En images

Voxan : l’annonce de Binot du conseil d’administration. Voxan coup de théatre : reprise par les Suisses.

Le groupe dispose d’un capital de 100 millions d’euros (655 millions de francs), venant de 140 actionnaires présents dans de nombreux secteurs industriels.”

Christian Binot s’est présenté devant la cinquantaine de salariés qui attendaient la décision du tribunal de commerce. Il a affirmé que son groupe ferait l’effort financier nécessaire : “Jacques Gardette a parlé de la nécessité de disposer d’environ 200 millions de francs. On fera l’investissement nécessaire à un développement européen de Voxan”. Il n’a pu s’avancer sur les détails financiers et sociaux car le plan n’est pas encore bouclé. Mais il a affirmé que “la production restera à Issoire et l’usine sera agrandie pour augmenter sa capacité. Nous allons demander à la mairie l’autorisation de construire un nouveau bâtiment. La capacité de l’usine actuelle n’est que de 5 000 à 6 000 machines par an, nous avons des ambitions plus importantes. Nous devons arriver à entre 20 000 et 30 000 motos/an.

Pour cela, même en rationalisant la production, la structure actuelle sera dépassée. Entre Noël et le jour de l’an, des industriels italiens vont venir auditer l’usine pour déterminer le nombre de salariés nécessaires à nos ambitions, en fonction de la structure de production actuelle. D’ores et déjà, les actionnaires ont noté les compétences des salariés et leur enthousiasme à construire la moto française.”

Les employés présents, soulagés, ont tous applaudi à cette annonce et leur enthousiasme ne faiblira pas au retour des vacances. Cette reprise surprise laisse toutefois place à de nombreuses questions. Peu d’observateurs avaient en effet envisagé la candidature de ce groupe méconnu qui veut entrer dans la lumière grâce à Voxan. On attend avec impatience le contenu du plan qu’il proposera pour voir les doutes se lever.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité