Décidément, la sécurité routière en mode « spectacle télé » est une recette qui fonctionne. Ce mardi 26 janvier, c’est TF1 qui s’y colle… Mais M6, la petite chaîne commerciale qui monte qui monte et qui veut manger la grande Une, ne l’entend pas de cette oreille numérique ! Le 17 février prochain, l’émission Enquête Exclusive consacrera un numéro à l’affaire, intitulé : « Accidents, trafics, conduite à risque : la vérité sur les deux-roues ».

Et là, on a peur, mais alors vraiment très très peur ! On ne rappellera pas aux nouveaux venus dans la sphère deux-roues le passé douloureux entre les motocyclistes et M6, représenté par son animateur Bernard de la Villardière, qui s’affirmait haut et fort conducteur casqué dans Moto Magazine.

On ne le rappellera pas, mais le « pitch » de l’émission du 17/02 nous fait bondir du siège :
« Piétons fauchés par des scooters, motos encastrées sous les glissières des boulevards périphériques, aujourd’hui en ville, deux accidents graves sur trois impliquent un deux-roues. Pour lutter contre les chauffards du guidon, la police a son unité spéciale : le bureau des accidents. Reconstitutions, contrôles, enquêtes : comment ces experts parviennent-ils à faire parler les éléments d’une scène d’accident pour retrouver les responsables ? Une fois sur deux, les limiers découvrent que les engins ont été trafiqués pour rouler plus vite. Booster un moteur, c’est illégal mais facile. Les concessionnaires le proposent souvent eux-mêmes aux acheteurs. Que risquent ceux qui se laissent tenter ? En première ligne, les coursiers : excès de vitesse, sens interdit, couloirs de bus, jusqu’où sont-ils prêts à aller pour gagner du temps et de l’argent ? »

Après « Alcool, pom-pom girls, bizutage : les secrets des campus » (le 28 janvier) puis « Braqueurs, délinquants, hooligans : Marseille sous haute tension » (le 31 janvier), M6 racole du côté de la circulation et de ces « motards-qui-prennent-tous-les-risques » ! On attend de voir la face floutée des limiers en question… De vrais policiers, ou bien des figurants rémunérés par Pole Emploi Spectacle ? Avec la trash TV d’investigation, qui décidément pollue de plus en plus nos écrans, on peut s’attendre à tout.

Publicité
Publicité