Assainir le parc moto et aider le marché motorisé sont les deux raisons qui ont poussé le gouvernement italien à instaurer une « prime à la casse » pour deux-roues motorisés. Un scooter au norme Euro 0 peut rapporter jusqu’à 1800 euros pour l’achat d’un scooter électrique.

Comment ça marche ?
Ce principe s’appliquait premièrement aux scooters aux normes Euro 0 ou Euro 1. Pour l’achat d’un modèle conforme au minimum à la norme Euro 2, ou à propulsion électrique, l’acheteur obtient une ristourne qui va de 180 à 1800 euros. Cette réduction est possible car les concessionnaires récupèrent leur perte en crédit d’impôt.

D’abord réservé aux scooters entre 125 à 400 cm3, ce système est maintenant valable pour les grosses cylindrées inférieures à 80 ch, ainsi qu’aux cyclos de moins de 50 cm3.

Et ça marche : en mars dernier, les ventes ont augmenté de 7,8 %, alors que la France enregistre une baisse de près de 6%. Le principe de prime à la casse ne s’applique en France que pour le parc automobile. Les deux-roues sont pour l’instant complètement délaissés par nos autorités.

(source : ANCMA)

Publicité

Commentaire (1)

Publicité