Au programme du Bike Shed 2016 : une centaine de préparations post-modernes exposées, venues de toute l’Europe et soigneusement mises en scène sur de petits podiums et dans un très large espace.

Rendez-vous parisien
Autour de ces pièces mécaniques uniques, les acteurs du milieu heritage tenaient boutique pour promouvoir leurs activités fétiches : barbier, tatoueurs, équipementiers vintage, magazines spécialisés (Café Racer, RAD) et blogueurs (4h10) étaient de la partie.

Les marques établies étaient également présentes pour exposer des réalisations commandées à leurs concessionnaires : Yamaha et ses Yard Built, Harley-Davidson et ses motos issues de la Battle of the Kings ou Triumph qui présentait déjà de belles modifications des nouvelles Street-Twin, T120 et autre Thruxton essayées par nos soins récemment.

Grand absent tout de même, BMW Motorräd, qui attend sans doute la présentation de son NineT Scrambler (prévue en juillet 2016) pour revenir sur la scène néorétro par la grande porte.

Finition… et performance
Du côté des préparations les observateurs avertis auront noté une qualité de finition à la hausse parmi les modèles exposés. Il semble que l’organisateur ait été plus regardant sur la sélection que l’an passé.

D’une manière générale, les performances prennent un peu plus de place dans les intentions des préparateurs. Moteurs deux-temps légers issus du motocross, montage de turbo, bonbonne de nitro… Les courses en duel de type départ arrêté, organisées sur les évènements phares du milieu - Wheels and Wave à Biarritz ou Glemseck 101 en Allemagne - semblent avoir influé sur ces machines.

Chez certains préparateurs, on s’éloigne clairement de la baladeuse urbaine ou de la moto porte-surf pour rentrer dans des considérations plus techniques et plus compétitives. On aime !

Nos préférées…
A Moto Magazine, on aurait évidemment préféré voir toutes ces belles machines en tête du défilé lors la manifestation qui avait lieu le même jour pour que les motos anciennes comme celles exposées ici puissent continuer à rouler dans Paris

Nous n’avons pas pour autant boudé notre plaisir à détailler le travail de nombreux ateliers de passionnés. Dans le désordre, nos nominés sont : les magnifiques peintures des Honda Goldwing et CB de « Sur les chapeaux de roues », la DA#4 du Diamond Atelier sur base de BMW R 1200 NineT turbo chargée, le petit 80 cc Peripoli Oxford et son porte-skate de Mokka Cycles, les finitions de la très soignée Kawasaki Zephyr 750 de Le French Atelier.

L’échappement de la 550 SuperLeggera des italiens du OMT Garage, la très performante Crazy Bonnie des Anglais de For Original, le soin apporté à l’assemblage de la Kawasaki W650 Skin Milk des Bad Winners (France), les carénages de la Ducati 749 de Debolex (Angleterre)… et bien d’autres machines à découvrir de suite dans notre galerie photos.

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez le recueil d’illustrations vintage « Les Américaines » de Philippe Gürel

Publicité

Commentaire (0)

Publicité