Le moindre petit excès de vitesse se solde automatiquement par une perte de points sur le permis de conduire. Ça fait mal quand ça vous arrive et un sentiment d’injustice vous submerge à la lecture d’un PV qui annonce 113 km/h au lieu des 110 km/h autorisés.

Un traitement un peu dur aux yeux de deux parlementaires de la majorité. Bernard Reynès, député UMP des Bouches-du-Rhône, et Nicolas About, sénateur centriste des Yvelines, appellent à la clémence pour les excès ne dépassant pas les 5 km/h.
La pénalité (de 45 euros) devrait toujours être payée, mais le retrait de points ne serait pas systématique. L’origine de cette idée vient d’un constat très simple : la très grande majorité des excès de vitesse sont inférieurs à 20 km/h. La succession de ces petites infractions conduit de nombreux Français à la perte du permis et par voie de conséquence à la perte du travail : de très mauvaise augure en ces temps de crise économique.

Le député Reynes a déjà recueilli 90 signatures au sein même du groupe UMP et espère que sa proposition pourra être débattue au printemps prochain. Dans sa politique sévère de sécurité routière, le gouvernement acceptera-t-il de mettre un peu d’eau dans son vin ? Réponse dans les prochaines semaines.

(Source : Midi Libre)

Publicité
Publicité