La filière française de fabrication, importation et vente des motos et scooters lance en ce mois de mai 2017 une campagne de communication destinée à promouvoir la pratique du deux roues à moteur en France. Elle a commandé à l’agence Quai des Orfèvres un spot publicitaire de 15 secondes qui résume le plaisir et l’utilité véhiculées par ces… véhicules. Trop souvent considérés comme atypiques et dangereux.

On vous laisse voir le film, et on en parle après


Sport TV : "2 roues à moteur, que du bonheur !" par Moto-Magazine

« Deux roues, un moteur... que du bonheur ! »
Le slogan pourrait prêter à sourire mais il se veut consensuel, et il était difficile de réunir en si peu d’espace-temps toutes les spécificités et les particularités de ce grand univers, qui englobe des mondes aussi hétéroclites que les amateurs de motos sportives ou les automobilistes passés au scooter à trois roues afin de se jouer des embouteillages en ville.

S’adressant au plus grand nombre, sur des chaînes de télé généralistes, le film a le mérite de retranscrire le plaisir que l’on ressent au guidon, et d’aller à l’encontre des idées reçues véhiculées notamment par les autorités, qui ne voient dans le deux roues qu’un engin prompt à tuer ou à polluer, dont il s’agit de limiter l’usage.

« Maturité du marché »
La filière, menée par la branche 2-roues de la Chambre syndicale des importateurs d’automobiles et motocycles (la CSIAM), souhaitait montrer que ce secteur d’activité, trop souvent décrié, avait changé. Il est arrivé « à maturité ».

Économiquement, ça se tient : après avoir rasé le bitume entre 2010 et 2013, le marché de la moto et du scooter a repris de l’altitude : il enregistre +6 % d’immatriculations de véhicules neufs en 2016, et les spécialistes prévoient des résultats 2017 sur la même tendance, globalement à environ +5 %. « Dans la catégorie des engins d’une cylindrée de plus de 125 cm3, le marché devrait même réaliser son meilleur score depuis 2009 », souligne Éric de Seynes, président de la branche 2RM de la CSIAM. 

« Évolution vertueuse »
« Cette courbe positive s’inscrit dans une évolution vertueuse du secteur sur la période 2009-2016 », constate Thierry Archambault, président-délégué de la CSIAM :
- les chiffres annuels de l’accidentalité 2RM (cyclomoteurs et motocycles cumulés) affichent une diminution de 40 % du nombre de tués, réalisant ainsi la plus forte baisse en pourcentage de l’ensemble des différentes catégories d’usagers.
- d’un point de vue environnemental, les émissions de CO et de particules fines, ont été divisées par 2 en Europe sur l’ensemble du parc roulant 2RM.

« Constatant au terme de ces travaux et de cette maturation que les conditions sont désormais réunies pour qu’une communication de filière soit mise en place, la CSIAM et la filière lancent une campagne en faveur de la pratique du 2 roues à moteur » soutenue par ce spot.

Où et quand sera-t-il diffusé ?
- Du 9 au 24 mai 2017
- Sur les chaînes de la TNT : M6, C8, TMC, W9, 6ter
- Accompagnement sur les réseaux sociaux.

Combien ça coûte ?
- Budget : 1 million d’euros par an pendant trois ans.
Le plan de communication orchestré par la CSIAM s’étend sur trois ans. Ce spot TV n’est donc que le premier étage de la fusée destinée à valoriser la pratique du 2 roues à moteur en France. La suite du plan comm’ n’a pas encore été dévoilée.

Qui finance ?
- Les importateurs adhérant à la CSIAM (les plus grandes marques de motos et scooters) et les (rares) fabricants de 2 roues en France.

Complément d’information

Vers un salon auto-moto à Paris en 2018

Publicité
Publicité