Le septuple vainqueur au Touquet, aux adducteurs douloureux et sans feeling, semble se diriger vers le podium pour sa dernière apparition dans l’épreuve où il a fait ses débuts il y a un peu moins de vingt ans. Malheureusement, il se voit pénaliser d’un tour pour « conduite dangereuse » et échoue finalement au pied du podium. Deudon récupère la deuxième place.

Auteur d’une superbe course à Berck, Rudy Vergriete (Yamaha) récidive lors de cette Rond’Europ.
Bien parti, ce qui n’est pas forcément son habitude, il garde le rythme des hommes de tête, à l’affût des erreurs qu’il s’empresse d’exploiter sans en commettre lui-même. Il se voit récompenser par la dernière marche du podium et confirme son retour parmi lles outsiders de valeur.

Romain Maurez complète le top 5 de l’épreuve qui l’avait vu, en 2005, décrocher son premier podium.
Sans guidon après une année chez Husqvarna Suisse, le Picard a démontré tout le potentiel de la Suzuki injection dans le sable et risque de rééditer la performance d’ici les prochains mois.

A noter que Rond’Europ, qui fêtait cette année ses vingt ans d’existence a faillit tomber à l’eau, au sens propre comme au figuré. En effet l’équipe organisatrice menée par Philippe Hutin a été prise au dépourvue dimanche matin par le gros coefficient de marée.

Celle ci associée à un vent soutenu a effacé la presque totalité du tracé. Après le retrait de la mer, les bulldozers ont repris leur manège dans l’urgence et le départ a enfin donné avec deux heures de retard !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité