La vente aux enchères aura donc bien lieu et Guillaume Maillard y sera. Il tient toujours à acheter la marque et l’organe moteur-boîte. Au moins là, il saura pour quoi il sort son chéquier.

(Source : lamontagne.fr)

Publicité
Publicité