Essai
Article

Rien que le retour au journal, depuis le siège de Yamaha Motor France et sous un déluge de pluie et de grêle, a suffi à nous convaincre ! Si le but de la TDM 900 GT ABS (c’est long comme nom...) est d’offrir les prestations d’une grosse routière, c’est réussi !
Extrapolée d’une machine qui, déjà, sait recevoir (la TDM est réputée pour son confort), la GT apporte une nouvelle dimension par la protection offerte.

La bulle bien dessinée (pas de turbulences) et les déflecteurs latéraux à hauteur des mains s’occupent de dorloter le haut du corps, tandis que le bas de carénage met efficacement les jambes à l’abri, au point que l’on peut se passer d’un pantalon étanche lors de déplacements périurbains. Un seul regret : que ce dernier ne soit pas peint « ton caisse » pour être mieux intégré à la ligne (mais cela aurait augmenté la facture...).

Mais le côté GT a aussi ses revers... En ville particulièrement, où les rétroviseurs superlarges exigent de l’attention : ils passent au-dessus de ceux des voitures, ils frôlent ceux des camionnettes. Idem pour les valises, qui dépassent largement le gabarit de la moto. La solution : les laisser au garage en usage intra-muros (les valises, pas les rétros !) et leur préférer le porte-paquet, voire le top-case de l’option Full Pack (notre modèle d’essai).

Verdict. En tant que GT, cette TDM est une réussite, sa protection valant largement certaines « grosses GT » bien plus chères... Reste qu’il lui manque l’essentiel aux yeux d’un gros rouleur : une transmission par arbre et couple conique. Mais à 11.429 € (11.649 € pour la version Full Pack), la TDM est une bonne affaire pour qui veut rouler par tous les temps, en solo comme en duo.

 - 
Infos en plus
Publicité