Le 20 octobre, un décret du ministère de l’Intérieur reconnaissait la profession de « moto-taxi », officiellement dénommée « transport à titre onéreux de personnes par véhicules motorisés à deux ou trois roues ». Ce décret mettait en place les conditions générales pour pratiquer ce qui est, désormais, reconnu comme une profession à part entière. Il indiquait notamment que les 2 et 3-roues concernés devraient arborer une signalétique spécifique.

Un second décret du même ministère, datant du 3 novembre et publié ce mardi 16 au Journal officiel, précise ce que devra être cette signalétique : une vignette autocollante, qui devra donc stipuler « transport de personnes par véhicules motorisés à deux ou trois roues ». En outre, elle devra « être apposée sur le véhicule de façon à être visible et en permettre le contrôle par l’autorité compétente ». Une manière de conforter et rassurer les chauffeurs professionnels sur quatre roues, qui tiennent à ce que le terme « taxi » leur soit réservé.

Le propriétaire de la « moto-taxi » qui nous sert d’illustration devrait donc, en toute logique, rebaptiser son site Internet « transport-de-personnes-par-vehicules-motorises-a-deux-ou-trois-roues-3000.com »… !

(photo prise lors des manifs FFMC du 23 octobre)

Publicité

Commentaire (1)

Publicité