Bilan occasion

En images

Occasion Yamaha 125 SR : utilitaire fiable Occasion Yamaha 125 SR : équipement mini Occasion Yamaha 125 SR : appétit d’oiseau Occasion Yamaha 125 SR : utilitaire docile
Article

La lignée des SR

Présentée à la fin 1980, la 125 cm3 Yamaha 4-temps bénéficie de la mécanique de la 125 XT.

Elle est lancée par un démarreur, le kick du trail disparaît. Elle est proposée dans une version quelque peu dégonflée ; 12 ch à 8500 t/mn pour la SR au lieu de 13 ch à 9000 t/mn pour la XT. La seule évolution du modèle intervient en 1992 au niveau du frein avant. Un disque avec étrier simple piston remplace avantageusement le tambour simple came d’antan.

Points à surveiller

Le choix d’une machine utilisée essentiellement en milieu urbain répond à certaines règles auxquelles la 125 SR ne déroge pas.

- Surveillez le coude d’échappement et le mécanisme de la pédale de frein arrière. Ils ont pu souffrir lors de descentes de trottoirs.

- Pour cette même raison, attention aux roulements de direction "billés" (marqués par des trous dans les cuvettes) et au bras oscillant qui prend un jeu latéral. Profitez de la béquille centrale pour surveiller ces deux points.

- Autre inconvénient majeur d’une machine qui ne tombe pas en panne et démarre tout le temps : l’entretien risque d’avoir été négligé, sinon occulté... Demandez à consulter le carnet d’entretien en surveillant la fréquence des vidanges (5000 km maxi) et le remplacement des filtres (air et huile).

- Les risques de casse moteur sont toujours possibles, surtout si l’huile vieillit trop dans les carters (elle perd vite ses qualités) et se trouve "rincée" par l’excès d’essence non brûlée (filtre à air colmaté par la crasse).

A surveiller en priorité

  • Distribution : la tension de chaîne et les jeux de distribution doivent être contrôlés tous les 5000 km. Le remplacement de la chaîne, du patin, du tendeur et du pignon se fait vers 45 000 km. Voir factures d’entretien.
  • Amortisseurs : dès que les combinés fatiguent (15 000 km maxi), la tenue de route devient fantaisiste. Il est très difficile d’en adapter d’autres que ceux d’origine hormis quelques modèles Koni (encore en stock mais plus produits).
  • Garde au sol : les descentes de trottoirs jouent de mauvais tours au coude de pot d’échappement et risquent aussi de fausser le mécanisme de pédale de frein arrière.
  • Roulements : pour les mêmes raisons, les roulements de direction et de bras oscillant s’usent prématurément et engendrent aussi des imperfections de tenue de route. A surveiller en posant la moto sur la béquille centrale.
 - 
Publicité