Sujet

Fabien
le 20 janvier 2014 à 13:32

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Annonce d’un élu EELV, promesses de candidates à l’élection municipale de Paris… Le stationnement des deux-roues motorisés dans la capitale est en danger. La FFMC tape du poing sur la table et organise une manifestation le 1er février prochain.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 2 février 2014 à 16:31

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

temps que l’on verra des photos comme sur le site suivant , cela rendra difficile de défendre les motos…
alors amis motards , ne nous garons pas n’importe ou !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 28 janvier 2014 à 16:24

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

On ne dévie pas, on ferme l’ordi. et on va faire un tour dans la campagne ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 28 janvier 2014 à 09:13

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

En effet.....le nom de la ville peut être changé, mais laisse un peu aux provinciaux les rares occasions de dévier les conversations sur une autre ville que Paris !! lol

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2014 à 18:44

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

" avant... qu’une équipe de bras cassés ne la transforme en foutoir géant dont les seuls gagnants restent les petits bourgeois de l’hypercentre !"

on remplace Toulouse par Paris et ça le fait aussi ;-)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2014 à 12:41

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Ce ne me gêne pas qu’on rendre totalement piétonnier l’hypercentre de Toulouse (ou d’autres villes). Mais la cote mal taillée est ici aberrante. On rend piétonniers de grands axes de circulation et on fait dévier les véhicules par des petites rues étroites. La place du Capitole ne devient pas non plus totalement piétonne, on continuera d’y voir circuler des voitures sur une partie de celle-ci.

Sur Toulouse, j’ai surtout l’impression d’assister à une opération immobilière. Les beaux immeubles le long de l’avenue Alsace-Lorraine vont prendre plus de valeur ; l’accès aux Galeries Lafayette est préservé ; mais les petites rues adjacentes en prennent plein la gueule !

Ce n’est pas du tout la conception que j’ai d’une ville vivable : de grandes artères pour fluidifier la circulation, des parkings en périphérie de l’hypercentre et la sanctuarisation des petits quartiers aux rues étroites.

Montpellier par ex a très bien réussi ce challenge. Tout l’écusson est piétonnier et on en fait le tour par de grandes avenues. Encore que, récemment, la municipalité se soit livrée, elle aussi a un certain nombre d’aberrations (tout le monde ne s’appelle pas Frêche) : on a par ex fermé le boulevard du jeu de paume pour faire dévier la circulation dans un dédale de petites rues !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2014 à 10:12

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Difficile de te suivre dans tes raisonnements, même si je respecte tes idées.

Je suis pas natif de cette ville, mais j’y suis arrivé quand les arrets de bus étaient encore place du capitole.......le petit café traditionnel du matin à la terrasse du Florida de beaucoup de Toulousains avec ces bus qui demarraient à 5 m des tables, c’était ça pour moi le coté aberrant et pourtant je venais de Paris.

Je comprends pas ce besoin de vouloir avoir sous les yeux sa bécane ou sa voiture quand on est assis en terrasse, la mairie de Toulouse n’est pas Rome en effet, mais quand même, il me semble que voir ce batiment sans une forêt de voiture ou de guidons est tout de même plus agréable !

Ou alors j’ai rien compris à ce que doit être un hyper-centre......un endroit bruyant, enfumé ou tout le monde se bousculent en se plaignant, mais un endroit qui ne doit ressembler qu’à ça sous peine de déplaire.

Sans moi..................

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2014 à 00:51

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

La piétonisation - partielle - de la rue Alsace-Lorraine me choque. Ce genre de grandes artères a pour vocation de faciliter la traversée des CV pour "sauver" les quartiers aux rues étroites. Désormais, on est dévié de cet axe pour emprunter des petites rues, ce qui emmerde tout le monde ! Et on fait marcher des piétons sur le macadam (mais pendant ce temps, on interdit ailleurs aux motos le stationnement sur le trottoir !).

On marche sur la tête !

La circulation sur la place du Capitole a subi les mêmes aberrations. Il y a longtemps qu’on ne s’y gare plus en surface. Mais ça ne devait pas suffire au maire qui ne doit décidément pas aimer la compagnie des voitures des autres. On ne peut désormais plus en faire le tour. Mais comme il faut bien laisser vivre les bétonneurs, le parking du Capitole est toujours accessible, mais par une seule petite rue, qu’on prend à l’aller et au retour !

Et bien évidemment rien de tout ceci ne règle le problème numéro un de Toulouse : ses embouteillages monstrueux ! Toulouse était en 2011 la 5ème ville la plus embouteillée d’Europe ! Ne pas régler les problèmes et en créer d’autres, bravo Toulouse !

Plus généralement, je trouve aberrant de renforcer encore et toujours la population des grandes métropoles au lieu de chercher à développer les villes de taille moyenne. Il n’y a plus de politique d’aménagement du territoire, chaque centre urbain rivalise désormais d’ingéniosité pour attirer plus d’entreprises et plus d’individus. Chaque ville veut son aéroport pour prétendre à une attractivité plus forte et un développement plus rapide. Etc.

Tout ce qu’on peut espérer, c’est que ces villes deviennent tellement insupportables à vivre au quotidien qu’elles finissent pas en désespérer les habitants potentiels ou réels et qu’ils finissent par aller voir ailleurs...

J’y mets de moins en moins les pieds et les roues et heureusement, il y a longtemps que je m’en suis échappé !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 janvier 2014 à 17:26

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Ben écoute.......chacun son point de vue, moi personnellement, je me sens mieux en voyant une évolution comme la rue alsace-lorraine, je ne saurais pas dire si les commerçants installés là depuis longtemps et ayant connus différents contextes de circulation.....ont un chiffre d’affaire en baisse, mais je suis pas convainçu que cette large artère dorénavant piétonne, soit moins agréable pour faire du shopping que quand les voitures et les bus y circulaient.
J’aurais plutôt tendance à me satisfaire de secteurs piétionniers et pour les irréductibles gens voulant vivre en hyper-centre, à eux de s’organiser pour avoir la vie qui va avec l’endroit, à savoir peut-être ne pas avoir de voiture s’ils ne sortent pas trop de la ville ou alors un parking souterrain qui représentera certe un budget, mais vu le prix des loyers, je pense que cette catégorie, qui vit là par choix plus que par obligation, doit en avoir les moyens.

Après on pourra me reprocher mon manque d’objectivité ou encore mon manque de connaissance réelle des problèmes urbains car je vis à la frontière du Gers, isolée dans la campagne, entouré par les champs avec un chemin de terre pour accéder à la maison......ca doit être pour ça que l’idée de remplaçer un arrêt de bus par des jardinières, des rues par des lieux de marche, des feux rouges par des lampadaires, me plait davantage que de me cogner aux rétros en marchant sur des trottoirs étroits, me prendre une bouffée de fumée d’un bus qui démarre ou encore être à l’affut pour ne pas me faire renverser en tranversant toutes les rues de la grande ville ou la priorité est donnée à la consommation et au business.

Je suis d’accord avec toi pour le coté agréable des villes que tu sites, mais pour info.........
- Toulouse 3 300 hab./km²
- Albi 1 046 hab./km²
- Villeneuve-sur-Lot 280 hab./km²
- Cahors 309 hab./km²
.......ça donnerait quoi avec la même densité de population que Toulouse........

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 janvier 2014 à 12:36

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

L’explication est probablement multiple :
- les gens sont partis se garer ailleurs (c’est exactement ce que j’ai fait en vacances, ailleurs qu’à Toulouse - les places de parking étant limitées en horaires, j’ai fait 1 km pour trouver du gratuit)
- s’ils stationnent longtemps, ils se garent dans un parking souterrain (ou aérien)
- ils viennent moins (et c’est les commerçants qui trinquent ; dans certains CV, on commence à vouloir diminuer le cout du stationnement pour refaire venir la clientèle, qui préfère les grands centres commerciaux périphériques où le parking est gratuit !)

Multiples comme les raisons qui poussent à faire fuir l’automobiliste des CV :
- l’application irréfléchie des PDU (allez ! tous en vélo ou en trams ! trams qu’on avait éliminés il y a 50 ans lors de la démocratisation de la bagnole et qu’on réimplante aujourd’hui, à grands coups d’investissements, payés en grande partie par toutes les taxes et amendes sur la bagnole...)
- développement urbain concentrationnaire, privilégié par rapport à l’étalement (dans ce shéma, la place à tout ce qui n’est pas bureaux ou logements doit être réduite)
- idéologisation de l’écologie anti-bagnole (dont l’efficacité environnementale est loin d’être claire avec l’organisation délibérée des embouteillages urbains)
- appât du gain à court terme en faisant payer le stationnement, y compris celui des 2roues (ce qui condamne à mort des commerces par défaut de clientèle)
- égoisme des populations hyper-locales qui veulent les avantages de la ville sans les inconvénients
- élitisme des décideurs qui se figurent qu’en rendant toutes leurs rues piétonnes, leur ville augmentera son attrait touristique (seulement voilà, Toulouse ne sera jamais Rome ou Venise ! et les touristes privilégieront les endroits où on les emmerde moins - je préfère 100 fois aller visiter Cahors, Albi ou Villeneuve sur Lot que Toulouse)

En conclusion, certains croient, en agissant de la sorte, que leurs villes deviendront de plus en plus respirables, alors que la grande majorité estiment qu’elles deviennent de plus en plus insupportables. Ce n’est hélas pas la première fois, et ce ne sera pas la dernière, qu’un tel divorce survient entre la vision élitiste de nos dirigeants et le ressenti du "petit peuple"...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 janvier 2014 à 11:39

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Tu as sans doute raison....comme je le disais ailleurs, voyons déjà les raisons pour lesquelles les gens se rendent en ville, si c’est pour faire les magasins ou tout simplement "parce qu’il faut y être", c’est pas de l’indispensable, donc à eux d’assumer les contraintes qui vont avec.

Chacun se le voit, il y a le citadin qui ne conçoit pas de vivre ailleurs qu’en centre ville, il veut du monde, que ça bouge, du bruit qui le rassure et pas plus de 10 minutes pour être au coeur de la ville, celui là ne doit pas se plaindre des inconvénients qui vont avec. Pour celui qui est loin de la ville, c’est pareil, il doit accépter les contraintes liées à sa tranquilité, les kms à faire quand il doit se rendre en ville.

Un exemple tout simple qui démontre le coté "pas indispensable", c’est pas vieux, ça date d’hier......j’ai besoin de me rendre dans une petite rue prés du jardin des plantes, ça faisait un moment que je n’avais pas été dans ce quartier, j’arrive sur place (en moto), quelques rues, sens interdit etc.....tient ! bizard, j’ai toujours connu ce coin rempli de voitures, pas de places dispos(même en semaine et en journée ou l’on pourrait dire que les gens sont partis travailler)et là, on se serait cru un dimanche en plein mois d’aout et encore ! en moyenne, une place sur 5 occupées et ça été comme ça toute la journée. La raison était simple, c’est que toutes les rues sont devenues payantes, alors ou sont passé toutes ces autos ? Il n’y a pas de parking à proximité genre celui "Des Carme" et je doute que les gens aillent garer leur voiture dans un autre quartier qui serait gratuit, je pense pas non plus qu’ils ont tous loués un box privé.
Donc comme quoi........"l’indispensable" peut parfois ne plus le devenir, les gens trouvent d’autres solutions et s’ils les trouvent, c’est qu’elles existent, bien sûr, il regrettable que celà soit toujours sous la contrainte du porte-feuille !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 19:37

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Motards en colère, mais les gens en colère ne sont pas tous motards (ou sidecaristes, ou scootard, ou quadeurs, ou en tricycle) alors pour se faire entendre, on fait vroum-vroum.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 19:33

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Représentative d’un nombre de militant suiveurs inconditionnels d’un autocrate proche (très) des personnes qui prennent les décisions.

Ca rentre dans le cadre des manipulations d’opinion (via le tapage médiatique, comme la baisse des limitations de vitesse-qui-tue-les-gens).

Mais je peux me tromper (et que ça soit plus grave).

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 15:34

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

En revanche, on peut saluer l’initiative de Belfort qui arrive à coupler véritablement l’ensemble des offres de transport sur la ville. Là au moins, les gestionnaires aux commandes n’ont pas succombé aux sirènes de l’auto/motophobie rampante, qui fait peu ou prou partie du corpus idéolotique des PDU...

Ou encore Calais qui a rendu le stationnement gratuit sur la quasi totalité de la commune, avec un retour très positif pour ses habitants comme pour ses commerces.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 15:29

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

A Toulouse, tu peux peut-être laisser ta moto en périphérie de la ville, mais c’est pratiquement impossible en bagnole. Les rares parkings près du métro sont trop petits et vite bondés. Eh oui, c’est ça le problème des villes qui ne pensent qu’à punir l’utilisation de la bagnole mais qui ne proposent pas de moyens suffisants pour permettre l’utilisation de moyens alternatifs ! Sans compter la nouvelle ligne de Tram qui congestionne comme c’est pas permis les quartiers qu’elle dessert. Laquelle ligne n’a même pas été foutue d’aller jusqu’à l’aéroport, parce que ça aurait retiré le pain de la bouche des taxis.

Dans le genre "emmerdements et inconséquence", Toulouse mérite le podium. Pour en faire une ville agréable pour tous, elle repassera. J’aimais bien cette ville, il y a quelques années, mais ça c’était avant... qu’une équipe de bras cassés ne la transforme en foutoir géant dont les seuls gagnants restent les petits bourgeois de l’hypercentre !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 15:22

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Je pense qu’il faut vraiment aimer la ville ou être obligé de s’y rendre pour supporter son bruit, son stress et ses odeurs.
C’est un peu surprenant de voir les gens regretter ces solutions non polluantes et silencieuses comme le tramway, le vélib ou tout simplement la marche à pied.
Je suis pas écolo pour un rond, mais des choses me paraissent quand même évidentes dans le domaine du bien-être.

Ca fait quelques fois que je tente l’expérience de me rendre en moto aux abords "de la grande ville" ou je la laisse sur un parking non payant pour enfourcher un vélib et aller en plein centre (Toulouse).......je trouve la solution pratique avec un petit coté sympa, c’est surtout le fait d’utiliser un véhicule qui ne sera plus une charge une fois arrivé à destination, on "l’encliquete" sur son support de la station de vélib et on en entend plus parler. Pour le retour, même chose dans le sens inverse.

Alors certaines conditions pratiques peuvent être reprochées, j’imagine celui qui doit avoir des cartons à transporter, mais on parle moto ou scooter içi et je pense que celui qui se rend à son cours de contrebasse 3 fois par semaine en ville, doit avoir choisi un autre moyen de transport et ne doit pas trop fréquenter ce genre de forum.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 11:23

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

en fait c’est les gens comme toi qui foutent la merde ! est-ce que ton comportement est hors ligne ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 janvier 2014 à 00:10

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

autrement qu’en faisant "vroum vroum"...juste pour info, cette loi s’applique aussi aux motos électriques qui ne font pas "vroum vroum" (qui ne sont pas encore la majorité mais sait-on jamais, ça peut arriver).
une fois le stationnement 2 roues payant, c’est acté pour longtemps, y compris si des moyens alternatifs sont trouvés...
imaginons que les 2REM(roues electriquement motorisés) deviennent une allternative crédible à la voiture...doit-on freiner son développement pour des raisons de places de stationnement ? ou doit-on développer des solutions intelligentes de "vivre ensemble" ?
à choisir, je préfère les méthodes qui ne mettent pas la valeur "argent" au premier plan, ni au second d’ailleurs....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 janvier 2014 à 10:44

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

C’est clair ! En fait, ce principe est hélas exportable dans toutes les villes où existe un PDU (priorité au TC, au vélo et à la marche à pied), c’est à dire dans toutes les villes de plus de 100 000 h.

Ainsi à Toulouse, dans l’hyper-centre, il est de plus en plus question d’interdire le stationnement en surface.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 janvier 2014 à 09:36

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Faite passer le message sur Facebook, twitter, sur les forums, dans les commentaires sur les médias généralistes. Imprimez des affiches et scotchez les la ou les motards se garent. Dites à chaque motard et scooteriste que vous croisez pourquoi nous allons manifester et pourquoi il faudra être la !

Cette manifestation ne concerne pas que les parisien, elle concerne tous ceux qui viennent bosser en deux-roues à Paris et dans les grandes villes chaque matin et qui ne pourront plus se garer près de leur travail sans avoir à payer ou, pire, qui ne pourront plus se garer du tout.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 janvier 2014 à 17:05

Paris : le stationnement des 2RM en danger !

Je pense qu’on est toujours dans les petits "arrangements" officieux de la cohabitation 2RM/4RM........"on te laisse aller sur le trottoir, alors laisse nous les places officielles", mais en effet, on peut très bien imaginer que si les 2RM sont interdits de trottoir, ils pourraient très bien prendre des places "légales" sur lesquelles on est habitué de voir uniquement des autos (en somme, une certaine normalité) et comme tu le dis, la réglementation n’a pas l’air de dire grand chose dans ce cas.
Après, il va y avoir la réalité et je sens bien la guerre des automobilistes contre les vilains motards qui viennent MAINTENANT nous prendre NOS places de parking ! Résultat probable......les 2RM seront poussés sur le trottoir ou coincés entre deux autos.

Pour l’idée à la c....n2, je pense que pas mal de choses citées font l’objet de règlementations, comme les terrasses, les panneaux publicitaires, échaffaudages, même les chiens !, et souvent, derrière ces "obstacles", c’est une économie qui fonctionne, comme les cinés et leur file d’attente, les cafés et c’est bien pour ça qu’il y a des règles établies.
Bon après, c’est sur que certaines ne sont pas respectées.

On peut en effet se défendre d’avoir garer son scooter là parce qu’on est entrain de bosser et que le client qu’on va voir est à cette adresse, quand un commerçant nous demande de "virer notre brêle" parce que là il veut y mettre une table de plus pour sa clientèle. Tout est guerre-guerre et si problême il y a, ça ce règle dans le meilleur des cas à l’amiable ou avec un flic et dans le pire des cas, on va dire "à la main" !

Répondre à ce message
Publicité