des routes (il y a tellement à dire), et l’épandage des gravillons.
le jour où quelqu’un se fracturera le crâne en jouant au bilboquet, faudra-t-il interdire le bilboquet ?

Je circule dans le 93 plusieurs fois par mois : On s’y fait souvent klaxonner et déboiter lorsqu’on s’arrête à un stop ou au feu rouge. Pas systématiquement mais trop souvent pour se sentir en sécurité. Je n’ai jamais vu un flic ni un radar de feu.
Avez-vous lu l’arrêté du journal officiel au sujet des nouvelles dimensions des plaques d’immatriculation des 2RM ?
Il dit à peu près ceci :
"Afin d’assurer la sécurité des usagers les plus vulnérables, etc.... etc... => plaques plus grosses"
On peut légitimement en déduire que grâce à la nouvelle plaque les blessures seront moins graves en cas de chute !!
On pourrait passer des jours et des nuits à écrire ou s’étrangler de colère devant autant de mauvaise foi
La vérité c’est qu’on nous considère comme des vaches à lait décérébrées, incapables de comprendre la finalité de toutes ces mesures, et que seule la collecte insatiable de l’impôt préside aux décisions des autorités.
le jour où on remplacera l’essence par de l’eau, l’Etat inventera une taxe sur les jours de pluie.
V à tous. Frédéric (puisque sur mon message précédent j’apparais comme "anonyme" sans savoir pourquoi).

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 5 octobre à 20:04

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Répondre à ce message
auteur
Jean Tarayon

le 5 octobre à 17:53

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Ce qui est agaçant, ce sont les justifications sécuritaires en mode "c’est pour vot’ bien" qui ont été déployées (comme d’habitude) pour ces radars. Lesquels radars sont des radars mobiles de chantier que l’État cherche à exploiter le plus largement possible.
Alors pour justifier ça, paf, la com’ officielle servie aux grands médias chargés de passer les plats sans discuter les ingrédients, c’est qu’il s’agit de "protéger les motards dont 160 se tuent chaque année en virage... et pourquoi, hein ? Parce qu’ils roulent trop vite, ma brav’dame ! Ces voyous n’respectent rien, mon pauv’monsieur !"
Notez qu’à l’année, il y a environ 500 automobilistes qui perdent la vie dans des accidents en virages, des automobilistes en principe attachés dans des véhicules carrossés, donc vachement moins vulnérables que des motards...
Bref, c’est "à cause des motards qu’on vous met des radars", allégation qui permet au passage de faire comprendre aux automobilistes que s’ils se font flasher, c’est à cause des motards qui ne respectent pas les vitesses légales. Et paf le motard ! A la fois victime, bouc émissaire et jugé coupable dans le même tribunal des flagrants délires sécuritaires ! Trois pour le prix d’un ! Ça, ça rapporte la viande de motard au marché de la communication sécuritaire, c’est bankable !

Ce qui est également très agaçant, c’est que les gens chargés de cette propagande savent bien nous compter raides de mort pour justifier plus de répression pour tout le monde, mais on oublie purement et simplement notre existence de vivants quand il est question de trouver des solutions alternatives aux questions de mobilité. là, y’a plus de 2RM qui tienne, on n’existe plus !
Je n’ose écrire "circulez y’a rien à voir" comme disait Coluche, le terme "circulation" a également disparu de l’intitulé de la Direction de la sécurité routière qui n’a gardé que le mot "sécurité"...

Tout un programme !

Répondre à ce message
auteur
Fanou3

le 5 octobre à 17:00

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Je pense qu’il est totalement faux d’affirmer que "pour les motards, le virage est toujours un moment dangereux"
Le virage, c’est justement cette partie de la route qui me colle la banane et il me semble que c’est justement cette rhétorique qui consiste à faire croire que c’est la moto le danger. Malgré l’évolution du permis (pas parfait certes mais ce n’est plus celui d’il y a 30 ans), les formations volontaires annexes, les années d’expérience au guidon, le motard reste un incapable qu’il faut infantiliser en le protégeant contre lui même de ses pulsions primaires par un accessoire réduisant sa vitesse. Et le rond point alors ? N’est-ce pas un virage infiniment plus "dangereux" alors qu’il se négocie à faible vitesse ? On ne met pas un radar là ? Histoire de protéger le motard des autos qui coupent les files, des graviers ou/et des flaques de gasoil ?
Voilà donc le vrai problème, la vitesse, toujours la vitesse et si vous écrivez "freinage appuyé", j’ai l’impression que l’image communiquée est que les gars sont en train de faire les zozos et montent sur les freins comme dans le Joe Bar Team.
Vous avez raison sur un point crucial, c’est le freinage sur l’angle qui est délicat (pas dangereux parce qu’ on ne se vautre pas chaque fois qu’on freine en courbe !). Et peut-être faudrait-il insister sur le fait que pour tourner, on a besoin d’une certaine vitesse et qu’il est crucial que le regard porte sur la route et non sur son compte-tour !!! Oui les radars font peur car ils s’en prennent aveuglément au patrimoine. Ils apportent une sécurité à des personnes qui ont la moto en phobie et à des lobbys. Je reste persuadé que c’est par la formation, un vrai partage de la route en impliquant tous les véhicules et par de meilleures infrastructures que l’on peut arriver à faire revenir tout le monde chez soi sans dégâts.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 octobre à 16:10

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

La sécurité des 2RM en virage ? Une hypocrisie monumentale ! L’Etat et les collectivités locales se posent moins de questions lorsqu’il s’agit d’étendre généreusement des gravillons sur les routes de France à la belle saison. Pourtant l’adhérence en est considérablement réduite tandis que les projections au niveau du visage sont quotidiennes.

Sans oublier les projections sur les cyclistes qui ne bénéficient que d’un équipement succinct.
A quand le casque intégral avec adhésifs réfléchissants et les gants certifiés CE pour la pratique du vélo ?
Le discours officiel en matière de sécurité des 2 roues est devenu illégitime à force d’inepties.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 5 octobre à 15:53

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

ça prouve surtout qu’on peut être un motard et avoir des idées de m....

C’est là tout le problème des gens qui sont certains d’avoir les bonnes idées à eux tout seul. Il y a souvent des motards comme ça qui pensent être plus intelligents individuellement que collectivement. Mais forcément, quand le motard en question est DISR, ça a plus de conséquences négatives

Répondre à ce message
auteur
Antoine18

le 5 octobre à 13:14

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

""L’homme en sait quelque chose. Titulaire du permis moto, M Barbe répète à l’envi que c’est parce qu’il aime les motards qu’il se préoccupe de leur sécurité.""
Et aller, encore un qui se prend pour un motard !!
A tous les entendre, ceux qui nous font le plus de mal seraient tous à moto...
Quand est-ce qu’ils vont comprendre qu’il y a une sacré différence entre ""avoir le permis moto"" et ""être"" un motard !!
A bon entendeur ;)

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 4 octobre à 16:46

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Je tiens également à rappeler à ce monsieur qui poursuit les motards de ses assiduités qu’il y a une différence notable entre un amour platonique et du harcèlement textuel !

Répondre à ce message
auteur
Nico

le 4 octobre à 16:29

Excès de vitesse : le radar de virage pas en virage

Est-ce que quelqu’un pourra un jour leur expliquer que pour asseoir une moto sur sa trajectoire, il convient d’accélérer légèrement dans une courbe ?

Une moto est toujours plus rapide en sortie de courbe qu’en entrée, donc les radars vont se faire super plaisir...

Sécurité rentière de mes deux !

Répondre à ce message
Publicité