Le plateau réuni par Bernard Estripeau n’était pas très fourni, surtout après le désistement de dernière minute de Jeroni Fajardo dont la toute nouvelle Ossa, qui devait faire son grand retour à Chambéry, n’était pas prête à temps.

Un beau plateau

Mais les pilotes présents étaient de qualité, jugez plutôt : Adam Raga, deux fois champion du monde de trial, trois fois vice-champion du monde, quatre fois champion du monde de trial indoor, les Britanniques Jack Challoner, champion du monde junior 2010 et James Dabill, champion du monde junior en 2005, 7e lors de la manche du mondial de Saint-Michel-de-Maurienne en juillet 2010. Deux jeunes Français prometteurs complétaient le plateau, ils sont respectivement 3e et 5e juniors mondiaux.

Dès le premier tour, le très aérien Adam Raga prend le meilleur sur ses adversaires, James Dabill n’est qu’à un point à la sortie de la cinquième et dernière zone. Entre les deux tours, une course de vitesse ne parvenait pas à changer la hiérarchie du premier tour : Raga l’emporte pour deux secondes devant James Dabill.

Duel moto contre vélo en bouquet final

Lors du deuxième tour, les zones sont prises à l’envers, donc encore plus difficiles. Pour les Français les échecs pleuvent, seuls James Dabil et Adam Raga parviennent à sortir toutes les zones et c’est le showman Raga qui l’emporte d’un tout petit point devant un James Dabill très accrocheur.

Pendant plus de deux heures, les pilotes ont enchainé les passages devant une salle comble. Le plus surprenant aura été le défi final qui opposait le champion du monde de vélo trial Vincent Hermance à Adam Raga sur la zone des tourets. Un duel qui a été très facilement remporté, par qui ? Par le cycliste !

Christophe Poirier - Correspondant 73

Publicité

Commentaire (1)

Publicité