Le docteur fou qui a donné vie à ce dragster, baptisé « Sakura », porte le nom de Brice Hennebert, un préparateur belge du Workhorse Speed Shop. La moto a été entièrement repensée. Du moteur au châssis, chaque élément a été modifié, ajusté, démonté et remonté pour obtenir plus de performances. Objectif : remporter le Sultans of Sprint, une compétition en 4 manches où se précipitent amoureux de dragsters, de lignes droites et d’accélérations. La base line de l’évènement ne laisse aucune place au doute quant à sa nature : « Speed is our religion ».

Un dragster hommage
L’habillage en aluminium a été entièrement réalisé à la main aux couleurs bleu et jaune de Yamaha Sonauto, hommage à la FZR 750 pilotée par Christian Sarron lors du Bol d’or 1985 (lire ici la saga de l’épreuve d’endurance). Le cadre a été rabaissé de 150 mm et les repose-pieds déplacés vers l’arrière. Le bras oscillant construit sur mesure par Workhorse est allongé de 100 mm pour contrecarrer la fougue de la bête.

Un petit cœur gavé à la nitro
La XSR 700 (voir ici notre essai) modifiée a le plus petit moteur de toutes les motos de la catégorie Factory Class. Cependant, elle se distingue par son poids contenu et son couple impressionnant. Le vilebrequin a été équilibré et allégé, le circuit d’huile modifié. Elle dispose d’un embrayage anti-dribbling Suter et d’un corps d’injection modifié. Le tout agrémenté d’un système de nitro pour propulser la bécane dans une autre dimension.

Fun et audacieuse
Antoine Clémot, chef de produit moto chez Yamaha Motor Europe a déclaré à son sujet : « Cette moto est rapide, basse, audacieuse, super fun... (...) Nous adorons voir ces motos étonnantes sortir des présentations statiques pour s’engager dans des runs à plein régime. Il s’agit de s’exprimer et de créer des designs fous, puis de se réunir et de les partager. La moto Workhorse a un air des Yamaha de légende reprenant le style de la FZR 750 d’endurance (...). Je suis impatient de voir ce qu’elle a dans le ventre » .

Lors de la première manche de la Sultans of sprint, qui s’est disputée en Italie le week-end des 19 et 20 mai, la petite Yamaha a fait 4e avec, à son guidon, Andy Geeroms. Elle a encore 3 rendez-vous à son carnet de bal, en Belgique, Allemagne et France (Dandy Riders Festival du 22 au 24 septembre à Saint-Raphaël), pour défendre ses couleurs.

Page Facebook de la Sultans of Sprint

En vidéo

Publicité

Commentaire (0)

Publicité