Sujet

Nicolas
le 14 août à 18:27

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Au Royaume-Uni, le gouvernement envisage sérieusement de mettre un terme à l’installation de ralentisseurs sur les routes nationales, et même de retirer ceux qui sont déjà installés. Motif, la lutte contre la pollution !

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Emmanuel

le 26 août à 15:08

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

C’est vrai qu’en France, on ne manque pas d’idées pour tuer les motards :
https://www.youtube.com/watch?v=QFqh5gnbf1s

ou encore :
https://www.youtube.com/watch?v=f6uR6wiVK-8

L’intelligence a depuis longtemps déserté le cerveau de nos "élus".
2000 à 10 000 euros le ralentisseur, ça fait des amis dans le BTP...
A+

Répondre à ce message
auteur
jcf

le 23 août à 13:27

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Les ralentisseurs efficaces vers les écoles ? çà reste à prouver : j’ai habité pendant des années en face d’une école, le seul accident qu’on a connu a été causé quasiment à l’arrêt par un parent d’élève à un moment où l’avenue n’était quasiment pas circulable à cause de toutes les voitures garées des 2 cotés dans l’attente des enfants.
Une réduction générale de la largeur physique des voies - ou des chicanes - pour limiter l’effet "boulevard" est un moyen plus efficace : la vitesse pratiquée "naturellement" par les conducteurs(-trices) dépend plus de la perception globale de la voie que de ses équipements, i.e. on roule toujours plus vite sur des voies de 3.50m de large avec une bonne vue devant et sur les cotés que dans une voie étroite qui ressemble à un couloir.

Répondre à ce message
auteur
jcf

le 23 août à 13:14

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Pour ou contre les ralentisseurs ?
Il est vrai qu’à l’occasion du franchissement d’un ralentisseur de pleine largeur (les coussins berlinois c’est autre chose...) tous les véhicules qui ralentissent avant réaccélèrent après et donc émettent plus de polluants + font plus de bruit. Et même des fois ils perdent un peu de leur chargement au passage et çà devient carrément dangereux pour l’environnement proche voir humain.
Personnellement en voiture je ne les aime pas, mais à moto çà dépend ... parce que ce sont de bonnes occasions de doubler au passage du ralentisseur ou à la réaccélération, avec un petit coup de frein avant juste avant la 1ère rampe pour passer celle-ci avec une extension de la fourche qui limite le choc, et surtout parce qu’avec ma 600 XLR ou ma 690 Enduro-R je ne ralentis jamais et même des fois au contraire j’accélère pour mieux décoller :)

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 23 août à 01:52

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Est modus in rebus, Emmanuel. Tous les ralentisseurs ne sont pas à mettre dans le même nid de poule. Certains, parfaitement justifiables, participent d’une réelle sécurisation routière. Quand on incite par déviation horizontale (chicane) ou verticale (ralentisseur) l’automobiliste pressé à ralentir sa cadence, à l’approche d’une école maternelle, par exemple, on fait oeuvre utile, et dussent les poumons de quelques adultes en souffrir, la certitude de ne pas retrouver des enfants parfois impétueux et souvent imprévoyants à la morgue est une jolie consolation.
Nous ne pouvons évidemment avoir la même tolérance envers tous ceux qui fleurissent aux abords des maisons des riverains qui ont leur entrée à la mairie parce que ces notables estiment que les voitures doivent passer devant leur porte avec une lente et obséquieuse déférence. Alors si ce que prétend ce gouvernement grand-breton est juste, nous ne pouvons que nous réjouir que la justice divine frappe de ses innombrables particules fines les cuistres qui se piquent de vouloir mettre au pas celui qui roule !

Répondre à ce message
auteur
Emmanuel

le 22 août à 21:59

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Hello !

Le ralentisseur, c’est le principe de la punition collective :
ça abîme les véhicules, ça fait consommer, ça nous coûte en impôts...
Sans distinction.

Si certains conducteurs abusent et roulent trop vite, une intervention
sélective des jumelles radars serait bien plus efficace et plus juste.
Le principe d’automatiser la sécurité routière (radar, ralentisseur, ...) relève vraiment d’une logique inefficace.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 22 août à 19:29

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Il aura fallu "la pollution" pour que ces objets apposés sur la route (en France, c’est en contradiction avec le Code de la Route, qui interdit le fait de mettre un obstacle sur la chaussée) deviennent indésirables. Alors qu’ils augmentent la vitesse d’usure des amortisseurs même passés à basse vitesse (bonjour la sécurité), qu’ils risquent de mettre en danger les usagers de la route (perte de contrôle), qu’ils nuisent aux riverains (décelération, voire freinages appuyés, puis ré-accélérations, émissions des échappements) et nécessitent une signalisation particulière supplémentaire et peu ou prou un entretien spécifique (et donc, couteux).
.
Lors des tout premiers installés, je signifiais mon mécontentement par de longs coups de klaxons bien sentis ! Si tout le monde avait fait comme ça, le sujet aurait été abordé....

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 18 août à 00:51

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Bien qu’il ne soit pas dans mes intentions de créer une polémique stérile, je suis obligé de reconnaître que je ne sais pas ce qu’est une "pollution énorme". J’ai d’autant plus de peine à l’appréhender qu’en dépit de tous les signaux alarmistes en provenance de ceux qui, à la mairie de Paris ou au ministère de l’environnement, rêvent de faire comme tous les voyous qui se respectent, à savoir cramer des bagnoles pour que leur nombre diminue, la pollution atmosphérique d’origine routière représente au niveau national une assez faible proportion (14 %) de la pollution totale. Même en supposant que le territoire urbain soit gangréné par la présence d’un nombre quasi-infini de ralentisseurs, j’ai du mal à imaginer que ceux-ci constituent une part significative de ces 14 %, ce qui au final, il faut bien le reconnaître, ne va pas casser trois pattes à un canard ni un poumon à un asthmatique !
Mais entendons-nous bien, si je ne pense pas qu’il s’agisse de la vraie raison, je n’en reste pas moins convaincu de l’intérêt de la disparition de la quasi-totalité de ces "verrues routières", dont l’utilité ne se vérifie guère qu’aux abords des écoles ou de quelques zones très fréquentées par des piétons insouciants, et dont la surabondance pose avant tout des soucis de... sécurité routière pour les motards, d’inconfort pour les passagers des voitures et de dommages à nos véhicules.

Répondre à ce message
auteur
Michel

le 17 août à 10:08

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Salut les amis
Pour certains, cela peut paraître disons, anecdotique, sauf que tous ces dos d’ânes engendrent une pollution énorme. Il faut bien sur ralentir les abrutis qui déboulent n’importe comment dans nos villes, mais ces ralentisseurs sont une plaie
Sachez que les passages de péages d’autouroutes à 30 km/h, permettent d’économiser des milliers de litres/jour de carburants, et donc de pollution, et donc de survie de notre espèce.....
Belle journée à vous.
Michel

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 16 août à 19:10

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Ah, la pollution ! L’argument clé du 21ème siècle pour faire passer n’importe quoi ! Vous dormez mal la nuit, la pollution ! Votre libido est en berne, la pollution ! Vous avez trop de cholestérol, la pollution vous dis-je !
En vérité, le gouvernement britannique se préoccupe probablement plus de l’état de ses finances publiques que de celui des poumons de ses concitoyens. C’est que la profusion de ralentisseurs en tout genre, sous la pression des riverains, coûte cher à la collectivité.
Et comment mieux convaincre ces irascibles riverains de leur douce folie qu’en leur faisant comprendre que pour se prémunir d’une éventuelle jambe cassée, ils finiront leur vie avec un cancer du poumon ?...

Répondre à ce message
auteur
Dlbz

le 16 août à 13:00

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Ah oui excellente idée pour nos amis de la mairie de Paris en recherche de financements : Multiplier les STOP, et verbaliser les contrevenants. A Paris, les caisses seraient vite remplies !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 août à 17:30

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Bon sang que je serais fier d’être Anglais ! En premier, ils ont des radars mobiles dans des boites fixes. On a toujours une chance de ne pas être flashés. de plus, si on est dans la limite des 10% + 3 km/h, on n’est pas verbalisé, ce qui laisse une belle marge, comparé à chez nous ! Parce qu’ils ont préféré frapper là où le réel danger existe, c’est à dire l’alcool (et les stupéfiants). En supprimant la tolérance sur l’alcool, et sans toucher à la vitesse, nos amis "brittons" ont divisé par 7 le nombre de tués sur les routes ! Preuve qu’en sortant de la mauvaise foi, on arrive à du résultat !
Aujourd’hui, les Britanniques s’attaquent aux ralentisseurs qui , s’ils sont déjà dangereux pour les usagers, provoquent objectivement un surcroit de pollution, et donc le nombre de morts. Je salue cette remise en question, et j’aimerais qu’elle fasse écho chez nos gouvernants qui restent toujours campés sur leurs positions, quoi qu’il arrive. Il suffit de voir le cas de la vignette Crit’air appliquée aux 2 roues dans les agglomérations comme Paris, Lille,...
Je pense qu’en plus des ralentisseurs, on devrait aussi supprimer les panneaux "STOP" au profit des "céder le passage". En effet, lorsqu’on a une visibilité suffisante, il n’est pas nécessaire de s’arrêter totalement (ejection de micro particules de plaquettes de freins), de rester deux ou trois secondes moteur tournant, et de redémarrer (forte accélération surtout si le véhicule est chargé, avec "cirage" de l’embrayage et émission de micro particule du disque). Si un STOP était utile, il y en aurait beaucoup à Paris. Mais notre capitale n’en possède qu’un seul et unique ! Par contre, des "céder le passage", il y en a des centaines...
Alors encore bravo à la Grande Bretagne pour cette bonne décision, en espérant que nos gouvernant puissent se "déboucher la comprennette" et faire les choses intelligemment eux aussi !

Répondre à ce message
auteur
Alexis

le 15 août à 11:17

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

La novlangue des technocrates a fait appeler ralentisseurs des champs de bosses déagréables et dangereux, pour justifier de leur utilité. C’est une des pires conneries qu’ils aient inventée avec le permis à points.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 14 août à 23:33

L’Angleterre veut la fin des ralentisseurs sur les routes

Comme quoi les grands bretons ne disent et ne font pas QUE des conneries ..... Rêvons !

Répondre à ce message
Publicité