En vidéo

Chargement du lecteur...

12 mars, remontée de file : la FFMC marque des points

A la veille de la manif du 13 mars, se déroulait au CISR, en séance plénière, les états généraux du deux-roues motorisé. Non seulement la FFMC y participait mais y marquait des points ! Les pouvoirs publics laisseraient entendre que les remontées de files pourraient s’effectuer sur voie urbaine rapide (jusqu’à 50 km/h) et en agglomération (30 km/h). L’annonce de la manif a dû produire son effet… Commentaires des deux représentants de la FFMC.

En images

Les revendications des motards en colère sur un tract

Trop de verbalisations
La circulation inter-files est pratiquée depuis plusieurs dizaines d’années par les motards, mais fait l’objet de plus en plus de verbalisations.

Infrastructures dangereuses
Les municipalités continuent à mettre en place des infrastructures sans tenir compte de la dangerosité qu’elles peuvent représenter pour les deux-roues.

Villes pas adaptées
Le stationnement n’est plus toléré sur les trottoirs dans certaines villes et gares. Mais les places de stationnement ne sont pas adaptées à la demande grandissante des usagers.

C’est pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, qu’il faut se faire entendre.

Publicité
Publicité