Essai

Le SR est sorti en France en 1978 en 500 cm3 et en 400 cm3 de 1980 à 1982, puis est réapparu avec un frein avant à tambour entre 1992 et 1998. Le mono de 400 cm3 a néanmoins poursuivi une carrière non-stop au Japon ; et la mode vintage a incliné Yamaha à la faire revenir sur nos routes.

Avec son simple cadre poutre faisant office de réservoir d’huile, deux amortisseurs chromés, un frein arrière à tambour et un démarrage par kick, ce 400 ne fait aucune concession à la modernité. Tout juste remarque-t-on son alimentation par injection.

Retour du kick

Un léger coup de botte suffit à lancer le mono dans un « poum-poum » sympathique. Mais, étouffé par le long échappement (à peine 24 ch), il souffre pour dépasser les 140 km/h. Léger (174 kg tous pleins faits), le SR se manie comme une 125 et invite à la balade.

Balade
Bien assis sur la longue selle confortable, on se laisse bercer sans trop subir de vibrations. Même le passager, bien installé, en profitera. Notons que les suspensions sont mollassonnes et le freinage tout juste suffisant en cas d’urgence.

Verdict
Vendue 5.999 euros, cette machine conçue pour se promener nez au vent fait toutefois payer très cher ses chromes et ses lignes tendance, notamment face à la Royal Enfield Continental GT, aussi authentique.

Commentaires (27)

Infos en plus
Publicité