Le salon de la moto de Pecquencourt, c’est - depuis 39 ans - le plus grand événement moto au nord de Paris. Chaque année, il fait battre le cœur de cette petite commune du bassin minier autour de Douai. Les 400 membres du club et bénévoles contribuent au succès, chaque année renouvelé, de cet événement.

Au programme : démonstrations de FMX et de stunt avec, aux commandes, les pointures de ces deux disciplines, bien décidées à assurer le spectacle. Dans les allées ce fut 2 jours dédiés à la moto sous toutes ses formes et pour toute la famille.

Expos à gogo
Une large place est faite aux expositions. Custom bike show, les Yamaha du Dakar et les motos de Grand Prix ainsi que les 22 motos de l’exceptionnelle collection de Jean-Luc Gaignard. Avec Jean-Luc, nous avons plongé dans l’univers plus que centenaire de la moto. Originaire de Mayenne, Jean-Luc consacre sa vie de motocycliste à faire revivre les débuts de la moto. En dénicheur averti, il trouve non seulement des pièces exceptionnelles mais il les met également en scène en s’appuyant sur ses compétences professionnelles.

Des motos mises en scène
Jean-Luc a dévoilé des Terrot et Magnat-Debon, deux marques françaises emblématiques de l’histoire de la moto. Elles ont été présentées dans leur patine d’anciennes, en parfait état de marche et dans leur environnement d’époque. L’atelier dans la cabane au fond du jardin (scène reconstituée) se laisse découvrir avec son environnement de plaques et de personnages qui collent parfaitement au sujet. Il ne manque plus que l’odeur de l’essence et de la graisse. L’intarissable Jean-Luc vous raconte la passionnante histoire de ces deux marques, disparues avec l’avènement de l’automobile de masse à la fin des années 50.

Si vous souhaitez aller plus loin dans la connaissance des anciennes, Jean-Luc sera heureux de vous accueillir (uniquement en groupe et sur RDV) dans son musée mayennais de 250 motos. Une véritable invitation à remonter le temps à laquelle Brad Pitt lui-même a cédé comme le raconte Ouest-France.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité