Lapi, pour « lecteur automatisé de plaques d’immatriculation ». Un système comprenant 6 caméras et un ordinateur dédiés à la recherche, dans la circulation, des véhicules déclarés volés. Après d’autres villes de l’Oise (Senlis, Compiègne, Méru…), c’est la gendarmerie de Clermont qui vient de recevoir une voiture équipée d’un Lapi.

« Cet outil permet, de jour comme de nuit, en mouvement comme à l’arrêt, d’enregistrer toutes les plaques des véhicules qui passent à proximité, détaille l’adjudant-chef Bienfait, responsable du peloton de surveillance et d’intervention de Clermont. Les plaques sont ensuite lues par un fichier. Si ce dernier reconnaît parmi elles celles d’un véhicule déclaré volé, l’ordinateur le signale immédiatement et nous pouvons intervenir. »

Le système a été introduit en France courant 2007, en Ile-de-France. Capable de dizaines d’analyses à la minute, et pouvant en outre servir à filmer interventions et courses-poursuites, il promet de ne rien rater de ce qui se déroule alentour : « Les caméras sont installées dans la rampe (de gyrophares, NDLR), située sur le toit du véhicule ; elles filment à 360º », précise l’adjudant-chef.

Les gendarmes de Clermont ont aussi reçu une autre arme pour lutter contre les délinquants routiers : une Yamaha 1300 FJR, bleue à bandes jaune fluo, « particulièrement efficace sur les axes rapides comme la RN16 ou la RN31 », d’après M Demassy, de la brigade motorisée (BMO) de la ville.

(Source : le Courrier Picard)

Publicité
Publicité