Sujet

Yannick
le 10 février à 17:33

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques intelligents

Et si nos casques renseignaient les services de secours sur le type d’impact subi par la tête lors d’un accident de moto ? Un scénario envisageable au regard des travaux menés par l’entreprise américaine BeBop Sensors. Présentation et vidéo.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Jack Célère

le 27 mars à 18:57

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques intelligents

"L’ABS a sauvé nombre de vies et évité nombre de traumatismes"
Pour rester poli, je vais dire qu’il y en a qui croient encore au père Noël !!
Et pour apporter de l’eau au moulin de Fred, tout en le contredisant en apparence, il faut savoir que bon nombre de motos sont livrées avec un ABS DECONNECTABLE. Si c’était si vital que ça, les faiseurs de loi l’auraient interdit.
Un ABS sur une voiture, avec une pédale pour 4 roues, oui, c’est utile.
Sur une moto, ça sert dans certains cas. Dans d’autres, ça inhibe la méfiance. Au global, ça ne change rien. Les stats le prouvent.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 27 mars à 01:20

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

oh il est vexé Elem, on lui a mis le nez dans son caca et il n’arrive pas à avancer un argument qui tienne la route.

Au passage, l’ABS, qu’on le débranche ou pas, ça ne change malheureusement plus rien, il est devenu obligatoire, donc on le paye, qu’il soit efficace ou non.

De plus, j’imagine bien le débrancher, avec les conséquences que ça aurait en terme de couverture par l’assurance en cas d’accident.

Y’a au moins un point où tu as raison, ça ne sert à rien que tu nous répondes, surtout vu ton raisonnement, sur l’abs comme sur les capteurs dans le casque. Quand on est trop bête pour comprendre que des médecins ne vont pas se fier à des bidules comme ça pour établir un diagnostique, y’a pas grand chose à espérer.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 27 mars à 00:16

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

"il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir" .....

ou

"il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre" ....

Répondre à ce message
auteur
Elem

le 26 mars à 21:19

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Désolé FPW je ne t’ai pas lu : les premières et dernières lignes m’ont suffit car c’est bourré de contre-sens et de contradictions. Sans rire on a l’impression, toi, Ludo et Fred, de collégiens qui se masturbent les neurones en rêvant qu’un jour ils rouleront sur une moto alors qu’ils en sont encore à pétarader en booster. Et très franchement je pense sincèrement que c’est le cas.
Alors si vous n’avez pas d’amis et que vous vous ennuyez, eh bien tant pis pour vous mais vois-tu je vais pas perdre mon temps avec vos raisonnements d’ados qui se la joue "moi-je-sais-mieux-que-tout-le-monde-parce-que-je-suis-tellement-plus-intelligent-que-les-autres".
Vos propos sont d’un autre temps. L’ABS a sauvé nombre de vies et évité nombre de traumatismes ( et avec + de 300 points de suture je sais ce que c’est que la douleur, et ne serait-ce qu’1 luxation évitée c’est déjà beaucoup, ne serait-ce qu’1 vie épargnée et c’est juste énorme ). Vous n’arriverez pas à nous convaincre du contraire.
Depuis le début vous nous serinez que l’ABS ne sert à rien, et que les études qui ont été faites ne valent rien ? ET BIEN DÉBRANCHEZ-LE ET FICHEZ NOUS LA PAIX !!!
Allez : une biscotte, un bout de chocolat, et allez faire du bruit dans votre quartier.
Ah : Tu peux répondre autant que tu veux, vas-y fais-toi plaisir, pour affirmer cette supériorité intellectuelle dont toi-même tu doute, ce sera poubelle direct sans même le lire !
PS : sérieux, je m’étonne que vous vous soyez intéressés au projet BeBop, car visiblement entre vos deux oreilles il n’y a pas grand-chose à protéger...
Et merci à MotoMag de la richesse de son info et de nous faire connaître ces nouveautés qui peut-être un jour amélioreront encore notre sécurité si fragile. Longue vie.

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 26 mars à 12:36

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Elem tu écris :

>> "conditions du déroulement des expériences" — Forcément on part du postulat qu’une boîte sérieuse mettra en place un protocole sérieux. <<

Moi pas… A partir du moment où je me trouve en face d’un organisme privé surtout à but lucratif… Trop d’intérêts sont alors en jeu pour faire une confiance absolue aux procédures comme aux conclusions (surtout quand elles ne sont pas clairement décrites).

>> Mais effectivement ET PAR ESSENCE ces expériences ne sauraient refléter la totalité des cas d’accidents. Elles ont au moins le mérite d’exister et même non exhaustives ELLES COMPARENT ENTRE ELLES DES SITUATIONS ET CONDITIONS COMPARABLES d’où il ressort que l’ABS, et surtout sur chaussée glissante, est plus efficace que pas d’ABS. <<

Pas « surtout » mais "seulement" et ce jusqu’à ce que le niveau d’adhérence tombe en dessous d’un certain niveau. Ce qui ne diminue en rien les mérites de l’ABS mais en fixe les limites réelles de supériorité technique.

>> Et a priori sur des freinages prévisibles car je suppose qu’ils n’allaient pas du haut d’une grue balancer un 15 tonnes devant la moto pour le mettre en situation réelle. <<

Ton « humour » tombe ici sérieusement à plat… Il suffit en effet de projeter sur la chaussée un obstacle surprise sans danger pour reconstituer une situation de freinage d’urgence. Malheureusement pour toi, une grande série d’expérience en freinage prévisible, dès lors que l’adhérence est maximum et le freinage lieu en ligne droite, infirme les prétendus résultats dont tu fais état… La friction est plus constante en bloquant les roues qu’en laissant travailler l’ABS et – pourvu que le pilote sache tenir l’équilibre et la trajectoire et ne pas s’affoler (cas fréquent chez des pilotes de course bien entraînés) – le freinage résultant est plus court qu’avec un ABS… Ensuite que ce constat ne vaille sans doute pas pour le « conducteur » moyen et que l’ABS donne dans ce cas de meilleurs résultats est parfaitement possible. Mais ici c’est le facteur humain qui est susceptible de modifier jusqu’à les inverser les résultats, pas les possibilités intrinsèques du dispositif !

>> "il a été prouvé qu’on arrivait jamais à l’arrêt complet sur la neige ou le verglas" — Bon, perso c’est pas mon terrain de jeu préféré... cependant saches que les ABS moto (en tout cas les générations un peu pas trop anciennes) sont inopérants en-dessous d’une certaine vitesse (sur ma HONDA je crois que c’est en dessous de 7 ou 10 km/h, mais j’ai la flemme d’aller consulter le manuel), auquel cas tu peux envisage reprendre le contrôle de ton engin. Maintenant, sur la glace, et même la neige, quand t’es amené à devoir freiner et/ou que tu pars en blocage... avoue que c’est le signe que déjà on est mal barré et la moto ne reste généralement pas longtemps sur ses roues ( AVEC OU SANS ABS ) : si t’as pas d’adhérence, t’as pas d’adhérence, point barre ! Alors à choisir, mieux vaut encore avoir un ABS pour pas bloquer. Mais sur le verglas... pas sûr quoiqu’il arrive que tu te vautre pas… <<

Terrain de jeu préféré ou pas, ABS de récente génération ou pas, tu m’expliqueras pourquoi les pilotes pratiquant les pistes, le tout-terrain, … Etc. exigent d’avoir un ABS débrayable ! Sinon parce qu’il est plutôt un facteur d’insécurité dans des conditions d’adhérence très mauvaise. Peut-être tout simplement parce qu’ils préfèrent coucher la moto avant l’obstacle que de se le payer...

>> ’’Freinages plus courts ?" — Bin oui par définition, puisque ça empêche le blocage des roues une fraction de secondes en relançant le freinage aussitôt ! <<

Ben non, justement, car on peut bloquer ses roues et freiner plus fort en ligne droite qu’avec un ABS et que cela a été démontré (mais à ma connaissance uniquement sur des freinages prévisibles) par de nombreux pilotes… Car le relâchement ou plutôt la suite de relâchements des étriers propre au fonctionnement de l’ABS diminue – que tu le veuilles ou non – à chaque fois le freinage effectif (dispersion de l’énergie cinétique en chaleur par friction). L’ABS par son principe même n’a pas pour but direct de raccourcir les distances de freinage mais de stabiliser les trajectoires… En moto il évite les chutes consécutives au blocage des roues, en automobile il permet de freiner en tout sécurité en virage sans déraper… Il ne raccourcit les distances de freinage DANS CERTAINS CAS et principalement en conditions d’adhérence disons « moyenne » (pluie), là où le conducteur dosera en général moins bien que le dispositif électronique et à mon humble avis pratiquement dans tous les cas de freinage surprise d’urgence (sous réserve d’expérimentations sérieuses, là c’est une opinion).

>> c’est juste formidable de pouvoir freiner plus fort sans état d’âme ! Car c’est pas sur une trajectoire sans problème que l’ABS entre en fonction, mais principalement quand ça merde, et là tu n’as pas le temps d’intellectualiser ton action sur les freins car tu vas perdre un temps fou et pas mal de mètres à vouloir doser un peu comme ci, puis un peu plus fort comme ça... alors que t’es pris dans le stress de l’urgence et qu’en général même un motard aguerri se vautre parce qu’il serre tout et que ça bloque, glisse, se couche..., et c’est juste une réaction normale. <<

C’est effectivement mon sentiment… Que les choses soient claires, je considère l’ABS comme un progrès dans l’ensemble mais qu’il est dangereux de le présenter comme une panacée ou – cette fois à l’inverse de ce que tu affirmes – une machine à raccourcir les distances de freinage (ce qui incite les utilisateurs à raccourcir les distances de sécurité et à tenter des « freinages de sapeur » qu’ils sont incapables en fait de rendre efficaces ABS ou pas !).

>> "amplificateur de freinage lié à l’ABS" — Alors tu viens de sortir un non-sens : l’amplificateur de freinage d’urgence des voitures ( AFU ) apporte en cas de freinage soudain une sur-assistance, il ne se déclenche donc que lors d’un freinage appuyé ( enfoncement rapide de la pédale ) lorsqu’à priori tu recherche un freinage rapide et non, comme tu le prétends, lorsque les gens font des freinages timides ( genre je ralentis en freinant tranquillement car ça ralenti devant moi ... <<

Parfois il faudrait que tu fasses plus attention à ce que le gens écrivent… J’ai dit (et ça a été lors de son introduction l’argumentaire sur l’AFU) que lors d’un freinage fort les automobilistes concernés (et sans doute habitués à ne pas avoir d’ABS) ne freinaient pas A FOND ce qui avait motivé l’AFU et non que ce dernier intervenait à chaque action sur la pédale de frein. J’ai fais référence à ce dispositif car il illustre bien l’effet d’un comportement humain sur l’efficacité pratique d’un dispositif. L’ABS seul aurait en effet permis dans ce genre de situation le freinage maximum possible (hors le cas de la route droite avec adhérence maximum et maintien de la trajectoire admettant le blocage des roues) mais le comportement humain faussant la donne, il a fallut rajouter un dispositif d’assistance supplémentaire allant au-delà de la volonté du conducteur pour rendre une efficacité maximale au dispositif d’origine

>> casque détecteur de lésions — je suis d’accord que pour l’heure rien ne prouve son efficacité, mais c’est pas en déclarant d’office que c’est nul qu’on laisse au truc une chance de le prouver. <<

Encore une fois soyons clair, c’est parfaitement inutile dans son principe (contrairement à l’ABS d’ailleurs)… Je te rappelle qu’en cas de choc sur la tête (et particulièrement en cas de perte de connaissance même fugitive) il est DE RÈGLE de procéder à un scanner (voire une IRM) qui, d’ailleurs, serait de toute façon indispensable pour établir la nature exacte des lésions… Cet équipement relève donc à priori du gadget et non d’un plus « potentiel » en terme de sécurité.

>> Dire d’office "c’est nul" c’est juste un peu trop péremptoire comme affirmation, d’autant que ça ne repose sur rien. (comme l’ont fait en leur temps les détracteurs de l’ABS ou de la ceinture de sécurité, et c’est pour ça que j’avais mentionné ces équipements. <<

Cela repose sur la notion d’inutilité du procédé (voire de sa dangerosité dans un contexte des restriction des dépenses de santé). Les détracteurs de la ceinture de sécurité avaient en partie raison pour les premiers modèles mais là il s’agissait d’une mauvaise mise au point technique et non du principe même. Les détracteurs de l’ABS dans son principe ? Je n’en vois ici aucun (ni ailleurs d’ailleurs), simplement des gens qui ne le prennent pas pour un produit miracle… Le danger en la matière vient des publicitaires pas du dispositif ! Dans les deux cas aucun rapport avec le gadget qu’est ce casque !

>> Maintenant pour revenir sur le sujet, rien ne dit qu’un motard intransportable sur l’instant ne pourrait pas voir son cerveau sauvé avec le matériel et le geste adéquat. <<

Et si, tout le dit… Car la notion d’intransportable n’existe plus en matière de secours d’urgence, on parle de médicalisation préalable qui consiste à préparer le patient pour lui permettre de supporter le transport sans aggraver son état. Cette médicalisation est effectuée à priori chaque fois que le cas est douteux… Et on en revient au risque évoqué plus haut d’une indication erronée donnée par un dispositif censé indiquer s’il y a lésion ou pas avant que l’imagerie médicale ne confirme ou n’infirme non seulement sa présence mais sa nature exacte… Ce qui serait un recul des méthodes de diagnostic à la période d’avant les scanners et IRM en matière de secours d’urgence. Ça arrangerait sans doute les gens qui prônent les restrictions en matière de santé mais pas les accidentés !

Au final, je prétends qu’il est plus que temps non de rejeter toute invention par principe mais d’exercer de manière systématique un « droit d’inventaire » sérieux sur les produits nouveaux qu’on nous présente et sur les conditions dans lesquelles leur réelle utilité/efficacité est testée… Y compris l’exigence d’une expérimentation en condition réelle (simulée si besoin est mais de manière aussi précise et objective que possible).

FPW

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 25 mars à 00:43

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

et bien, un si long post pour n’avancer au final aucun argument tangible, sacrée performance !

Répondre à ce message
auteur
Elem

le 24 mars à 18:36

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

J’avais dit me désintéresser du tour que prenait les choses, mais FPW tu donne du sens à ton propos, ce malgré quelques points... à nuancer, dirais-je. Je vais pas tout reprendre et rester dans les grandes lignes, tu me pardonneras :


"conditions du déroulement des expériences" — Forcément on part du postulat qu’une boîte sérieuse mettra en place un protocole sérieux. Mais effectivement ET PAR ESSENCE ces expériences ne sauraient refléter la totalité des cas d’accidents. Elles ont au moins le mérite d’exister et même non exhaustives ELLES COMPARENT ENTRE ELLES DES SITUATIONS ET CONDITIONS COMPARABLES d’où il ressort que l’ABS, et surtout sur chaussée glissante, est plus efficace que pas d’ABS. Et a priori sur des freinages prévisibles car je suppose qu’ils n’allaient pas du haut d’une grue balancer un 15 tonnes devant la moto pour le mettre en situation réelle. Et à moins d’apporter des éléments tangibles et mesurables, issus d’une autre expérience, je trouve bien inutile de dire "oui, mais non parce que selon moi et l’âge du capitaine...". Non, ça ça n’apporte rien au problème si ce n’est mettre en place ( ou activer ) une polémique stérile.


"il a été prouvé qu’on arrivait jamais à l’arrêt complet sur la neige ou le verglas" — Bon, perso c’est pas mon terrain de jeu préféré... cependant saches que les ABS moto ( en tout cas les générations un peu pas trop anciennes ) sont inopérants en-dessous d’une certaine vitesse ( sur ma HONDA je crois que c’est en dessous de 7 ou 10 km/h, mais j’ai la flemme d’aller consulter le manuel ), auquel cas tu peux envisage reprendre le contrôle de ton engin. Maintenant, sur la glace, et même la neige, quand t’es amené à devoir freiner et/ou que tu pars en blocage... avoue que c’est le signe que déjà on est mal barré et la moto ne reste généralement pas longtemps sur ses roues ( AVEC OU SANS ABS ) : si t’as pas d’adhérence, t’as pas d’adhérence, point barre ! Alors à choisir, mieux vaut encore avoir un ABS pour pas bloquer. Mais sur le verglas... pas sûr quoiqu’il arrive que tu te vautre pas...


"Freinages plus courts ?" — Bin oui par définition, puisque ça empêche le blocage des roues une fraction de secondes en relançant le freinage aussitôt ! Alors à moins de s’appeler...( le nom du pilote de tes rêves ) c’est juste formidable de pouvoir freiner plus fort sans état d’âme ! Car c’est pas sur une trajectoire sans problème que l’ABS entre en fonction, mais principalement quand ça merde, et là tu n’as pas le temps d’intellectualiser ton action sur les freins car tu vas perdre un temps fou et pas mal de mètres à vouloir doser un peu comme ci, puis un peu plus fort comme ça... alors que t’es pris dans le stress de l’urgence et qu’en général même un motard aguerri se vautre parce qu’il serre tout et que ça bloque, glisse, se couche..., et c’est juste une réaction normale. Perso les fois où ça m’est arrivé j’ai pas chercher à comprendre : j’ai tout serré et la moto a freiné court, efficacement et droite sur ses roues. Et l’histoire de la pédale ou de la poignée qui "vibre" c’est juste un peu exagéré tant ça reste discret. C’était pas la même sauce "à l’époque", crois moi ! Et les centrales inertielles permettant des freinages appuyés sur l’angle ça doit être un vrai + ( mais pas de chance y’a pô sur ma mule ).


"amplificateur de freinage lié à l’ABS" — Alors tu viens de sortir un non-sens : l’amplificateur de freinage d’urgence des voitures ( AFU ) apporte en cas de freinage soudain une sur-assistance, il ne se déclenche donc que lors d’un freinage appuyé ( enfoncement rapide de la pédale ) lorsqu’à priori tu recherche un freinage rapide et non, comme tu le prétends, lorsque les gens font des freinages timides ( genre je ralentis en freinant tranquillement car ça ralenti devant moi ... et la voiture décide de tout piler et je me retrouve le nez sur le volant, arrêté comme un con au milieu de la chaussée !! non, désolé, ça se passe pas comme ça, et puis de grâce arrêtez de comparer les motos aux voiture, put..n ce sont deux domaines aux antipodes l’un de l’autre avec des réactions et des dispositifs spécifiques. Rien à voir.


homéostasie du risque — Non mais sérieux, c’est bon, on connait. C’est juste que balancé comme ça, ça faisait un peu (beaucoup) j’me la pète ! Mais pour le reste d’accord avec toi, FPW


casque détecteur de lésions — je suis d’accord que pour l’heure rien ne prouve son efficacité, mais c’est pas en déclarant d’office que c’est nul qu’on laisse au truc une chance de le prouver. Dire d’office "c’est nul" c’est juste un peu trop péremptoire comme affirmation, d’autant que ça ne repose sur rien. ( comme l’ont fait en leur temps les détracteurs de l’ABS ou de la ceinture de sécurité, et c’est pour ça que j’avais mentionné ces équipements. J’aurais tout aussi bien pu dire "le train" ou "l’électricité" et des gens à l’esprit particulièrement open et cartésien comme Lu.. ou Fr.. auraient aussitôt, à court d’arguments, sauté sur l’occasion pour dire "ouais Elem compare les motos aux trains ! " ou "Elem est contre l’électricité sur les motos !" Bon, voilà, je suis juste mort de rire de tant de bêtise ).
Maintenant pour revenir sur le sujet, rien ne dit qu’un motard intransportable sur l’instant ne pourrait pas voir son cerveau sauvé avec le matériel et le geste adéquat. Effectivement la nouveauté n’est pas toujours synonyme de progrès mais ce qui serait surtout intéressant plutôt que de parler dans le vent pour ne rien dire ( toi comme moi ) ce serait l’avis d’un urgentiste, à tout le moins celui d’un médecin habitué à la traumatologie routière...!
Voilà, je vais réintégrer mon droit de non réponse car polémiquer ça m’intéresse que peu, mais je voulais saluer cependant ton post qui ( malgré que je ne soit pas toujours en accord avec toi mais c’est justement de cela que peut jaillir la lumière ) a le grand mérite de mettre en opposition thèse et anti-thèse ce qui rend sa lecture plutôt agréable et sur certains points je suis bien d’accord avec toi.
Bonne route à toi, et que nous n’ayons jamais à éprouver la solidité de nos casques, avec ou sans be-boop

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 18 mars à 13:01

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Rien à rajouter aux argumentations de Fred et FPW : l’utilité de l’ABS n’est pas remise en cause , mais son impact sur la gravité des accidents reste théorique , faute de données statistiques éprouvées , réelles et appliquées ....
Cela dit , Elem , tu n’es pas le seul à avoir un tel CV "motardesque" qui te confère autant d’expérience(s) , et cela ne présume en rien de la justesse de tes propos , ou de la véracité de ce que tu avances ou penses.
Enfin , concernant l’homéostasie du risque , terme que tu sembles découvrir , sache qu’il a ici été souvent évoqué (sur les forums et dans les articles Moto-Mag) et , je me permettrais un exemple , qui permettra aussi de revenir au sujet initial : roules-tu aussi vite ou aussi sereinement/rapidement à moto avec ton casque et sans casque (même à l’abri d’un pare-brise) ?
Tu peux remplacer "casque" par "T-Shirt" , "gants" ...etc
Je présume que non comme tout un chacun ?
Voilà donc une preuve flagrante que toute personne , même psychiquement et intellectuellement bien constituée , se livre donc à des pratiques plus "accidentogènes" du fait d’un sentiment de protection accrue...
Enfin pour le casque dit "intelligent" , relis l’argumentaire de FPW auquel je souscris pleinement : il est surtout destiné à gonfler le prix des casques tout en sachant que n’importe quel urgentiste n’en tiendra pas compte , tout comme il ne tient même pas compte des cartes de groupe sanguin trouvées dans les portefeuilles , ou inscrites sur un médaillon quelconque : les probabilités d’erreur (de diagnostic ou transfusionnelle) sont trop grandes pour prendre le moindre risque : on refait systématiquement un "groupage" sanguin et scanner/IRM (selon la nature des lésions bien sûr)

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 18 mars à 11:20

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Elem, toujous des difficultés de lecture apparemment. Je n’ai pas écrit "inexistence de stats concernant l’efficacité de l’ABS", j’ai écrit "on n’a jamais constaté de baisse de l’accidentalité sur les motos équipées d’un ABS vs celles qui n’en ont pas"

ça fait une "légère" différence. oui, l’ABS permet dans certains cas d’éviter la chute. Oui, il permet, pour la grande majorité des conducteurs, de diminuer la distance de freinage en l’optimisant. Mais au final, comme le démontre l’étude de l’AMDM, les motos avec ABS n’ont pas moins d’accidents que les motos qui en sont dépourvues. Et même pire, elles en ont plus (63% comme expliqué précédemment). Tu peux tenter de noyer le poisson autant que tu veux, les faits sont là.

Et comme, une fois de plus, tu n’a rien compris à ce que j’ai écrit, je n’ai pas dit que "le bénéfice d’un accident évité ne peut intrinsèquement PAS être "anéanti" par la survenance des accidents n’ayant pu être évité", je dis que le bénéfice des quelques accidents évités dans certaines situations est anéanti par l’augmentation des accidents dans la majorité des autres situations, du à l’excès de confiance généré par l’ABS.

Ou, en données chiffrées pour que tu arrives à comprendre :
si pour les motos sans ABS, sur 100 accidents, 30 ont lieu seul, et 70 avec un tiers
que l’abs permet de diminuer de 10% les accidents seul, mais que le nombre d’accidents avec un tiers augmente de 20%
alors, on passe de 100 accidents à 111 accidents (27 + 84). Donc le gain de 3 vies dans les accidents seul est anéanti par les 14 morts en plus sur les accidents avec un tiers

Quant à ton truc Suisse, au risque de me répéter et de répéter ce que disait Ludo, ils utilisent du conditionnel. Ce n’est donc pas une "étude" sur des accidents réels comme tu tentes de le faire croire, mais juste une extrapolation : ils partent du constat que dans 20 à 47% des accidents, il y a eu un blocage de roue, donc ils en déduisent que sans ABS, pas de blocage de roue, donc pas d’accident. Ce qui évidemment est totalement faux puisque l’accident étudié peut quand même avoir lieu même sans blocage de la roue, le blocage n’étant qu’un des facteurs.

Au passage, le BPA et ne TCS ne sont en aucun cas des organismes scientifiques spécialisés dans des causes d’accidents, comme l’est l’IFSTTAR par exemple. C’est d’ailleurs pour cela qu’on en trouve aucune trace de la démarche scientifique qui aurait du les amener à annoncer ces résultats. Pour reprendre ton exemple des pneus, c’est un peu comme si on disait "les pneus se sportive permettent de diminuer de 10% la distance de freinage par rapport aux pneus custom, donc si tous les customs étaient remplacés par des sportives, il y aurait moins d’accidents". Totalement idiot.

Quant à ton ABS qui t’a sauvé par 2 fois la mise, cela démontre ce que je disait : le fait d’avoir un ABS provoque un excès de confiance. Pose toi donc des questions sur ta façon de conduire, je n’ai jamais déclenché l’abs, ni sur ma moto, ni sur ma voiture

En fait, un "bon" ABS serait un ABS installé sans que l’utilisateur le sache, afin d’éviter ce phénomène de surconfiance.

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 18 mars à 09:39

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Drôle de querelle qui démontre à mon humble avis qu’au lieu d’avaler les résultat d’expérience(s) sans se poser de questions en particulier sur les conditions de leur déroulement on ne peut tirer de conclusions valables…

La seule affirmation concernant l’ABS que j’affirme être définitivement fausse est celle selon laquelle il raccourcirait (dans tous les cas et par sa SEULE action) les distances de freinage… C’est un non-sens du fait même du principe même de ce dispositif puisqu’il évite le blocage de la roue en desserrant et en resserrant alternativement le freinage. Sur terrain adhérent en ligne droite un pilote expérimenté gardant une position adéquate d’équilibre sur un freinage prévisible d’avance fera toujours mieux en utilisant astucieusement la possibilité au contraire de bloquer la roue ! Sur un terrain de très faible adhérence (glace, verglas…) il a été prouvé qu’on en arrivait jamais à l’arrêt complet et tout cela a été maintes fois vérifié expérimentalement.

Cependant, le facteur humain et les circonstances du freinage se combinent en pratique pour nuancer ces résultats théoriques et c’est ce qui explique les contradictions des résultats qu’Elem exposent…

Freinages plus courts ?

L’ABS ayant une existence bien plus ancienne sur les automobiles que sur les motos il est utile de se référer à un constat que les ingénieurs de la branche automobile ont fait et qui les a conduit à adopter une aide au freinage supplémentaire… En effet, il a été constaté que les conducteurs – surtout lorsque la chaussée n’offrait qu’une adhérence réduite (mais existante) comme sous la pluie restaient intimidés dans leur action de freinage par peur du blocage des roues (impossible avec l’ABS). Ils ont donc créé un amplificateur de freinage lié à l’ABS qui force la main (ou plutôt le pied) du conducteur lors d’un freinage appuyé… Au final, la distance d’arrêt se révèle plus courte qu’avec un ABS dont on utiliserait pas les possibilités et avec un freinage plus sûr que sans ABS du tout avec le risque de blocage perturbant la manœuvre et exigeant un dosage constant de la part du conducteur. Le facteur humain est ici clairement à l’origine de l’inversion du résultat théorique.

Les expériences auxquelles se réfèrent Elm ont-elles été réalisées avec un obstacle surprise ou prévu ? Perso, chaque fois que j’ai lu par le passé une expérience sur l’ABS moto impliquant un freinage prévisible et réalisé par un pilote expérimenté le pilote expérimenté faisait MIEUX que l’ABS… Par contre, je me suis toujours posé la question de savoir ce qu’il en était quand le freinage résultait d’une situation d’urgence imprévue, et ce même pour un pilote expérimenté. Je ne suis pas loin de penser (mais cela requérait une vraie expérience) que la surprise aidant, le dosage par le pilote soit moins efficace que l’ABS. A condition toutefois que le dispositif soit utilisé franchement et à fond… Et sur ce point je me demande si plus encore que l’automobiliste moyen, le motard qui risque la chute en plus du dérapage ne va pas hésité encore plus à freiner « à fond ». Là encore le facteur humain pourrait bien perturbé les résultats !

Homéostasie du risque

Désolé pour Elem mais ce comportement humain n’est pas un délire de psychologue, même si je pense qu’on lui accorde peut-être une influence excessive dans le cadre d’une mode générale favorisant les explication « psy » (ex : cas de la « cécité mentale » mise en avant dans l’explication de l’excuse classique « je ne vous avais pas vu » en cas d’accident alors qu’on sait que le pourcentage de conducteurs présentant un défaut de vision important est pour le moins élevé en l’absence de contrôles obligatoires). Quant à savoir la part qu’il joue dans la parité en matière d’accident relevée par l’A.M.D.M. entre moto avec ou sans ABS, bien malin celui qui se prétendrait capable de l’établir… Un facteur autrement plus puissant pourrait être l’excès de confiance en matière de distance de sécurité suscité par les déclarations aussi publicitaires que mensongères entourant les « miracles » de l’ABS dans le raccourcissement des distances de freinage, miracles qui n’existent que dans des circonstances d’adhérence bien précises et à condition de faire un usage correct des possibilités du dispositif. Peut-on dans ce cas parler d’homéostasie du risque ou ne faudrait-il pas appeler ça influence du bourrage de crâne ?

Quant au casque détecteur de lésions, je serai franc là dessus : je n’y crois pas, c’est un gadget inutile destiné comme la plupart des gadgets électroniques à faire grossir énormément le prix de l’objet grâce à des circuits électroniques dont le coût de fabrication est très bas afin de faire du bénéfice supplémentaire… L’imagerie médicale (scanner, IRM) sera de toute façon nécessaire si on veut que toutes les chances soient données au patient (mais ce genre de truc peut faire « tilt » chez les imitateurs de Guyot afin de ne plus faire ni scanner ni IRM de manière systématique au nom du comblement du – prétendu – trou de la Sécu au risque de faire mourir quelques patients). Quand on pense que les fabricants de casque ne sont pas foutus depuis des année de créer un système financièrement abordable similaire à celui monté sur les visières des casques des pilotes de chasse pour afficher les paramètres essentiels comme la vitesse pratiquée ce qui serait un plus en terme de sécurité permettant de continuer à observer la route et ses dangers en permanence au lieu de devoir consulter périodiquement le compteur, on ne peut prendre au sérieux ce genre de gadget dont le fonctionnement serait en plus soumis à l’influence d’un choc de nature à le rendre inopérant ! Comme quoi la nouveauté n’est pas toujours synonyme de vrai progrès…

FPW

Répondre à ce message
auteur
Elem

le 18 mars à 00:14

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

suite et fin : je t’ai répondu au travers ma réponse à LUDO51...

Répondre à ce message
auteur
Elem

le 18 mars à 00:10

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Petit rappel à LUDO51 et FRED : Je rappelle qu’à la base était l’affirmation erronée de FRED quant à l’inexistence de stats concernant l’efficacité de l’ABS, selon lui infondée...
Les mentions que j’ai fait figurer entre guillemets sont tirés des documents cités, que vous dites pourtant avoir lu... Je re-cite, donc, pour ceux qui auraient tout bien ( mal ) lu : "la distance de freinage est plus COURTE, les manœuvres de freinage sont plus EFFICACES et plus SURES, et le risque de chute est RÉDUIT". "La moto avec ABS a réalisé des DÉCÉLÉRATIONS MOYENNES SUPÉRIEURES à celles de la moto sans ABS. La différence étant particulièrement nette sur chaussée mouillée." [...] les accident SANS TIERS c’est, selon les différents cas d’accidents étudiés, entre 20 et 47% d’accidents ÉVITÉS grâce à l’ABS.
Voilà, tout est dit mais si vous voulez jouer sur les mots et/ou nier les évidences, grand bien vous fasses. Perso, j’ai 52 ans et j’ai commencé la moto ( moto-cross ) à 14 ans. Je roule par tous les temps et températures ( sauf neige du fait de mes pneus GT ) et je pense savoir à peu près me servir d’un guidon. Oui, l’ABS m’a déjà permis par 2 fois de me sortir de mauvais pas, et à chaque fois avec des tiers en l’occurrence ( chaussée glissante et véhicule qui déboîte ou s’engage contre toute règle de prudence ce qui est malheureusement assez fréquent ). Alors si pour vous l’ABS ne sert à rien ( si ce n’est à faire parler les... ), eh bien déconnectez le et barka !! Pourquoi vous ne le faites pas, d’ailleurs ?... :o))
- à FRED plus particulièrement : concernant ton onanisme intellect... pardon : l’homéostasie du risque ( laisse moi deviner : tu as eu un début de quelque chose en écrivant ça... ) : ce n’est pas parce qu’il y a un garde-fou qu’on doit ignorer l’existence du précipice juste derrière. Les aides à la conduite ne sont pas la panacée universelle, ce sont... des aides. Tout le monde s’en doute, à moins d’être stupide. Et ça ne retire rien de leur utilité, d’autant que même les crétins ( et ça va arranger du monde ) ont le droit de rester en vie.
Sinon, quitte à être rétrograde, arrêtons les recherches tendant à obtenir des pneus toujours plus adhérents et revenons à la roue en bois ! On croit rêver : " l’ ABS est inutile "... Genre je pilote tellllement trop comme un Dieu qu’il m’arrivera jamais rien et un ABS me sert tellement trop à rien !
Et désolé d’être à nouveau en désaccord mais le bénéfice d’un accident évité ne peut intrinsèquement PAS être "anéanti" par la survenance des accidents n’ayant pu être évité ! C’est quoi ce raccourci crétin ?? Une vie sauvée, fusse-t’elle la seule, reste forcément un bienfait.
C’est typiquement parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens nous paraissent brillants avant d’avoir l’air ... En fait il faudrait inventer un ABS cognitif, ce serait bénéfique à certains pour leur éviter de partir en sucette.
MDR. Mais faut en profiter : le ridicule, lui, ne tue pas
Quand à Brice de Nice et à mon niveau scolaire ( re MDR, décidément ), ce dernier m’interdit de poursuivre là cette inutile et très creuse "discussion".
Bonne route cependant.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 16 mars à 00:03

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

J’ai tout lu les liens et comme Fred , j’en arrive aux mêmes conclusions : l’ABS permetTRAIT de réduire les accidents ......

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 15 mars à 23:35

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

bah alors, des petits problèmes de lecture ? On s’est arrété en CE2, ou on regardait Brice de Nice au lieu d’écouter la maitresse ?

Car l’article suisse, je ne vois nulle part où une baisse des accidents est constatée, il est juste dit que l’abs permet de freiner plus court, et PERMETTRAIT de réduire les accidents. Permettrait, c’est du conditionnel (programme de CM1). Qui visiblement, n’a jamais été confirmé. Une sportive freine plus court qu’un custom, pourtant elles ont plus d’accidents. Comme quoi, il faut se méfier de TES évidences.

Quant à l’étude de l’AMDM, 7eme diapo : 6.7% des motos avec abs ont eu un accident, contre 4.1% des motos sans abs. Ce qui veut dire que les motos AVEC abs ont 63% d’accidents en plus. Ou, dans l’avant dernière diapo "Pas d’effet validé de l’ABS dans la majorité des situations
d’accidents (accidents avec tiers autre que passager)". Le seul cas où un effet perceptible est constaté, c’est dans les accidents seul. mais ce bénéfice est anéanti par tous les autres accidents où l’effet est négatif.

Donc ne t’inquiète pas pour ma culture, je connaissais déjà cette etude, d’où mon post précédent indiquant que labs ne permettait pas de faire diminuer les accidents. Donc avant de t’inquiéter pour ma culture, inquiète toi pour des capacités de lecture, ainsi que des capacités en matière de mathématiques, en particulier sur les statistiques.

Quant à ma moto, je te remercie de t’en soucier, elle est équipée d’un ABS. Abs qui pourra être efficace car si un jour je le sollicite, car contrairement à toi, je ne le considère pas comme rendant la moto plus sure, ce qui inconsciemment m’amènerait à prendre plus de risques (homéostasie du risque, pour ta "culture" pauvre Elem)

D’ailleurs, c’est ce que relève l’article du BPA "Lorsqu’on freine à fond avec l’ABS, le levier de freinage se met certes à pulser, mais cette réaction accroît la confiance du pilote dans les freins et lui confère un sentiment de sécurité." Et quand on se sent en sécurité, qu’est ce qu’on fait ? Et bien on prend plus de risques

Répondre à ce message
auteur
Elem

le 15 mars à 22:32

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

XXL MDR !! Sauf que pour TA gouverne personnelle à toi, FRED, les statistiques concernant les EVIDENTS bienfaits de l’ABS existent. Il en ressort du reste que 30 à 40% des accidents mortels à moto auraient pu être évités si, selon le bpa, celles-ci avait été équipées d’un ABS.
Un test effectué par le TCS en collaboration avec le Bureau de prévention des accidents prouve qu’avec l’ABS, "la distance de freinage est plus courte, les manœuvres de freinage sont plus efficaces et plus sûres, et le risque de chute est réduit". "La moto avec ABS a réalisé des décélérations moyennes supérieures à celles de la moto sans ABS. La différence étant particulièrement nette sur chaussée mouillée."
Et selon la Mutuelle des motards concernant les accident sans tiers c’est, selon les différents cas d’accidents étudiés, entre 20 et 47% d’accidents évités grâce à l’ABS
Bref cher Fred-j’veux-avoir-le-dernier-mot, la culture c’est comme les parachutes : quand on n’en a pas...
( La vache, comme j’t’ai cassé, là !! :o)) )
Allez, sois prudent et bonne route à toi, d’autant que si j’ai bien compris, ta brêle n’a pas d’ABS...
V à tous

( l’intégralité des textes mentionnés à l’adresse suivante : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwj_leWOsdnSAhUDNhoKHb-nDc0QFgg2MAM&url=http%3A%2F%2Fwww.bfu.ch%2Ffr%2Fle-bpa%2Fcommunication%2Fm%25C3%25A9dias%2Fcirculation-routi%25C3%25A8re%2Fmotocyclistes%2Fmoto%2Fabs-reduit-considerablement-le-risque-d-accident-en-moto&usg=AFQjCNHtK2JEj82OUAZz-hUoI3LkDkxFuA
ainsi qu’ici : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwj_leWOsdnSAhUDNhoKHb-nDc0QFggjMAA&url=http%3A%2F%2Factions-incitatives.ifsttar.fr%2Ffileadmin%2Fuploads%2Frecherches%2Fgeri%2F2rm%2FJourn%25C3%25A9es_scientifiques%2Fpresentations%2FNelva_Journees2RM.pdf&usg=AFQjCNE0uDsxHY5-EGTnQBpM6v1gDSMa8Q )

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 14 mars à 10:16

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

sauf que pour ta gouverne Elem, on n’a jamais constaté de baisse de l’accidentalité sur les motos équipées d’un ABS vs celles qui n’en ont pas...
Donc pour les sesn cerveau qui avalent tout ce qu’on leur vend sans réfléchir, tu es une référence.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 13 mars à 12:28

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques intelligents

La technologie ne fait pas tout, loin de là. Franchement, avec toute la bonne volonté du monde, je ne vois pas ce bidule-là comparable aux progrès tel que l’ABS ou la ceinture.... Qu’en pense un pompier pro fréquemment confronté aux accidents moto ?

Il existe une multitude de possibilités technologiques offertes par la miniaturisation extrême, la nano-technologie par exemple. De là à tout prendre comme "efficace" ou indispensable, faut pas exagérer. D’autre part, il est CERTAIN que toutes les formes de technologies permettant (incidemment ou pas, intentionnellement ou pas) le suivi de l’objet connecté sont vivement à éviter... Ceux qui ne l’ont pas compris sont responsables des excès de notre société actuelle et à venir.

Répondre à ce message
auteur
Elem

le 12 mars à 21:03

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Voilà typiquement les propos rétrogrades qu’en d’autres temps on pouvait lire ou entendre concernant la ceinture de sécurité ou l’ABS pour moto...
On peut donc aussi, en suivant la logique de tes propos, proposer de rouler sans cerveau ? Mais je vois que certains ont déjà commencé...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 12 février à 23:58

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

c’est surtout que c’est parfaitement inutile. Je vois bien le medecin dire "on ne fait pas de scanner, on va se fier au bidule électronique du casque".
C’est un peu dans le même genre que les mecs qui voulaient nous faire nous trimbaler nos données médicales, comme si un médecin allait se fier à des données inscrites dans un qr code...

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 12 février à 23:41

Les capteurs BeBop Sensors rendent les casques moto intelligents

Parfaitement d’accord avec ça .....
Parce que sinon , il y a la méthode dite "à l’ancienne" qui fonctionne aussi parfaitement bien et est très fiable : il suffit de rouler sans casque et lors d’un accident , on voit aussi tout de suite le point d’impact....

Répondre à ce message
Publicité