En images

Le GMT 94 Yamaha s’impose pour la troisième fois consécutive en Allemagne. Mais moins de 31 secondes séparent le team d’Ile-de-France du YART Yamaha Official EWC Team à l’arrivée des 8 Heures d’Oschersleben !

Stop and go
Les deux R1 officielles ont à nouveau offert un duel palpitant durant toute la course. Le GMT 94 s’impose malgré un stop and go pour ravitaillement non conforme en fin de course. D’ailleurs cette pénalité a galvanisé l’équipe de Christophe Guyot puisque David Checa a établi un nouveau record du tour en course en 1’26.814.

Trio imbattable
David Checa, Niccolò Canepa et Mike Di Meglio forment actuellement un trio imbattable avec leur R1 chaussée par Dunlop. Le YART Yamaha Official EWC Team, appuyé par Bridgestone, a du s’incliner face à leur détermination, d’autant plus que Broc Parkes et Kohta Nozane étaient quasiment seuls au guidon. Marvin Fritz, blessé à Assen mais aussi en essais à Oschersleben, n’était pas en mesure de défendre les chances du YART. « Le GMT94 Yamaha était plus fort que nous aujourd’hui », ont reconnu Broc Parkes et Kohta Nozane.

Duel pour la troisième place
Un autre duel se jouait pour la troisième place, entre Bolliger Team Switzerland et Maco Racing Team. Les deux machines à la limite de la panne de carburant ont choisi deux stratégies différentes à quelques minutes de l’arrivée. La Kawasaki Bolliger est passée par le stand alors que Maco Racing est resté en piste en tentant d’économiser ses dernières gouttes d’essence. Le pari a payé pour Greg Junod, Marko Jerman et Anthony Dos Santos qui portent leur Yamaha sur la troisième marche du podium. La marque aux diapasons réalise un splendide triplé en Allemagne.

Après avoir entamé la course en fond de classement en raison d’une crevaison, le F.C.C. TSR Honda a entamé une remontée jusqu’à la 5e place. Au guidon de la Honda #5, Gregg Black et Josh Hook ont quasiment assuré les 8 heures de course sans Damian Cudlin, handicapé par un mal de dos. La motivation de cette équipe japonaise en Allemagne leur permet de décrocher le Anthony Delhalle EWC Spirit Trophy.

Grosse rivalité en Superstock
Après avoir bagarré toute la course pour le podium Superstock, Moto Ain CRT (Yamaha) remporte son bras de fer face au Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC malgré une minute de pénalité infligée en fin de course pour un éclairage défaillant. Yamaha Viltaïs Experiences décroche la troisième place Superstock malgré une chute sur la grille départ.

Le championnat se resserre
Ces trois équipes Superstock devancent le Suzuki Endurance Racing Team, neuvième à l’arrivée. Vincent Philippe avait réalisé le holeshot avant de chuter en début de course. Le Suzuki Endurance Racing Team reste néanmoins en tête du championnat du Monde FIM EWC avec sept points d’avance sur le GMT 94 Yamaha.

Prochain rendez-vous du Mondial d’Endurance FIM EWC : samedi 24 juin pour les 8 Heures du Slovakia Ring.

Résultat final des 8 Heures of Oschersleben 2017

Classement provisoire du Mondial FIM EWC 2016-2017

Publicité

Commentaire (0)

Publicité