Sujet
auteur
le 14 décembre 2016 à 18:51

Restrictions de circulation : Paris isolée en Ile-de-France

S’étant déclarée Zone à circulation restreinte (ZCR), la ville de Paris doit aussi compter sur les communes voisines pour que l’air soit plus pur. Problème, la capitale ne la joue pas collectif, comme le prouve le courrier officiel que Motomag s’est procuré…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Gromono

le 15 décembre 2016 à 10:38

Restrictions de circulation : Paris isolée en Ile-de-France

Salut,
c’est surtout qu’il y a une énorme hypocrisie de la part d’Hidalgo, de son porte-flingue Najdovski et de tous les vendeurs de bonheur électrique planqués derrière eux... ça fait des décennies que les politicards parisiens et gouvernementaux rejettent les pauvres en banlieue, qu’ils ont fait des ponts d’or aux bétonneurs, aux autoroutiers, aux hyper-marchés, aux fabricants de bagnoles à mazout, aux spéculateurs immobiliers, aux faiseurs de "loi travail" qui flexibilisent les salariés, quitte à les faire bosser le dimanche, bref à TOUT ce qui génère de la bagnole, tout ce qui la rend indispensable et maintenant qu’on peut mesurer la pollution liée au trafic routier (elle diminue, mais les moyens de mesure sont de plus en plus précis), ces politicards font la morale aux gens qui ont besoin d’un véhicule !

C’est insupportable et je ne sais pas ce qu’il faudra pour que les gens toujours plus comprimés finissent par se rebiffer et élaborent enfin des modes de gouvernance autogérés où l’on se passerait de tous ces parasites de la République que sont ces politiciens qui s’enquistent dans les lieux de pouvoirs et qui ont depuis longtemps remplacé la "Lutte des classes" de leur jeunesse par la "Lutte des places" de leurs carrières.

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 15 décembre 2016 à 10:03

Restrictions de circulation : Paris isolée en Ile-de-France

Quand je vois le comportement des élus parisiens, suffisamment riches pour vivre au coeur de la cité, face au reste de la population, et notamment la classe moyenne chassée dans les banlieues, je ne peux pas m’empêcher de penser au film la traversée de Paris quand Gabin s’exclame "salauds de pauvres". Parce que malheureusement ceux qui ont "les moyens" ne sont pas concernés par les restrictions de circulation : Deux véhicules (pair-impair), ou la belle hybride ou électrique "écolo-politiquement correcte". Et quand on voit que ça se généralise aux autres métropoles (déjà Lyon et Grenoble, et bientôt Montpellier et Avignon vers chez moi...)...

Répondre à ce message
Publicité