Sujet
auteur
le 29 mars à 10:52

Marine Le Pen (Front national) : « je refuse la privatisation »

Moto Magazine / Motomag.com a interrogé les candidats à la présidence de la République sur leur volonté de poursuivre la privatisation du contrôle routier enclenchée avec les voitures-radars. Voici la réponse de Marine Le Pen, candidate du Front national.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Gallinéo

le 6 avril à 09:51

Marine Le Pen (Front national) : « je refuse la privatisation »

Dans le genre langue de bois , sa réponse à Motomag est un modèle.

Répondre à ce message
auteur
ricky973

le 30 mars à 23:40

Marine Le Pen (Front national) : « je refuse la privatisation »

Pas de réelles propositions, concrètes, claires, simples, dommage j’attendais mieux d’elle…

Répondre à ce message
auteur
boczkows

le 30 mars à 13:49

Marine Le Pen (Front national) : « je refuse la privatisation »

La position exprimée par cette candidate à la magistrature suprême ressemble dans ses grandes lignes à celle soutenue par Mr Dupont-Aignan, et elle a aussi le mérite d’être claire. Il s’agit d’une réponse qui pourrait convenir à nombre de motards : refus de la privatisation des infractions, pouvoir régalien assumé par l’Etat, formation à la sécurité routière plutôt que sanction automatique si ce n’est que l’idéologie énoncée par ce parti n’est pas en phase avec les valeurs que défend la FFMC depuis toujours.

Répondre à ce message
Documents joints :

Publicité