Essai
Article

Pensée par le département Yard Built de Yamaha, la XSR est une machine rétro d’un genre nouveau pour le constructeur. Alors que les modèles de la gamme Sport Heritage (XJR, SR 400) prenaient pour base des motos en fin de carrière, la XSR est dérivée de la récente MT-07. Un changement de philosophie, qui annonce aussi un changement de nom dans la gamme. Voici donc la première moto « Faster Sons » (« Plus vite mon fils » !).

Plus MT que XS
Esthétiquement, difficile de trouver une quelconque ressemblance avec la XS 650, un twin à l’anglaise produit de 1969 à 1982, dont la XSR est censée s’inspirer. L’amateur de belles pièces appréciera toutefois les flancs de réservoir en aluminium (démontables), le phare oblong (efficace, mais cassant la ligne) et la selle en cuir. Mais cette XSR, à cause de son moteur, n’a pas le même cachet rétro qu’une Ducati Scrambler, une Guzzi V7 ou une Triumph Bonneville.

Modif’
Du côté de la partie-cycle, seul le cadre a été modifié. Une première, la boucle arrière est démontable pour recevoir des modifications ultérieures, et éviter aux préparateurs en herbe de la découper ! Tenue de route et homologation du véhicule ne seront ainsi pas mises en péril. Les jantes sont chaussées des nouveaux Pirelli Phantom (d’un bon grip même sous la pluie), la selle est plus haute (815 mm) et plus confortable que sur la MT-07, alors que le guidon rehaussé et élargi offre un meilleur bras de levier.

Comportement de MT-07
Les différences avec la MT-07 s’arrêtent là : suspensions et comportement dynamique sont identiques. Et c’est tant mieux ! La XSR est très agile, l’une des motos les plus maniables du marché, malgré un embonpoint de 4 kg (par rapport à la MT-07). Confortables, les suspensions font un excellent travail tant que les routes restent lisses. Dans les virages, la XSR se tasse légèrement mais reste stable.

Moteur inchangé
Le bicylindre de 700 cm3 refroidi par eau au calage atypique de 270 ° (le comportement devient proche de celui d’un twin en V) se commande avec précision. Il se montre toujours aussi volontaire et coupleux. Sa sonorité un peu étouffée reste inchangée malgré une sortie à la forme modifiée. La boîte 6, bien étagée, demande toujours à décomposer le geste pour éviter tout craquement.

Cocorico !
Précisons que la Yamaha 700 XSR sera assemblée en France, dans l’usine MBK Industrie de Saint-Quentin (Aisne), filiale de la marque aux diapasons. Une occasion de lancer un cocorico néo-rétro !

Verdict
Vendue 7.699 euros, soit 1.200 euros de plus qu’une Yamaha MT-07, la XSR fait payer cher ses modifications d’ordre esthétique. Elle reste toutefois moins dispendieuse que sa concurrente directe, la Ducati Scrambler, et son ensemble châssis-moteur amusant devrait lui tenir tête. La possibilité de la modifier légalement par le biais des accessoires est un réel plus. De quoi redonner le goût des machines modernes à ceux qui ne juraient que par des anciennes modifiées.

Commentaires (3)

Fiche technique

Yamaha 700 XSR (données constructeur)
Moteur
Type bicylindre en ligne calé à 270°, refroidissement liquide,
4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse) : 689 cm3 (80 x 68,6 mm)
Puissance maxi : 74,8 ch à 9.000 tr/min
Couple maxi : 6,8 m.kg à 6.500 tr/min
Alimentation/dépollution : injection/Euro 4
Transmission
Boîte de vitesses : 6 rapports
Transmission finale par chaîne (16 x 43)
Partie-cycle
Frein Av (étrier x pist. : 2 disques, Ø 282 mm (4 opp.), ABS
Frein Ar (étrier x pist.) : 1 disque, Ø 245 mm (1)
Réservoir (réserve) : 14 litres (n.c.)
Poids tous pleins faits : 186 kg
Pratique
Coloris : vert, gris
Prix : 7.699 €

Publicité