Familles au complet, motards routiers, trialistes solo et même side-caristes de compé sur bitume. De tous ceux qui étaient venus, qui ont « bravé » les intempéries pour venir à Larchant, le 13 avril dernier, découvrir et partager la passion des side-car trialistes, aucun ne l’a regretté.

Vous avez loupé !
C’est franchement bien, cette journée « porte ouvertes » de l’association Non-Stop qui a lieu chaque année, grosso modo en début de printemps sur le terrain de trial de Larchant (77).

Ce jour, pas de chrono et point de pénalité. L’heure est à la pédagogie et à la convivialité. Des ceusses qui sont habituellement passagers pilotent l’attelage pour emmener des profanes. Des pilotes font les singes pour vous enseigner quelques rudiments de pilotage.

Et puis des « vieux » singes vous accompagnent pour vous sécuriser et vous enseigner les grimaces… Pardon, les mouvements indispensables pour s’amuser à passer partout sans mettre la « cabane sur le chien », expression typique baptisant les retournements inopportuns de situation.

Ne pas se laisser impressionner
Bien sûr lorsqu’on a assisté à quelques démonstrations spectaculaires et rondement effectuées par des binômes chevronnés, on hésite un peu. Mais la tentation reste la plus forte. Nombreux sont les néophytes, souvent même étrangers au tout-terrain, qui franchissent le pas. C’est qu’ici le flegme et la concentration sont loin d’être l’antithèse de l’humour, ils vont de pair. L’ambiance est bon enfant.

Et puisqu’on en parle, comparé aux marmots, casqués et parés pour le baptême, debout sur le panier, Ben Hur sur son char na jamais été plus fier. C’est vrai quoi, ce n’est pas le tout de regarder les grands s’amuser avec ces superbes joujoux à trois roues.

Et puis de toute façon ici c’est plein de grands gamins qui ne demandent qu’à faire plaisir aux plus petits, alors autant profiter de la leçon de side-car au fond des bois.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité