Après les projets Type 11 d’Auto Fabrica et la XSR 700 Sultans of Sprint, les customisations du concours de préparation Yamaha Yard Built reviennent avec la XSR 900 Alter. Une moto à l’allure futuriste entièrement transformée par l’atelier français DAB Motors situé à Biarritz. Ces derniers ont souhaité mettre les dernières techniques de fabrication au coeur du projet.

Une fabrication innovante
Au chapitre technologique, on trouve la boucle arrière de cadre, le té de fourche supérieur, des rehausseurs et des supports de phare entièrement réalisés en aluminium grâce à la fabrication additive (impression 3D). L’habillage de la machine lui aussi emprunte le chemin de l’innovation. Là ou habituellement les constructeurs s’orientent vers la fibre de verre ou celle de carbone, Simon Dabadie utilise de la fibre de lin ; une matière ultralégère, écologique, dont l’aspect est translucide. Une technologie utilisée également pour recouvrir le côté gauche de la fourche ainsi que le phare avant à Leds. Ce qui donne à l’ensemble une allure de manga japonais tout droit sortie du futur.

Une tueuse de virages ?
Les performances devraient être au rendez-vous grâce au moteur crossplane 3 cylindres de la XSR 900 couplé à des équipements de haut niveau : jantes carbones Rotobox, étriers et maîtres-cylindres Brembo et suspensions haut de gamme signées Öhlins.

À la différence des autres motos vues dans le Yamaha Yard Built, la Alter renie intégralement ses gènes de machine néo-rétro. Pour Simon Dabadie, propriétaire et dirigeant de DAB Motors, seul le « néo » compte :

« Dans un monde où la technologie est reine, ce serait dommage de se cantonner au savoir-faire d’hier . Nous devons explorer toutes les pratiques en faisant appel à de nouvelles techniques et en s’en inspirant. Nous voulons piquer la curiosité du public en utilisant des types de matériaux inédits, en conservant un esprit critique et en testant toutes les idées que nous avons. Il s’agit de ne pas se limiter, mais plutôt de s’ouvrir à des méthodes potentiellement révolutionnaires. La conception 3D, l’ingénierie virtuelle, la simulation 3D, les techniques de rendu : nous expérimentons ces possibilités et avons obtenu d’incroyables résultats grâce à elles. C’est en se tournant vers l’avenir qu’on peut élaborer des modèles avant-gardistes. Tout cela va transformer notre manière de créer et de personnaliser une moto. Nous disposons aujourd’hui d’un nombre illimité d’outils de création qui ne peuvent pas exister dans le cadre des processus traditionnels. »

Pour ce qui est de l’esthétique générale de cette machine, on vous laissera seul juge de ces lignes.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité