Présence sur le terrain

JPEG - 38.5 ko
Jean Marc Belotti et Marie Jo deux militants de la FFMC invitent les motards, lors du traditionnel R.V. de Vincennes du vendredi soir, à venir partager le pot de l’amitié.

« Nous devions fêter cela dignement » martèle Jean-Marc Belotti, un des militants de la FFMC Paris Petit Couronne. « D’une part pour montrer que le mouvement FFMC est capable d’être festif, et d’autre part pour prouver que la mobilisation paye ! »

Pour ce faire, dès que la décision du nouveau Ministre des Transports a été rendue publique, le 20 juin, il a été décidé de réagir.

« Après avis de tous les membres du bureau, on a décidé d’offrir un pot à tous ceux qui se sont mobilisés pour faire reculer le gouvernement », explique Jean-Marc.

Résultat, la décision est finalisée le mercredi 22 juin. « Il m’a fallu un heure pour mettre tout en place, commander le traiteur, louer des tables, etc... Cela n’a pas été évident car en cette période, on est en plein "boom" des mariages et trouver un traiteur, avec un camion frigo, n’a pas été des plus aisés. »

Une op de com réussie

JPEG - 45.7 ko
Cela a été l’occasion pour les militants de la FFMC PPC, comme Cédric, de distribuer, à un auditoire attentif, des journaux du mouvement et diverses brochures.

Bilan de la soirée : les motards ont été nombreux à partager le pot de l’amitié, avec des boissons non alcoolisées. « Les ¾ du millier de canettes a été consommé. » Mais le plus important c’est qu’à cette occasion, les liens se sont resserrés entre les militants parisiens et les motards d’Ile-de-France. Pour preuve, près de 500 Moto Magazine ont été distribués aux motards. « On a distribué ces anciens numéros qui faisaient le point sur l’allumage des feux de jour et sur les remontées de files. »

Bien entendu, cette opération de « public relations » n’est pas sans lendemain, puisque Fred Brozdziak, membre du bureau de la FFMC, donne « un grand coup de chapeau à l’organisation de cette soirée à la FFMC PPC. Mais nous devons rester mobilisés car, comme chacun sait, d’autres coups sont portés aux motards, comme l’interdiction de remonter les files de voitures. » De plus, « on va rester très vigilants sur le problème du stationnement des deux-roues sur les trottoirs », résume-t-il.

Il est dommage que la fête ait été interrompue à 23H30 avec l’arrivée d’un orage violent qui a dispersé les motards comme une volée de moineaux.

Voir : FFMC PPC

Publicité

Commentaire (0)

Publicité