Il suffit parfois de quitter les grands axes urbains pour se rendre compte à quel point sa moto est mal dotée côté phare(s). Un bon éclairage constitue pourtant un élément majeur de sécurité. Quel motard contesterait l’intérêt de bien voir et d’être bien vu ? Et que celui qui, au sortir d’une petite départementale sinueuse, n’a jamais pesté contre son éclairage défaillant nous jette la première pierre.

Phare additionnel bon marché ?
Pour améliorer son éclairage d’origine, Louis propose une solution qui a l’avantage de ne pas coûter trop cher. Le phare ellipsoïdal de l’équipementier allemand est en effet facturé seulement 39,99 €. Un tarif qui s’explique par le côté presque vintage du concept. Ce phare additionnel ne s’appuie pas en effet sur une technologie Led (compter 99,99 € chez le même fournisseur) mais sur une traditionnelle lampe à incandescence halogène de 55 watts de type H1.

Le choix d’une ampoule H1 impose toutefois une contrainte par rapport aux « vieilles » H4. Les H1 ne possèdent effet qu’un seul filament, ce qui oblige à monter deux phares si l’on souhaite remplacer son feu d’origine : un de route, un de croisement (les deux références sont disponibles au catalogue de l’accessoiriste).


La plaque de fixation pour un montage en remplacement des phares d’origine

Seconde option, opter pour ce phare ellipsoïdal, non pas en remplacement, mais en complément du feu d’origine. Une solution choisie par beaucoup d’utilisateurs de trail pour sa facilité de montage. Les différentes barres de protection constituent des points d’ancrage évidents, là où un amateur de roadster ou de sportive devra se creuser la tête pour la fixation. Le cas échéant, il choisira un support dit « universel » en s’assurant bien sûr que cette « universalité » n’est pas usurpée et sera bien compatible avec sa propre machine.


La plaque de fixation avec les phares montés

Hors la loi
Dernière recommandation, avant de travailler sur l’éclairage de votre moto, sachez que le code de la route (article R 313-2 et R 313-3) précise qu’une « motocyclette (…) doit être munie à l’avant d’un ou de deux feux de route, (…) d’un ou deux feux de croisement ». Il est donc interdit d’avoir trois feux de route ou trois feux de croisement. Si vous souhaitez compléter l’éclairage d’origine de votre moto, veillez donc à ne monter qu’un seul feu de route et/ou feu de croisement supplémentaire de crainte de tomber sous le coup de la loi.

L’intérêt d’un bon éclairage, la preuve par l’image
Nous vous proposons enfin de revoir deux vidéos sur l’éclairage réalisées par la rubrique conso. La première concerne des feux directionnels Swinglight qui pivotent pour éclairer l’intérieur du virage, la seconde une ampoule Led Tecno Globe dont le rendu n’a rien à voir avec son homologue old school.

Phare de route ellipsoïdal Louis
Phare de croisement ellipsoïdal Louis

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le guide de conduite « Plus de 100 conseils pour rouler en moto et scooter »

Publicité
Publicité