Si David Vuillemin ne brille pas ( pour l’instant) en Mondial MX1, il en est tout autrement dans l’Hexagone. A Plomion, il accroche une troisième victoire générale sur les quatre épreuves disputées, et avec panache puisqu’il s’attribue la moitié des 12 manches courues. En Picardie, le pilote Bud Racing fait parler la puissance de sa Kawasaki 450 KXF sur le tracé rapide. Mal sorti de la grille en première manche, le « Cobra » s’attèle à remonter vers l’avant (3e) en disposant au passage du local Cyrille Coulon au terme d’une longue et belle passe d’armes qui enchante le public. Le départ, c’est bien le talon d’Achille du Marseillais cette année, surtout en GP. Heureusement pour lui, en Elite, il règle assez vite le souci. Cela lui permet de prendre le leadership des manches et de les remporter. Vainqueur de la deuxième manche en solitaire, il résiste aux assauts du plus persévérant de ses adversaires en MX1, Grégory Aranda, lors de la 3e manche . Au classement provisoire, David devance ce même Aranda de 26 points mais rien n’est joué puisqu’il reste pas moins de 150 à distribuer !

Le team Kawasaki CLS réalise la bonne opération du jour en plaçant deux de ses pilotes sur le podium scratch. Cité plus haut, c’est Grégory Aranda qui termine en dauphin. Lauréat de la première manche en s’installant d’emblée en tête, le pilote natif de Nîmes marque de plus en plus le championnat de son empreinte. Dommage qu’un mauvais départ en manche 2 puis une chute à trois tours de la fin de la manche 3 (alors à la lutte pour la gagne) l’empêchent d’espérer mieux que cette deuxième place finale car la vitesse est là.

Pas à la fête depuis le début de saison que ce soit en Mondial ou en Elite, Steven Frossard s’empare de la dernière marche du podium grâce à une excellente prestation. Débarrassé des problèmes de santé qui ont miné son déplacement à Valkenswaard et sa blessure au bras étant de l’histoire ancienne, le jeune pilote CLS a enfin pu laisser parler son talent. Parti dans le bon paquet dans le premier round, il finit derrière son équipier Aranda en contenant ses poursuivants en pleine bagarre : Vuillemin et Coulon. Sixième de la deuxième manche après un mauvais envol qui l’oblige à effectuer une belle remontée, Steven termine la journée en prenant le dernier accessit de l’ultime course. Il remporte la catégorie MX2 du jour mais surtout revient au classement provisoire en profitant des déboires des leaders Musquin (chute, casse de la boîte de vitesse) et Paulin (abandon suite à la chute avec Musquin).
La catégorie est plus que jamais très serrée puisque les cinq premiers du classement provisoire se tiennent en 35 points.

Parmi ce top 5 provisoire figure Arnaud Tonus, quatrième du scratch de Plomion. A chacune de ses sorties, le jeune Suisse se montre de plus en plus pressant pour ses adversaires. Connaissant le circuit de Plomion pour y avoir couru en 2008 au cours du Championnat d’Europe MX2, le pilote KTM HDi n’en profite pourtant pas en raison de mauvaises entames de course. Obligé de gaspiller ses forces dans de longues remontées, Arnaud occupe les 7e puis 8e position. Enfin dans le bon wagon dans la manche 3, il se bat avec Paulin et profite d’une faute de ce dernier pour se classer quatrième.

Soucieux de combler son déficit physique et son manque de compétition suite à un problème d’épaule, le pilote KTM Junior Team Jérémy Van Horebeek a décidé de venir affronter les meilleurs pilotes MX2 du moment, les pilotes français. Au terme d’une bonne séance de roulage (5/5/9), le Belge licencié en France clôture le top 5 du classement général du jour.

Prochaine épreuve du Championnat de France Elite Open : Brou (28), les 23 et 24 mai 2009

Publicité

Commentaire (0)

Publicité