Sujet
auteur
le 29 mars à 10:51

Benoit Hamon (Parti socialiste) : « l’objectif est de soulager les forces de police »

Moto Magazine / Motomag.com a interrogé les candidats à la présidence de la République sur leur volonté de poursuivre la privatisation du contrôle routier enclenchée avec les voitures-radars. Voici la réponse de Benoit Hamon, candidat du Parti socialiste.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Gallinéo

le 6 avril à 09:49

Benoit Hamon (Parti socialiste) : « l’objectif est de soulager les forces de police »

Jack
- ils sont capables d’obliterer de leur esprit qu’ils ont été les outils, les instruments et les agents des abus de l’administration sur la population
- c’est le propre du politique moderne, aucun scrupule et aucune mémoire.
- c’est comme Fillon qui dit "les caisses sont vides" et insiste pour partir en week-end pendant des années, a 300 km de Paris avec toute sa famille, en avion de l’Etat.

Répondre à ce message
auteur
Jack Célère

le 31 mars à 23:34

Benoit Hamon (Parti socialiste) : « l’objectif est de soulager les forces de police »

Passe encore que Hamon gobe les âneries de la sécurité routière sur les radars qui sauvent des vies. Depuis 5 ans, la hausse de la mortalité routière suit grosso merdo celle du nombre de radars. Hamon est incompétent sur le sujet. Il n’’est pas le seul.

Mais qu’un socialiste comme lui ne trouve rien à redire à la privatisation des contrôles radar, domaine on ne peut plus régalien, alors ça, ça me troue le cul !! Même le très libéral Macron est moins volontaire que lui sur le sujet. Idem pour Hidalgo, soutien de Hamon, avec la privatisation du contrôle du stationnement payant, et fanatique partisane de l’exclusion des véhicules des pauvres de "sa" ville.

Que le PS se soucie aussi peu des petites gens, et ait aussi peu le sens de l’Etat explique sans doute pourquoi il risque de finir 5ème à la présidentielle. Bien fait pour leur gueule !

Répondre à ce message
auteur
ricky973

le 30 mars à 23:47

Benoit Hamon (Parti socialiste) : « l’objectif est de soulager les forces de police »

Dans la lignée du "tout répressif" dont on sait aujourd’hui qu’il a atteint ses limites. M. Hamon ne sait apparemment que répéter bêtement ce que lui chuchote Mme Pérrichon, à savoir que les utilisateurs de deux ou quatre roues sont tous des criminels en puissance.
Sur ses réponses et sa vision de la vie en commun sur la route, pour moi tout est dit, une incompétence totale, donc voilà encore une raison de plus (et il y en a énormément d’autres) pour laquelle ce gentil monsieur, au demeurant, devra se passer de ma voix…

Répondre à ce message
auteur
boczkows

le 30 mars à 13:37

Benoit Hamon (Parti socialiste) : « l’objectif est de soulager les forces de police »

Au moins la position de Mr Hamon est clair, il poursuivra la politique mise en oeuvre par ses collègues, voire la renforcera si nécessaire. Il n’est pas ici question d’agir en frondeur mais bien d’être solidaire des axes du gouvernement actuel dont il a pu faire partie avant de s’en éloigner pour mieux revenir.
Dommage on aurait pu s’attendre à ce qu’il nous vende aussi un peu de rêve mais il faut croire que les motards et autres usagers de la route sont d’incorrigibles garnements qui ne mériteraient que "sanction/punition" à défaut de formation, sensibilisation et éducation à la sécurité routière dont nous serions bien incapable de comprendre ce qui est mis en oeuvre pour notre bien ! Dont acte !!

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
Anonyme

le 29 mars à 22:37

Benoit Hamon (Parti socialiste) : « l’objectif est de soulager les forces de police »

Je suis personnellement opposé au mode opératoire de ces futurs contrôles mobiles automatisés.
Quelle surprise de découvrir que ces nouveaux radars ne flashent même pas ! Aucun aspect dissuasif donc pour les automobilistes, qui découvriront plusieurs jours après que le Trésor Public les raquètent, sans faire le lien a posteriori avec un endroit particulièrment dangereux. Ceci n’est absolument pas le cas aujourd’hui, où de nombreux radars fixes sont positionnés à des endroits à accidentologie au-dessus de la moyenne (avant un virage, une entrée d’agglomération, etc.).
Tout ceci contribue à renforcer l’idée, déjà mainte fois exprimée sur ce forum et de nombreux autres, que ces contrôles automatisés ne sont là que pour "soutirer du fric" aux automobilistes et motards.
Ce qui me conduit à une autre réflexion que, personnellement, je n’ai en revanche pas trouvée exprimée ailleurs. Cette frustration décrite précédemment, adjointe au fait que, désormais, les conducteurs de voitures radars ne soient plus des représentants de l’Etat, n’annoncent pour moi rien de bon ! Je suis non-violent, tant sur la route que dans la vie de tous les jours ; ce n’est pas le cas de tout le monde, et je n’aimerais pas être à la place d’un employé de ces sociétés privées qui, demain, devra faire le plein de carburant à une station service : si la "vraie nature" de son véhicule est détectée, les insultes, prises à partie, violences verbales voire physiques ne sont pas improbables ! N’oublions pas que ces pauvres salariés ne sont pas assermentés ! Quant à leur voiture à 100k€, laissée quelques minutes le temps d’aller payer en caisse, j’anticipe sur quelques flashs infrarouges du GATSO MILLIA détruits à coups pieds...
Vous me répondrez que ces voitures feront le plein au dépôt de l’entreprise privée. Fort bien, mais tout au moins leur immatriculation sera rapidement connue. Même si ces voitures ne s’arrêtent jamais de rouler jusqu’au retour au dépôt, elles marqueront l’arrêt aux feux rouges, aux stops, dans les bouchons, etc. Caillasses, pistolets à grenades de paint ball, rétros bousillés... Des réactions idiotes, imbéciles, et pouvant coûter très cher si l’agresseur fini par être appréhendé !
De mon côté, tout en sachant pertinemment que la modification d’une plaque d’immatriculation est illégal et passible de lourdes amendes, je poursuis mes recherches en matière de film écran aux infrarouges. Le principe du GATSO MILLIA semblant être, si je l’ai bien compris, d’émettre un flash dans la bande infrarouge dont l’appareil photo récupère le retour, il pourrait exister une solution de ce côté là... Là aussi, je ne suis sûrement pas le seul à y avoir pensé, manque encore la longueur d’onde exacte du flash infrarouge à bloquer...
La "guerre" technologique ne fait que commencer !

Répondre à ce message
Documents joints :

Publicité