Les ministères de l’Intérieur et des Finances ont annoncé, le 21 janvier, la possibilité de payer ses contraventions via une application smartphone, dénommée Amendes.gouv, disponible sur le Google Play Store et l’App Store.

Si votre avis de contravention ou votre avis d’amende comporte un flashcode en bas à gauche du talon de paiement, l’application Amendes.gouv, téléchargeable sur Google Play ou App Store, vous permet de payer ou de consigner par smartphone en flashant le code imprimé sur votre avis. Comme sur le site, le règlement est également réalisable par saisie du numéro de télépaiement.

Jusqu’à présent, le télépaiement était possible par internet sur le site www.amendes.gouv.fr et par téléphone (0811 10 10 10). Cette appli vient compléter le dispositif.

« L’application est accessible en cinq langues étrangères (allemand, anglais, espagnol, italien, néerlandais), pour tenir compte des avis d’amende adressés à l’étranger », précisent les deux ministères dans leur communiqué.

Paiements en espèces limités à 300 €
Sinon, la loi de finances rectificative votée par le Parlement en 2013 a prévu que le plafond des règlements en espèces aux guichets serait descendu à 300 € à partir du 1er janvier 2014 (au lieu de 3.000 € précédemment).

Tous les paiements effectués aux guichets des centres de la Direction générale des finances publiques sont concernés, y compris ceux en matière d’amendes et condamnations pécuniaires. Une mesure qui a pour objectif premier « d’améliorer la sécurité des usagers et des agents en diminuant le volume des espèces manipulées », selon le ministère des Finances.

L’application s’inscrit quant à elle dans la logique de volonté du gouvernement de simplifier les formalités administratives… et de récolter plus rapidement le fruit de sa politique de sécurité « rentière ».

Ce progrès, qui sera hélas partagé par tous, nous vaut une avalanche de réflexions sur les réseaux sociaux. Parmi celles-ci, notons la remarque teintée d’une savoureuse ironie de @enozniwt :

Publicité

Commentaire (1)

Publicité