Le patron de la Sodemo, Guillaume Maillard, entend toujours reprendre Voxan. Le 22 février 2010, son avocat clermontois Gilles-Jean Portejoie a interjeté appel de la décision du tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand, qui ordonne la vente aux enchères de l’entreprise. L’ambition de la Sodemo est forte. « Nous souhaitons sauver Voxan en réembauchant la totalité des salariés pour continuer l’activité sur le site, avec le soutien des pouvoirs publics », explique son avocat.

Le même jour, Guillaume Maillard a rencontré les salariés de l’usine d’Issoire pour détailler son plan de reprise : « J’ai l’impression qu’ils ont tout découvert. Personne ne les a informés. Je crois qu’il faut que nous nous unissions, car ils ont une partie de la solution entre leurs mains. »

Si l’appel de la décision est validé, le dossier sera réexaminé par la cour d’appel. Concrètement, cela signifie que le cas Voxan et l’examen du dossier du repreneur Sodemo seront étudiés non pas par un juge, mais par plusieurs magistrats.

« Cet appel est un signal, » précise l’avocat Gilles-Jean Portejoie. La Sodemo tend la perche au procureur de la République pour que lui aussi fasse appel.

(Source : lamontagne.fr)

Publicité
Publicité