L’Union Européenne a lancé, le 16 septembre, la Semaine de la mobilité 2012 avec le sous-titre : « Un pas dans la bonne direction ». Des actions visant à promouvoir la mobilité urbaine durable (ça, c’est du concept écolo !) sont organisées un peu partout dans les 27 pays membres. Évidemment, il n’est nulle part question de moto ou de scooter…

Quel est le bon dosage ? Une nouvelle campagne « Faites le bon dosage » encourage le passage de la voiture au bus et vélo. « Mais où sont les motos ? », interroge la Fédération des associations motocyclistes européennes (Fema).

Durable ? L’objectif de la Semaine de la mobilité est de « présenter et promouvoir des mesures de transport durable et d’inviter les citoyens à essayer des alternatives à la voiture ». La Fema tient à souligner qu’une telle alternative existe : le deux-roues motorisé !

Décongestion par le 2RM. « Moto et scooters sont utilisés chaque jour par des millions d’Européens, ce qui contribue grandement à limiter la congestion, réduire les émissions polluantes, limiter la demande de places de stationnement et généralement rendre le transport routier plus efficace », insiste la Fema.

Ventes en hausse. « Les motocyclistes sont encore absents des Prix de la Semaine européenne de la mobilité de cette année, déplore l’association représentant les usagers en 2RM. Les candidats insistent sur la fourniture de bornes de recharge et de places de stationnement pour la poignée de voitures électriques sur la route, mais sont complètement rejetés les scooters électriques, qui sont plus efficaces et plus abordables, dont les ventes sont en hausse ».

Contestation constructive. La Fema veut aider à orienter l’avenir de la Semaine de la mobilité vers des solutions concrètes impliquant toutes les options disponibles, y compris les scooters, motos et vélos électriques d’aujourd’hui et de demain. Cette année encore, la FEMA a contribué à l’événement Sustainable2wheels, qui s’est tenu le 18 septembre à Bruxelles, événement relatif à la promotion des deux-roues électriques et leur potentiel pour améliorer l’environnement dans les villes européennes.

Publicité
Publicité