Sujet

Jeff
le 31 août 2015 à 12:10

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Une moto peut accueillir un enfant en passager, mais tout dépend de sa taille. Et le conducteur doit aussi prendre certaines précautions avant et pendant le transport. Prudence !

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Lonewolf

le 12 septembre à 17:19

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

@collec :
.
Tout ce que je veux dire, c’est qu’on vit dans une des nations les plus sécuritaires du monde. Il y a un paradoxe qui nous pousse à "engranger" un maximum de "sécurité" alors qu’on a atteint un niveau très élevée de celle-ci (au point d’y perdre la liberté...). D’ailleurs, il suffit de voyager un peu dans des pays non occidentaux pour réaliser à quel point nous vivons dans la peur de tous les dangers.

Répondre à ce message
auteur
damienGTR1400

le 12 septembre à 14:41

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Il ne suffit pas d’être ado , il faut le Bsr à 14ans pour conduire un 2RM de 49.9 cc.
Quand à monter à l’arrière cela réclame des précautions même pour les adultes passagers occasionnels car on est jamais à l’abri d’un mouvement brutal et intenpestif de sa part .

Répondre à ce message
auteur
Collec

le 12 septembre à 14:14

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Salut Lonewolf, autant je suis d’accord avec toi sur le critère de la responsabilité individuelle, autant je ne suis absolument pas d’accord quand tu dis qu’il faut arrêter de voir du danger partout ! Il est au contraire nécessaire d’enseigner le risque (et pas seulement dans ce domaine !) afin qu’on puisse l’envisager avec les précautions nécessaires ! Ne pas l’enseigner, c’est dire comme notre DSR "si vous respectez les règles vous êtes en sécurité", ce qui est faux ! 10% de la mortalité sous 10 ans est due à des accidents de la route : le savoir, c’est faire (ou pas) en conséquence et en sachant ce à quoi on s’expose si on fait le c... Encore ceci est-il encore insuffisant parce qu’à moto, on est à plus de 70% victime de la c... d’un autre. Il faut savoir aussi que le développement musculaire d’un enfant de moins de 12 ans est insuffisant pour encaisser les mêmes contraintes qu’un adulte en particulier au niveau des cervicales, un facteur notablement aggravé par le port d’un casque... Alors oui, chacun est libre de déterminer s’il veut emmener ou pas ses enfants, à la seule condition de savoir les risques encourus afin de la faire en pleine connaissance de cause. Mon choix personnel est de ne pas emmener mon fils, mais jamais je ne dirai à quelqu’un "ne le fais pas".

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 11 septembre à 22:42

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Je vois qu’il y a toujours autant de "sachants" donneurs de leçons ici... Ne vous déplaise, j’ai attendu que mon fils ait bien les pieds sur les repose-pieds pour l’emmener avec moi. Peu après ses 6 ans. Sur la XJR d’abord, ensuite sur la CBX.
.
Mais les achats préalables ont été un casque Scorpion à sa taille (modèle ?? je ne l’ai pas là sous la main) avec une poire de gonflage incorporée qui permet un maintien idéal, un blouson Bering RC3 avec protections coudes/épaules/dorsale, une paire de gants moto, un protège-cou provenant du monde du moto-cross, le tout trouvé chez Best4moto, et un harnais qui se relie à moi par une ceinture à scratch comportant aussi deux poignées de maintien.
.
Nous avons d’abord fait le point des attitudes nécessaires basiques (toujours monter par la gauche, faire corps, convenir de tapes si malaise ou arrêt, etc..), fait des petits trajets, de courte durée, puis peu à peu allongé les distances et les temps de parcours. Aujourd’hui, il a quasiment fait 1.000 km en tout avec moi, dont un trajet de 100 km d’un coup.
.
J’estime avoir pris de bonnes précautions et adopté la bonne conduite, pour éviter le pire et assurer la sécurité voulue. Il était motivé, je n’ai pas refusé, j’en étais content et il faut cesser de voir l’omniprésence du danger partout. Allez faire un tour en Thailande, surtout à l’écart de Bangkok, vous y verrez bien pire (des familles de 4 personnes sur un scooter, dont un enfant de 3 ou 4 ans et un nourrisson dans les bras de sa passagère de mère, à 50 km/h, et seul un parent a un "truc" sur la tête que je n’appellerais pas "casque" par respect pour le sens réel des mots).
.
Laissez-nous un peu décider seuls de ce qu’on fait avec notre propre famille et occupez-vous de la votre avec le temps que ça vous laissera...

Répondre à ce message
auteur
Emmanuel

le 8 septembre à 12:40

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Salut !
Pour mes filles, j’ai attendu qu’elles aient 12 ans. Attendre 14 ans n’a aucun sens,
car le risque d’être passager d’une moto est bien inférieur à celui de conduire
sa propre 50 cm3 sans aucune formation (à part le permis "AM", notez les guillemets).
Pour le casque, un intégral (HJC) en taille "super petit" 51 (90 E).
Une dorsale (Decathlon) est un plus, avec les chaussures de rando pour protéger la malléole.
Et puis certaines motos sont plus adaptées que d’autres, il faut être réaliste.
La présence d’un top case sécurise bien le jeune passager.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 6 septembre à 18:56

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Damien, faudra nous expliquer en quoi un ado ne peut pas rouler en 2RM...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 septembre à 14:39

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Pour ce qui est du casque, il existe des casques "enfant" ? Bien sûr, nos chères tête blondes (ou pas) changent rapidement de taille, mais cela vaut-il 40€ pour un casque adapté ? Combien transportent leur progéniture avec le casque de Madame, bien trop lourd et souvent trop grand. Ah ! J’oubliais, c’est juste pour...

Répondre à ce message
auteur
damienGTR1400

le 5 septembre à 14:41

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Avec la rentrée , le retour des mêmes questions comme tous les ans.............et toujours du réchauffé :
La place de l’enfant sur un 2RM ...................
Même bien équipé rien ne convient vraiment à sa taille sauf s’il a quinze ans et la taille d’un adulte...pour les autres ils n’ont pas leur place sur 1 2RM.
C’est lui rendre service et lui éviter de graves dommages.
Profitez de son jeune age pour lui inculquer une bonne éducation motarde en lui expliquant pourquoi il ne doit pas rouler en 2RM et ce qu’il pourra faire et comment quand il sera "grand"

Il vous en remerciera plus tard et s’en souviendra toute sa vie.
Je vous souhaite d’avoir le plaisir de rouler avec votre (ou vos) enfant devenus grands.

Répondre à ce message
auteur
SebC

le 8 septembre 2015 à 19:12

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Je pense qu’il fallait lire "déconseiller". Une coquille, sûrement.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 3 septembre 2014 à 11:34

L’enfant à moto

Seb, tu nous rappelles les statistiques d’accidentalité des 125 et des gros cubes, histoire qu’on rigole ? C’est marrant ce besoin de toujours taper sur les 125 (tu me diras, ça change, y’en a c’est les arabes...), sauf que dans les faits, ce ne sont pas eux qui représentent le gros des tués. Quant au permis A et son apprentissage des reactions en cas d’urgence, tu nous expliqueras comment on fait pour apprendre aux conducteurs à réagir à une situation d’urgence vu que, par définition, il est impossible de reproduire l’effet de surprise. D’ailleurs, c’est justement ce que les chercheurs reprochent au permis A : faire croire aux futurs motards qu’ils pourront réagir à l’urgence, plutot que de leur apprendre à éviter d’y être confrontés.

Répondre à ce message
auteur
Coloquinte

le 3 septembre 2014 à 08:14

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

J’ai un peu de mal avec cette tournure de phrase : "nous ne saurions trop conseiller ce type d’équipement." qui se traduit par "nous ne savons pas conseiller excessivement cet équipement." Donc vous le conseillez, mais pas trop. Est-ce bien ce qu’il faut comprendre ? À moins que ça ne se rapproche de l’expression "nous ne saurions que trop conseiller" qui s’interprète, à l’inverse, par "nous ne conseillerons jamais assez". Pas facile cette rentrée...

PS : tant que j’y suis, les "têtes blondes" outre le fait que l’expression est quelque peu surannée, se retrouve deux fois dans deux paragraphes qui se suivent, c’est un peu lourd, non ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 juillet 2013 à 00:12

L’enfant à moto

Je suis d accord avec toi, pour les 125, mais ce qui sauve la donne, c est que les 4t sont des veaux par rapport ax 125 2t des annees 90 a 36 cv.. maintenant, je pense que le can am devrait etre soumis au permis A

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 juillet 2013 à 23:58

Comment emmener son enfant à moto

Serieux, vous emmenez des enfants.??? Pour de vrai ??? C est sur, avec des chaussures montantes ,vu le poids de leur tête sur leur petit corps, ils dont sauvés. Je roule cool en t shirt et vous me traitez d inconscient...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 juillet 2013 à 23:44

Comment emmener son enfant à moto

T es debile ou quoi ??? Un enfant meme en cuir (c est zarb) n a rien a faire sur une moto point barre.c est la raison pour laquelle jesus a inventé l automobile

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 juillet 2013 à 08:56

L’enfant à moto

"Ce qui est dommage, c’est que le ticket d’entree pour l’acces au side-car soit si couteux, alors que c’est un excellent moyen de sensibiliser plus tot les petits aux joies du deux/trois roues ..."

Pilote de side depuis de nombreuses années j’ai pu ainsi initier sans trop de risques mes nombreux petits enfants et neveux et nièces aux joies de la moto, mais avec un équipement adapté.

Outre le coût d’un side, la possibilité d’atteler une machine devient tellement compliqué en France que même des professionnels baissent les bras, encore un peu à attendre et il ne sera plus possible de s’en procurer sur l’Hexagone et comme l’Europe n’a pas su mettre ses normes au diapason il reste toujours quasi impossible de rouler en France avec un attelage homologué chez nos voisins Suisses, Belges ou Allemands ; des pays où le side car continue à se développer. Il est plus simple de laisser place au commercial avec toute une nouvelle catégorie d’engins hybrides de loisirs à trois ou quatre roues sur lesquels on voit beaucoup d’enfant en passager sans un minimum de protection.

Pour en revenir à nos moutons, sans parler du casse tête pour trouver des équipements enfants, un enfant grandit vite et le coût des équipements adaptés à leur taille est identique, voir supérieur, à ceux des adultes, une manne commerciale qui ne facilite en rien l’accès financier à la sécurité de nos jeunes passagers.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 septembre 2010 à 23:25

Conseil de la semaine spécial rentrée scolaire : emmener son enfant à moto

une amande pour un casque non homologué pour la moto

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 septembre 2010 à 08:42

Comment emmener son enfant à moto

Je serai radical. Pas d’enfant passager sur un 2RM en-dessous de 14 ans, c’est à dire l’âge légal pour conduire un 49,9 cm3. Il y a trop de risques, et les équipements ne sont pas adaptés aux petits. De même, leurs capacités physiques, leur taille en font des "paquets" vulnérables. Quand je lis le post de Pif, je suis sidéré par l’irresponsabilité de certains parents.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 septembre 2010 à 09:03

L’enfant à moto

Un permis B ne t’impose pas les themes à savoir par coeur, combien d’automobilistes savent les stats accidentologie ?
De meme l’accent est rarement mis sur autre chose que la maitrise de son véhicule en usage "normal"... Là ou le permis A doit normalement aussi (surtout ?) évoquer les usage et réactions à adopter en situation d’urgences etc...

Réouvrir l’accès aux scoots et 125 sans formation a été une hérésie...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 septembre 2010 à 08:59

Emmener son enfant à moto

Malheureusement à moto ou pieton, on est passif devant des inconscient...
Donc meme tes bonnes habitudes pourraient ne pas permettre d’éviter l’inevitable (testé par mes soins, CBR à l’arret à un feu rouge, paff un monospace derriere a 100kmh n’a pas freiné du tout...)

Donc équipement intégral impératif !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 1er février 2010 à 08:45

Comment emmener son enfant à moto

Suite à l’article du mois de septembre décrivant le Pan-Belt, je viens vous donner un feed-back puisque je me le suis procuré depuis.

Motard 125, j’ai 2 filles (10 & 7) que j’emmène régulièrement derrière moi. Intégraux & gants cuir obligatoires.

L’adoption du Pan Belt se fit sans difficulté car c’est un concept génial.
C’est un excellent moyen d’attacher son enfant, rassurant, bien conçu et réalisé.

En revanche, plus adapté au scooter car l’enfant a du mal à l’attacher tout seul (boucle placée dans le dos). Donc, c’est moi qui l’attache. Conséquence : béquille latérale / instal enfant / moi "grand écart" ... pour enfourcher la moto.
Heureusement, il ne s’agit que d’une YBR !

Répondre à ce message
Publicité