Le président Hollande aura bien du mal à justifier les écarts de conduite commis par son cortège routier, le 6 juin pour se rendre de Paris à Caen dans le cadre de la commémoration du débarquement allié lors de la seconde Guerre Mondiale. A moins qu’il ne s’engage pour la vitesse libre sur autoroute ?

Les radars crépitent. Le choix de l’automobile plutôt que l’avion privé, ça fait président normal. Et la normalité, c’est aussi qu’un automobiliste à la bourre à son rendez-vous appuie sur le champignon, quitte à commettre un excès de vitesse. Mais là, comme on le voit dans ce reportage de BFM TV, les radars ont crépité tout le long du trajet, entre Paris et Caen.

Vitesse libre sur autoroute ! Il sera difficile, si ce genre de message envoyé au peuple par les conducteurs de l’Elysée se multiplie, de pratiquer ensuite une politique de sécurité routière basée sur le respect des limitations de vitesse et sur la sanction par les radars automatiques. On a bien une solution : supprimer les radars, mais aussi les limitations de vitesse sur autoroute, comme en Allemagne. Pas sûr que cette voix discordante soit entendue dans le politiquement correct ambiant…


Le Paris-Caen de Hollande, un trajet pas tout à... par BFMTV

Publicité
Publicité